ūüéĖD√©pendance : o√Ļ l’on reparle de matraquer fiscalement et socialement les retrait√©s

Sans surprise, m√™me si le gouvernement l'a ni√© jusqu'ici, la mise en place de la branche d√©pendance de la s√©curit√© sociale se traduira par la lev√©e de nouveaux imp√īts dont on conna√ģt d√©j√† les contours : hausse de la CSG pour les retrait√©s et hausse de la fiscalit√© sur les successions. Entre autres... L'issue est d√©j√† connue : il ne reste plus qu'√† savoir comment le gouvernement va habiller ces mesures pour ne pas contredire frontalement la promesse pr√©sidentielle de ne pas augmenter les imp√īts.¬† Mais pourquoi ne sommes-nous pas surpris d'apprendre que le rapport Vachey (l'inspecteur g√©n√©ral des Finances missionn√© pour "pr√©figurer" la toute nouvelle branche d√©pendance) propose de nouveaux imp√īts pour financer cette invention baroque dont Olivier V√©ran est tr√®s fier ? Le rapport, encore tenu confidentiel mais que la presse a pu consulter, lance des pistes qui promettent d'√™tre explosives dans l'opinion.¬†La d√©pendance, une affaire √† 4 milliards ‚ā¨Officiellement, et √† la louche, la d√©pendance co√Ľtera chaque ann√©e 4 milliards ‚ā¨ environ √† l'assujetti social. Ce n'est pas rien ! et d√®s 2021, les chiffres qui circulent indiquent que le gouvernement serait √† la recherche d'un milliard. Certes, compar√©e aux 100 milliards du plan de relance, cette somme est minime. Dans la pratique, il faut quand m√™me la trouver. Et c'est tout sauf simple.¬†Si plusieurs mesures indolores (en apparence) pour les Fran√ßais sont env
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de ce contenu.

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.