ūüéĖAlice Coffin : la chantre des lesbiennes bouffait au r√Ętelier des cathos de gauche

Alice Coffin, conseill√®re de Paris bourreau de Christophe Girard, est d√©sormais bien connue pour son hymne simpliste en faveur des lesbiennes et en d√©faveur des hommes. Elle vient de perdre un job qu’on ne lui connaissait pas : enseignante √† l’Institut Catholique de Paris, repaire des cathos de gauche, qui l’employaient depuis 8 ans. Comme quoi, on peut critiquer l’ordre ancestral et en tirer sa subsistance. Une fois de plus, l’hypocrisie des donneurs de le√ßon est √† la manoeuvre.¬†

Alice Coffin, la chantre des lesbiennes parisiennes, est d√©sormais bien connue pour ses √©carts sur la domination masculine. Son activisme sans limite lui a permis d’avoir la peau de Christophe Girard, embl√©matique adjoint √† la Culture. Et l’on d√©couvre qu’elle vient de perdre son autre job : professeur vacataire √† l’Institut Catholique de Paris, fief des catholiques de gauche bon teint parisiens. Pas si d√©sagr√©able que √ßa, finalement, l’ordre patriarcal…

La chantre des lesbiennes veut √©liminer les hommes…

Alice Coffin s’est d√©j√† illustr√©e par de nombreux exploits, quoiqu’elle soit √©lue depuis peu de temps √† Paris. Elle a notamment obtenu la t√™te de Christophe Girard, et elle a, dans la foul√©e, publi√© un livre chez Grasset intitul√© le G√©nie lesbien.¬†

Ce livre d√©fraie la chronique par la haine des hommes qui l’inspire. Beaucoup ont fait mine de d√©couvrir les positions de cette activiste. Nous reproduisons ici les images d’un d√©bat auquel elle participait en 2018, sur la cha√ģne RT, qui donne un bon aper√ßu de son extr√©misme d√©brid√©.¬†

Dans son ouvrage paru chez Grasset, elle n’h√©site pas √† √©crire : “Dans la guerre des sexes, l‚Äôoppresseur ne se montre pas comme un guerrier. Il ne dit pas ¬ę je suis en guerre contre les femmes ¬Ľ. Il tue, viole, frappe, mais je dit jamais que c‚Äôest une guerre, un combat, une lutte et une mise √† mort.”¬†

On ajoutera de fa√ßon tr√®s r√©v√©latrice, comme le montre l’extrait du d√©bat ci-dessous, qu’Alice Coffin ne s’est pas g√™n√©e, en 2018, pour d√©noncer l’importance accord√©e √† l’√©glise catholique dans les m√©dias, reprochant √† la cha√ģne qui l’invitait d’ouvrir son journal par les propos des √©v√™ques sur la question de la PMA.¬†

La chantre des lesbiennes était nourrie par les cathos

Oh ! stupeur ! On d√©couvre dans la presse que l’Institut Catholique de Paris stipendiait depuis 8 ans la d√©nomm√©e Alice Coffin, grande militante de la cause anti-catholique, et grande d√©fenseuse de la PMA pour les couples lesbiens. Pas d√©gonfl√©e la n√©nette ! Face √† sa haine des hommes, l’Institut a d√©cid√© de ne pas lui renouveler sa vacation, sans lui donner de motif comme la loi le permet. En attendant, on comprend que, depuis huit ans, l’une des plus grandes ennemies de la doctrine catholique mangeait avec l’argent des cathos et enseignait m√™me dans leur universit√©.¬†

Les bras nous en tombent !

La tartufferie, valeur fondamentale 

On √©pinglera donc volontiers √† la fois Alice Coffin et l’Institut Catholique de Paris. La premi√®re, parce que vivre ostensiblement de l’argent de gens qu’on d√©nonce √† longueur de journ√©e, cela donne une splendide image de l’hypocrisie dont les milieux LGBT sont capables : toujours pr√™ts √† d√©noncer… et √† profiter de ceux qu’on d√©nonce.¬†

On √©pinglera aussi l’Institut Catholique de Paris, qui a nourri pendant 8 ans un serpent √† sonnettes en son sein. Mais pourquoi les catholiques de gauche ont-ils toujours besoin de donner √† manger √† ceux qui les combattent ?

17 Shares:
3 commentaires
  1. Les “cathos” de gauche, c’est Satan au coeur de l’Eglise : la foi dans le Christ remplac√©e par la religion droit-de-lhommiste. Ils ne sont pas ennemis des LGBT, bien au contraire. C’est en termes th√©ologiques qu’il faut analyser cette situation.

    Nota : Coffin est un serpent à sornettes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer