Les Français accepteront-ils un troisième confinement ?

Hier matin, Jean Castex a évoqué la possibilité d'un nouveau confinement devant les parlementaires. Il n'en fallait pas plus pour mettre le feu aux poudres dans l'opinion, qu'on sent fatiguée par cette relégation permanente et cette restriction apportée aux libertés quotidiennes. Si l'utilité ou la pertinence de ce confinements apparaissent éminemment discutables au regard du nombre de personnes hospitalisées ou en réanimation, c'est surtout l'acceptabilité politique de cette mesure qui apparaît très douteuse : jusqu'à quand la jeunesse de ce pays acceptera-t-elle les privations pour sauver une génération qui lui laissera autant de dettes et de déséquilibres à réparer ?

Devant les parlementaires, ce lundi, Jean Castex a évoqué la possibilité d’un troisième confinement. Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a confirmé qu’un confinement, “à ce stade”, n’était pas envisagé, ouvrant la porte à une modification de la doctrine officielle. Le spectre d’une interruption nouvelle de l’activité rôde donc et inquiète fortement les Français. 

«à ce stade, il n'y a pas de reconfinement prévu mais évidemment nous suivons la situation avec beaucoup d'attention (…) et évidemment on continuera à prendre les mesures nécessaires, notamment dans certaines villes»

Gabriel Attal

Les chiffres de l’épidémie ne sont pourtant pas mauvais

Ce confinement sera politiquement difficile à expliquer dans la mesure où les chiffres de l’épidémie en France ne sont pas si mauvais. En tout cas, douze jours après les tant redoutées fêtes de Nouvel An, si le taux d’incidence du virus a notablement augmenté, les hospitalisations et les réanimations n’enregistrent pas de mouvement significatif. 

Concernant le taux d’incidence, voici le graphique mis à jour sur les métropoles :

En Ile-de-France, le taux a donc allègrement franchi la barre des 150 ces derniers jours, ce qui pourrait justifier l’avancée du couvre-feu à 18 heures. Mais cette dégradation ne se traduit pas par un phénomène identique en réanimation, dont nous montrons la courbe globale en ouverture de cet article. Pour les hospitalisations, la stabilisation est la même.

Globalement, la gravité de l’épidémie reste stable, même si le virus se propage. 

Les Français accepteront-ils une troisième confinement ?

La question incidente est de savoir si, dans ce contexte très discutable, les Français sont prêts à encaisser un nouveau confinement du territoire. Globalement, la conviction que le gouvernement instrumentalise la crise sanitaire à des fins politiques progresse. Dans le même temps, Jean Castex paraît incapable de constituer une équipe compétente pour gérer la crise. Les ratés de la vaccination l’ont prouvé. 

Dans ces circonstances, les risques politiques d’un nouveau confinement sont grands. 

Abonnez-vous à notre newsletter Rester libre !

Abonnez-vous à cette newsletter quotidienne gratuite, énergisante, qui vous dit l'essentiel pour rester libre dans un monde de plus en plus autoritaire.

41 Shares:
10 commentaires
  1. Il reste la solution de rouvrir la corderie e Rochefort . Peut-être que le neuneu de l’élysée comprendra à ce moment qu’il existe encore, malgré tous ses efforts pour la nier, une culture française .

  2. “jusqu’à quand la jeunesse de ce pays acceptera-t-elle les privations pour sauver une génération qui lui laissera autant de dettes et de déséquilibres à réparer ?”
    croyez vous vraiment que la “génération à sauver” a demandé ces idioties?
    dommage d’opposer la “génération à sauver” à la jeunesse. Contrairement à nos clowns du gouvernement nous les “vieux à sauver” avons des enfants et n’ont aucunement envie du coronacircus; d’autre part nous allons être aussi sacrifiés et très prochainement, notre retraite sera “sacrifiée” assez rapidement. Sans parler des encore plus “vieux” en Ephad qui se meurent d’ennuie et de solitude, vous croyez vraiment ils l’ont demandé?

    1. Je pense que la génération soixante-huit ne pourra pas éternellement se victimiser, alors qu’elle est la grande gagnante du système. Cela finira par être insupportable aux autres, en effet.

  3. Monsieur Verhaeghe,
    En prétendant que les confinements successifs se font au profit des plus âgés et au détriment des plus jeunes, vous faites encore crédit au gouvernement que les confinements visent à protéger. Hors, si c’était le but, les lits d’hôpital ne seraient pas supprimés, des FFP2 seraient offerts aux plus fragiles ainsi qu’un oxymètre, des traitements nombreux (à commencer par la vitamine D) seraient encouragés/plébiscités, les frontières seraient contrôlés/fermés, etc. Inlassablement, rien de ceci n’est fait (sans dommages collatéraux) et, inlassablement – et ce malgré que l’OMS le déconseille depuis début octobre et que des études (norvégienne, américaine,…) prouvent son inutilité, la France (et quelques autres pays dirigés par le “même” type de dirigeants) applique le confinement. En réalité, les confinements ne protègent personne (un confinement n’a jamais soigné) et toutes les classes d’âge sont torturées, jeunes et “vieux”. Les français ont, au contraire, besoin d’être unis face à une manipulation (hystérie fabriquée à partir d’une épidémie réelle mais “gérable”) qui est en train de les tuer dans tous les sens du terme : psychologiquement, économiquement… Physiquement ?

  4. pourquoi toujours rendre le gouvernement responsable alors que ce sont les branlés des hopitaux qui sont responsables de la situation actuelle ?? Ce sont les ponctionnaires petits et grands qui sont resoponsables de cette situation : qui meurt à l’hopital DOIT mourir de Coronavirus !!!! cela fait beaucoup de gens : Giscard est rentré pour un problème cardiaque et sortit mort du coronavirus !!!!
    Ce ne sont pas nos gouvernants (totalement nuls par ailleurs) mais nos ponctionnaires jusque l’OMS qui annonce que le vaccin ne servira à rien !!!! Gageons que Biden soutiendra l’OMS !!!!!!!!!!!!!!!

  5. En Italie, est né le mouvement #io apro 15/01 auquel plus de 50 000 restaurants, bars, gymnases, piscines, etc. se sont joints. qu’à partir du 15/01 ouvrir les activités jusqu’à 22 heures sans interruption. Il y a des avocats et des magistrats prêts à les soutenir, eux et leurs clients gratuitement …

  6. Il est certain que cette courbe des personnes en réanimation pose des questions. On voit une superbe convergence mathématique vers un nombre de personne constants en réanimation. Cette courbe est très différente des autres : elle est très douce et ne répond pas aux modèles avec un R0. Pourquoi se stabiliserait-on avec un R0 de 1 ? La nature de cette courbe vient donc très probablement de raisons propre aux hôpitaux et à la façon dont ils remplissent les lits de réanimations. Ils maintiennent un taux de remplissage constants des lits (probablement avec une volant de sécurité) en changeant les critères d’admission. La deuxième vague de novembre est clairement retombée mais le remplissage est maintenu constant avec des patients beaucoup moins malades.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer