Hospitalisations du fait du COVID : les fake news officielles de Martin Hirsch ?

Martin Hirsch, directeur général de l'Assistance Publique-Hôpitaux de Paris, diffuste-t-il des fake news sur le coronavirus dans les médias mainstream ? On peut se poser la question à la lecture de ses dernières affirmations sur le nombre de personnes hospitalisées en Île-de-France du fait du virus. Ce qui soulève la question de la visée politique profonde qui entoure la communication anxiogène du gouvernement sur la maladie.

Selon Martin Hirsch, interrogé sur la radio de propagande officielle France Inter, le nombre d’hospitalisations en Île-de-France du fait du coronavirus doublerait tous les 26 jours. Ce chiffre justifierait donc que tout soit désormais organisé autour de la communication sur le virus, et que tout le reste passe après. 

On se demande quand même d’où vient ce chiffre qui fait le beurre du gouvernement et laisse penser que la région parisienne est désormais une pépinière à virus. Car, dans un autre organe de propagande officielle, en l’espèce Le Monde, on trouve ce graphique qui contredit formellement les affirmations de Martin Hirsch :

Les chiffres du Monde ne donnent aucun indice d’une quelconque augmentation substantielle du nombre de personnes hospitalisées cet été. Quant aux passages en réanimation, ils demeurent obstinément confidentiels. 

Pour dissiper toute forme de doute, il serait donc intéressant que Martin Hirsch publie clairement ses chiffres et permette leur expertise par des spécialistes. Sauf à penser que le directeur de l’assistance publique ne cherche à se faire bien voir du gouvernement en diffusant des fake news de complaisance. 

71 Shares:
3 commentaires
  1. Attention toutefois c’est le nombre de porteurs seins et son augmentation qui risque de poser un problème à l’entrée de l’hiver.
    De la même façon que la grippe qui ne disparaît pas l’été mais on a pas de symptômes graves pendant cette période.
    Limiter la diffusion du Covid c’est préparer l’hiver et ses éventuelles conséquences.
    En revanche je ne comprends pas pourquoi il n’explique pas cela clairement, La communication depuis la pandémie a été plus que particulière…

  2. Les vaccinés sont des porteurs sains sans qu’on puisse déterminer leur contamination faute de tests. Il n’y a pas non plus de mesure de la mutation d’un porteur sain en porteur malade avec le froid. Il est bien évident que le système de santé est très insuffisant du fait de la bureaucratie, et trés peu libre de prescire du fait des normes opposables crées par la sécurité sociale pour diminer les coûts. Et l’administration continue de fermer des lits et de créer des déserts médicaux. Résultat : l’espérance de vie diminue. Covid n’est que le masque d’une réalité bureaucratique très mortifère et execrable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer