2020 : l’année où l’Occident a irrémédiablement plongé dans l’inconnu ?

L'année 2020 touche à sa fin et le Courrier des Stratèges s'apprête à réduire son activité jusqu'au début du mois de janvier. C'est le moment de dresser un bilan "simplifié" d'une année qui a vu l'Occident basculer dans une ère inconnue, qui ressemble beaucoup à la période des épidémies dans l'Empire romain : affaiblissement progressif de l'Europe, montée des périls, crises à répétition. Une véritable dystopie.

Que retiendrons-nous de l’année 2020, sinon qu’elle fut la plus horrible que le monde a connue depuis 1945, et la plus « mondialisée » : la transmission de l’épidémie d’un continent à l’autre et le blocage mondial qui s’en est suivi marque probablement le début d’une nouvelle ère. Jamais jusqu’ici tous les pays du monde n’avaient vécu peu ou prou au même rythme et sous le même régime. 

Voici quelques éléments qui caractérisent ce basculement brutal qui verra probablement la submersion de l’Occident par l’empire chinois. 

Plus de 1,5 million de morts recensés dans le monde

Signe des temps, la pandémie a frappé partout dans le monde, et nous sommes désormais capable d’établir un suivi en temps réel à l’échelle de l’ensemble de la planète. La carte ci-dessous retrace par exemple le nombre de cas déclarés durant les quinze derniers jours dans le monde.

De façon flagrante, un an après le début de l’épidémie, la carte montre que plus une économie est ouverte, plus le nombre de cas augmente, exception faite de la Turquie où la maladie fait des ravages sans que l’économie ne soit particulièrement libre-échangiste. 

On comprend mieux que le Forum de Davos se concentre sur la « surveillance des populations » : c’est le meilleur moyen de conserver une économie capitaliste sans risquer une propagation incessante de maladies. 

Un effondrement économique sans précédent

Les confinements divers et variés qui découlent de cette désastreuse épidémie débouchent sur une récession extrême, pire que les effondrements connus pendant les conflits armés. Une guerre oblige en effet à produire et à reconstruire. Une épidémie empêche de produire et elle ne détruit rien. 

Sans surprise, la Banque d’Angleterre considère que la récession qui devrait durer (et dont nous avons très tôt évoqué la longueur) est la pire de l’histoire. Seule la Chine y échappera cette année. La zone euro sera la lanterne rouge mondiale. 

Retenons bien que, pour l’Occident, cette crise devrait être douloureuse. Très douloureuse. Et elle interrogera nos valeurs fondamentales. 

Vers une remise en cause de la démocratie en Occident ?

Nous avons évoqué dans notre série (qui s’achèvera en janvier) sur le Great Reset l’ambition qu’a désormais le Forum de Davos d’accélérer la digitalisation des économies occidentales, à la faveur du coronavirus et de sa propagation. En creux, les promoteurs de ce Great Reset semblent fascinés par le modèle chinois et singapourien. C’est dire le peu de cas qu’ils font de l’idéal démocratique et humaniste européen. 

Réussiront-ils à diffuser cette idée que l’avenir dans un autoritarisme et un capitalisme de connivence à la chinoise ? Ne manquez pas l’interview de Michel Maffesoli que nous publions ce soir pour avoir la réponse !

Et d’ici là, bonnes vacances à tous et meilleurs voeux 2021. 

Abonnez-vous à notre newsletter Rester libre !

Abonnez-vous à cette newsletter quotidienne gratuite, énergisante, qui vous dit l'essentiel pour rester libre dans un monde de plus en plus autoritaire.

7 Commentaires

  1. J’attends MM avec impatience. À titre personnel, sur le plan politique l’abstention me semble une bonne réponse. Le maquis. Certes c’est plus facile en étant retraité. L’abstention permet de se compter et au moins ils savent qu’ils font ce qu’ils font sans nous. Économiquement aussi j’aimerais m’abstenir de payer des impôts. Pour ça le Courrier des stratèges me semble avoir de balles années devant lui.

    • Le silence des pantoufles contre le bruit des bottes?? Permettez moi de douter que cela puisse suffire même si c’est moins dangereux . Pour le moment en tous cas ce n’est pas très efficace …

  2. Abstention oui… pour la première fois. !!
    Quelle alternative et autre choix a -t – on face à une offre politique archaïque, inefficace et pas porteuse d’avenir à la hauteur des enjeux mondiaux, (à part nous punir tous les jours….) , quel que soit son bord?
    Passif peut être? Mais suffisant pour faire savoir aux politiciens actuels qu’ils ne portent pas d’espoir ni de vision. Nous saurons attendre – un peu….. pas trop… (encore un mandat présidentiel ou deux pour que tout le monde comprenne bien l’échec et en ait vraiment assez de payer pour entretenir un système à bout de souffle) et encore plus nous saurons favoriser l’émergence d’idées et d’actions fortes, nous saurons soutenir et appuyer des offres/solutions renouvelées et courageuses, capables d’infléchir notre décadence en cours.

  3. 2020 pourri, on va adorer 2021. Parce que c’est là que les boites vont exploser, que les économies vont être spoliées pour rembourser l’argent virtuel déversé des imprimantes, que le vaccin va montrer sa létalité, que l’on va continuer à être confiné et surtout que l’on va assister à l’après trumpisme et à l’empreinte chinoise. Une vraie fête…

  4. Si on avait davantage éduqué à la préventio, aux dépens de Bigpharma et de ses lobbyistes à Bruxelles, il y aurait eu, entre autres, moins d’agressions virales « réussies » , moins d’usage criminels du Rivotril et moins de désastres économiques déjà effectifs ou en gestation.

    « Vers une remise en cause de la démocratie en Occident ? »
    On ne peut pas remettre en cause ce qui n’existe pas et n’a même pas existé à Athènes il y a longtemps.

    On aura beau dire, on aura beau faire «Dès que nous disons le mot «démocratie» pour nommer notre mode de gouvernement qu’il soit américain, allemand ou français, nous mentons. La démocratie ne peut jamais être qu’une idée régulatrice, une belle idée dont nous baptisons promptement des pratiques très diverses. Nous en sommes loin, mais encore faut-il le savoir et le dire»(A.E)

    «Nous sommes victimes d’un abus de mots. Notre système (les «démocraties» occidentales) ne peut s’appeler «démocratique» et le qualifier ainsi est grave, car ceci empêche la réalisation de la vraie démocratie tout en lui volant son nom.» (S-C.K)

    « La démocratie, c’est le nom volé d’une idée violée» (J-P.M).

  5. 1.5 millions de morts, autant dire rien du tout !!!!! En France c’est pareil, la mortalité est très faible s’il n’y avait cet immense mensonge : je rentre à l’hopital et si je meurs je meurs obligatoirement du coronavirus : je ne meurs plus de cancer, de crise cardiaque ou même de rhume. Dans les mairies également on ne peut pas être inscrit autrement que mort du coronavirus.
    Aujourd’hui, une seule réalité : les valeurs de la Ripoublique : escroquerie, vol et mensonge remplacent Liberté, Egalité Franternité !!
    Aujourd’hui, nous pouvons voir l’immense nullité de nos sévices publics.
    Oui la France est tombée bien bas et la Ripoublique a montré qu’elle est un saloperie pour la population.
    Quand à la fiscalité, n’hésitez pas : créez votre entreprise car malgré tous les problèmes que l’on peut rencontrer, c’est le moyen le plus sûr d’utiliser votre argent et d’éviter le vol de votre argent pour gaver 8 millions d’inutiles !!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.