28 novembre 2020

Le courrier des stratèges

Prenez de l'avance sur l'actualité

Les retraites moyennes du public égales au double des retraites du privé

Selon les propres aveux de Bercy, les retraites moyennes du secteur public sont deux fois supérieures à celle du secteur privé. Voilà un chiffre qui souligne clairement l’inégalité de traitement entre les deux régimes… et la difficulté de réformer le système sans heurter la sensibilité des agents publics. 

Les retraites des fonctionnaires sont deux fois supérieures aux retraites du secteur privé. Voilà une très belle inégalité mise en lumière par le « jaune budgétaire » que Bercy consacre au sujet dans le cadre du débat sur la loi de finances pour 2021. Comme l’indique le schéma ci-dessus, les 6 régimes des agents publics dépensent environ 80 milliards€ par an pour financer la retraite des fonctionnaires, sur un total de 326 milliards€ annuels consacrés à l’ensemble de la branche vieillesse. Ce chiffre record mérite une petite règle de trois. 

Nous reprenons ici les propos de Bercy :

Les trois régimes de retraite, dits « complets » ou « intégrés », de la fonction publique (régimes des fonctionnaires civils et des militaires de l’État, des agents des fonctions publiques territoriale et hospitalière et des ouvriers d’État) représentent 32,3 % des dépenses de l’ensemble des régimes de base, environ 15,1 % du nombre de pensions servies et 15,5 % de l’ensemble des cotisants.

Autrement dit, les retraités du service public représentent 15% des bénéficiaires, mais près de 33% des dépenses. Soit une dépense moyenne deux fois supérieure à celle d’un retraité du secteur privé. Le chiffre est implacable et tranche tous les débats sur la prétendue injustice que les fonctionnaires subiraient dans le calcul de leur retraite. 

Une hausse moyenne de près de 4% par an

Cette dépense consacrée aux retraites des fonctionnaires est par ailleurs en expansion permanente. Les tableaux, que nous publions ci-dessous, fournis par Bercy, montrent que la dépense des pensions dans les services de l’Etat a littéralement triplé entre 1990 et 2018, alors que le nombre de ressortissants a à peine augmenté de 50%.  Cette explosion de la retraite moyenne par individu pose évidemment une question de fonds sur la maîtrise de la dépense « retraites » par l’administration.

Ces tendances sont encore plus fortes pour les fonctions publiques territoriale et hospitalière comme on peut le voir sur les tableaux. 

Voilà qui pose une sérieuse question sur l’égalité de traitement entre secteur public et secteur privé. Rappelons que les retraites du service public sont calculées sur les six derniers mois de traitement, alors que les retraites privées sont calculées sur une moyenne des 25 meilleures années. 

En soi, ces différences évidentes sont un plaidoyer pour qu’Emmanuel Macron abandonne ses ambitions d’unifier les régimes sans remise à plat préalable des règles du jeu. 

Abonnez-vous à notre newsletter Rester libre !

Abonnez-vous à cette newsletter quotidienne gratuite, énergisante, qui vous dit l'essentiel pour rester libre dans un monde de plus en plus autoritaire.