ūüéĖS’expatrier aux Pays-Bas : avantages et inconv√©nients

Les Pays-Bas ne font pas partie de la destination favorite des Français pour s'expatrier. Très souvent, même, les Français portent un regard condescendant sur cette peuplade à la langue imprononçable, aux sons gutturaux, amateurs de bière et de plats incomestibles pour un humain éduqué. Et pourtant, la Hollande ne possède pas que des défauts et reste un havre de paix pour les entrepreneurs. Voici pourquoi.

Le Human Freedom Index 2020 place les Pays-Bas au 14√® rang mondial pour la libert√©, ce qui n’est pas rien, et au 8√® rang en Europe Occidentale, grande terre d’accueil des libert√©s (au moins pour sa partie septentrionale, √† d√©faut de l’√™tre une fois la Loire franchie). En r√©alit√©, ce 8√® rang est un peu trompeur, car, du point de vue de la libert√© √©conomique, les Pays-Bas talonnent l’Allemagne et se placent donc dans le sillage des pays les plus favorables √† la cr√©ation et au d√©veloppement des entreprises.¬†

Les Pays-Bas, terre de liberté

Au demeurant, on aurait tort de croire que les Pays-Bas brillent surtout par leur libert√© √©conomique. La libert√© politique y est bien plus grande qu’en France sur de nombreux aspects, avec une tol√©rance extr√™mement forte pour toutes les formes d’expression, et une libert√© de la presse tr√®s largement reconnue pour son authenticit√©.¬†

D’une certaine fa√ßon, le “modernisme” moral des Pays-Bas conviendra aux plus tol√©rants. Ce n’est pas pour rien que, sous l’Inquisition, notamment espagnole, de nombreux Juifs s√©farades (dont Spinoza) ont trouv√© refuge √† Amsterdam et y sont rest√©s.

En outre, historiquement, les Pays-Bas ont toujours préféré le libre-échange au protectionnisme, et se sont donc toujours méfié des barrières et des frontières. 

Une fiscalité douce pour les entreprises

Globalement, l’int√©r√™t des Pays-Bas tient √† la fiscalit√© des entreprises qui est favorable √† tous points de vue (et vaut r√©guli√®rement des remontrances √† ce pays, notamment pour le statut des entreprises d√©tentrices de brevet). Le taux d’imp√īt sur les soci√©t√©s y est de 15% jusqu’√† 200.000 ‚ā¨ de b√©n√©fices, et de 21,7% au-del√†.¬†

Une fois de plus, les taux français sont dans les choux. 

Sur les dividendes, le taux par d√©faut est de 15%, mais de 0% pour les dividendes soumis √† la directive de l’UE sur le r√©gime fiscal commun applicable aux soci√©t√©s m√®res et aux filiales d’√Čtats membres diff√©rents ou pay√©s √† une soci√©t√© m√®re bas√©e dans un pays avec lequel les Pays-Bas ont sign√© une convention fiscale supprimant cette retenue √† la source. Cette disposition particuli√®re explique tr√®s largement que nombre de si√®ges soient install√©s aux Pays-Bas…

Ce m√©canisme est √† bien r√©fl√©chir pour tous ceux qui disposent d’une cascade de soci√©t√©s dont la m√®re est d√©localisable.¬†

Les cotisations sociales pèsent un peu

Du c√īt√© des cotisations sociales, la situation est assez complexe car la s√©curit√© sociale n√©erlandaise a fait l’objet de plusieurs r√©formes. Dans la pratique, les employeurs doivent acquitter une cotisation allant de 18,19% √† 23,19% du salaire brut. Ces cotisations n’incluent pas l’assurance sant√©, qui est √† la charge des salari√©s.¬†

On le voit, les taux ne sont pas compl√®tement neutres, mais pr√©sentent l’avantage d’√™tre relativement liss√©s qu’on soit ind√©pendant ou salari√©.¬†

10 points d’imposition sur le revenu de moins qu’en France

Globalement, le coin fiscal de l’imposition sur le revenu aux Pays-Bas est de 37% quand il flirte avec les 47% pour un c√©libataire. L√† encore, l’imposition aux Pays-Bas n’est pas neutre, mais elle est nettement plus favorable qu’en France. Ce point n’est pas √† n√©gliger, car il peut rendre ce pays septentrional vraiment attractif.¬†

Une souplesse de fonctionnement pour les entreprises

En outre, et c’est un point qui n’est pas anodin, on notera que le droit des soci√©t√©s hollandaises est d’inspiration germanique. On y distingue les simples partenariats sous seing priv√© et les soci√©t√©s en bonne et due forme. Le capital minimum pour une soci√©t√© anonyme est de 45.000 ‚ā¨, mais les soci√©t√©s par actions ne pr√©voient pas de seuil minimal.¬†

C’est un vrai plus par rapport aux soci√©t√©s luxembourgeoises ou suissesses.¬†

Un pays plein d’atout

En conclusion, l’installation aux Pays-Bas n’est donc pas, loin de l√†, d√©nu√©e d’int√©r√™t. Elle constitue un compromis vraiment intelligent par rapport √† des pays tr√®s co√Ľteux ou ennuyeux. Pour peu qu’on aime les climats temp√©r√©s et l’esprit festif, la vie aux Pays-Bas est douce. Et les liaisons a√©riennes entre Amsterdam et Paris sont tr√®s fr√©quentes.¬†

Abonnez-vous à notre newsletter Rester libre !

Abonnez-vous à cette newsletter quotidienne gratuite, énergisante, qui vous dit l'essentiel pour rester libre dans un monde de plus en plus autoritaire.

19 Shares:
1 commentaire
  1. les Pays Bas sont un pays magnifique et les hollandais sont tres accueillants . Il y a mille choses √† voir….que nous n’avons pas en France….J’ai toujours √©t√© enchant√© par les nombreux hollandais que nous avons re√ßus…….,mais, √©tant “plus grands que nous” ,ils voient plus loin !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer