ūüéĖCrise bancaire : que faire de son contrat d’assurance-vie √† 100.000‚ā¨ pour √©viter le pire ?

Vous disposez d’un contrat d’assurance-vie dot√© de 100.000‚ā¨ d’en-cours, arriv√© √† maturit√©, et vous vous demandez s’il est prudent de le conserver ou s’il vaut mieux le convertir en autre chose. Cette question nous est r√©guli√®rement pos√©e par des lecteurs. Voici quelques √©l√©ments de r√©ponse… qui d√©butent une s√©rie que nous consacrons √† ce sujet.¬†

Faut-il ou non sortir de l’assurance-vie si l’on a accumul√© un capital de 100.000‚ā¨ qui dorment sagement chez un assureur-vie ? Faut-il craindre une grande crise qui vous ruinerait ? Des mesures fiscales d√©sagr√©ables ? Voici quelques opinions sur le sujet… Mais √† chacun de se faire son opinion.¬†

L’assurance-vie ? Mais quelle assurance-vie ?

La premi√®re question √† se poser est √©videmment de savoir en quoi consiste effectivement votre portefeuille d’assurance-vie. La situation la plus courante est celle d’un compte en euros dont la gestion est d√©l√©gu√©e √† votre assureur ou √† un fonds de gestion.¬†

Cette option est la moins risqu√©e. Certes, les taux d’int√©r√™ts sont d√©sormais n√©gatifs, et il n’existe gu√®re d’espoir de voir le rendement de ce type d’√©pargne prendre un envol inesp√©r√©. Atteindre un taux de 2% rel√®ve d√©sormais de l’exploit. Mais… en dehors d’une faillite de votre assureur, il y a peu de risque pour que votre capital ne soit menac√©. Ce n’est pas le cas avec les “unit√©s de compte”, qui sont des placements en bourse pour lesquels le pire peut survenir.¬†

Concr√®tement, donc, si vous avez plac√© 100.000‚ā¨ il y a dix ans sur un fonds en euros aupr√®s d’un assureur-vie ayant pignon sur rue, vous avez peu de risques d’√™tre en mauvaise posture dans les prochaines semaines.¬†

Des questions sur votre épargne ?

N’h√©sitez pas √† me les envoyer. Je tente d’y r√©pondre de fa√ßon cash et ind√©pendante…

Suivez notre s√©rie o√Ļ j’interroge des praticiens pour vous donner des id√©es adapt√©es √† votre niveau d’√©pargne…

Que faire si j’ai des unit√©s de compte ?

En revanche, si vos 100.000‚ā¨ sont plac√©s en unit√©s de compte, la situation est un peu plus risqu√©e. Les √©pargnants qui ont fait confiance au fonds H2O dont Natixis est partenaire l’ont appris √† leurs d√©pens. Les d√©rapages boursiers ont beaucoup co√Ľt√© √† ces fonds que Natixis a finalement d√©cid√© de placer aupr√®s du grand public.¬†

On ne le dira jamais assez : la bourse n’est pas ce monde id√©al, toujours en hausse, que d√©crivent certains analystes financiers souvent discr√®tement financ√©s par des fonds d’investissement √† la recherche de gogos pour faire monter les cours. Notre analyse depuis plusieurs semaines, confirm√©e par les faits, est m√™me qu’il ne faut pas y retourner avant 2021, et au cas par cas. Les cours sont en effet orient√©s √† la baisse.¬†

Si vous √™tes d√©tenteur d’une assurance-vie en unit√©s de compte, il faut donc examiner clairement votre structure de portefeuilles et commencer √† r√©fl√©chir √† la suite des op√©rations.¬†

Le risque de détenir trop de liquide ou de livrets bancaires

Rappelons l√† encore que les contrats d’assurance sont plus s√©cures que les comptes, avoirs ou livrets bancaires. En cas de panique boursi√®re, les banques sont en effet beaucoup plus menac√©es que les compagnies d’assurance. En outre, en cas de faillite bancaire, l’argent d√©pos√© √† la banque, que ce soit sur un compte en banque ou un livret (type livret A) est beaucoup plus sujet √† “saisie” de l’√Čtat que votre compte d’assurance-vie.¬†

Si votre projet consiste √† cl√īturer votre contrat d’assurance-vie pour garder votre argent √† la banque, par exemple en le dispersant sur des PEL et des livrets A, vous vous exposez √† un risque plus grand. On ne saurait donc conseiller cette op√©ration…

Rumeurs persistantes sur des crises bancaires

Les banques europ√©ennes, nous le signalons r√©guli√®rement, ne cessent de demander des am√©nagements r√©glementaires pour r√©duire les contraintes en fonds propres qui leur sont impos√©es. Concr√®tement, elles demandent un all√®gement grandissant des mesures de prudence impos√©es apr√®s la crise de 2008. Ce n’est pas tr√®s bon signe…

Pensez immobilier

Si, vraiment, vous n’√™tes pas √† l’aise avec votre assurance-vie, et que vous souhaitez trouver un placement refuge face aux temp√™tes qui s’annoncent, r√©fl√©chissez √† l’investissement immobilier, singuli√®rement √† l’√©tranger… et singuli√®rement dans un pays o√Ļ l’immobilier a peu de chance de perdre sa valeur.¬†

De notre point de vue, ce choix global de convertir son assurance-vie en immobilier n’est pas forc√©ment judicieux, et n’emporte pas d’urgence particuli√®re. Mais si votre objectif est de privil√©gier une logique de s√©curit√© plut√īt qu’une logique de rendement, et si vous n’avez pas besoin de cet argent √† court terme, l’investissement peut valoir le coup.¬†

Nous sommes convaincus, paradoxalement, que certains pays sont proches de l’autarcie et ne subiront que de fa√ßon lointaine les tourments de la crise √† venir. Y compris en Europe. Dans ces pays-l√†, un petit placement peut m√©riter r√©flexion.¬†

Le risque de l’alignement fiscal

Toute la difficult√© est de bien penser sa strat√©gie par rapport √† ses objectifs et √† son √Ęge. Si vous pensez transmettre votre assurance-vie √† un b√©n√©ficiaire en profitant des mesures de d√©fiscalisation sur l’h√©ritage, vous pouvez vous faire un peu de souci. Il est en effet probable que l’assurance-vie soit refiscalis√©e d’ici √† 2023, au moins pour les contrats sup√©rieurs √† 152.500‚ā¨.

Pour l’instant, tout ceci rel√®ve toutefois de la supputation. Si votre contrat d’assurance-vie est d’abord un contrat d’√©pargne personnelle, il est difficile √† ce stade d’anticiper une mesure fiscale qui vous serait directement d√©favorable. Pas de panique donc.¬†

7 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer