25 septembre 2020

Le courrier des stratèges

Prenez de l'avance sur l'actualité

🎖Coronavirus : les assureurs vont payer cher leurs erreurs de communication

Les assureurs vont payer très cher leurs erreurs de communication dans la crise du coronavirus, où leur absence totale d'empathie avec les entreprises frappées par le confinement a ulcéré l'opinion. Alors que les commerçants qu'Axa refuse d'indemniser commencent à pointer du doigt les 2 milliards de dividendes versés aux actionnaires, les premières propositions de taxe spéciale sur la profession arrivent. L'automne sera douloureux. Les assureurs peuvent désormais s'apprêter à une série de déconvenues et de combats parlementaires perdus, après les erreurs de communications qu'ils ont commises durant le confinement. Deux premiers signaux faibles viennent de tomber, qui illustrent cette série noire si prévisible... Bientôt une taxe spéciale pour les assureurs ? Le 9è groupe parlementaire (on utilise désormais des numéros pour les désigner, ça va plus vite) appelé "Écologie, Démocratie, Solidarité", qui regroupe des personnalités comme Cédric Villani et Delphine Batho, vient de proposer diverses mesures budgétaires pour financer la sortie de crise, dont une taxe pour les riches (comme c'est original!) et une taxation spéciale des assureurs. On attend que le groupe publie le détail de ces propositions pour en savoir plus, mais la tendance est posée. Dans la déferlante de propositions, d'amendements, d'idées qui ne manquera pas d'inonder le débat parlementaire à l'automne, les assureurs devraient être spécialement visés par une ta
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de ce contenu.