🎖S’expatrier en Afrique ? l’inquiétant exemple de Madagascar

Ces derniers mois, plusieurs entrepreneurs français ont eu l'idée de s'expatrier en Afrique pour échapper à l'enfer fiscal français. Voilà une démarche que l'on peut comprendre, à cette nuance près qu'une fois passés les premiers mois d'expatriation où tout est beau, chaud et facile, les défaillances de l'Etat de droit au sud de la Méditerranée peuvent jouer bien des tours désagréables à ceux qui ont cédé au mirage. L'exemple d
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de ce contenu.
6 Shares:
4 commentaires
  1. Comme vous je peux comprendre que l’on veuille aller s’installer pour développer ses affaires à l’étranger. MAIS, parce qu’il y a un MAIS…..il se passe des choses très singulières sur notre planète depuis que le covid a rendu “fou” nos dirigeants. Nous vivons depuis un an dans un monde irrationnel, nous vivons un moment historique qui mérite toute notre attention, et je vois bien que la majorité des gens n’a absolument pas conscience de ce qui se joue. Notre Liberté a déjà pris un coup de canif, les fondements mêmes de nos sociétés sont ébranlés, nos vies mêmes (si nous ne faisons rien) peuvent se retrouver en danger. Le “great reset” n’a pas commencé avec le dernier livre de Schwab : cela fait pas loin de 2 ans (pour ce qui me concerne) que j’avais remarqué ce “great reset” sur internet et cela m’avait beaucoup inquiétée. Parallèlement cela fait maintenant plus de 50 ans que je m’intéresse à la Chine et plus particulièrement au PCC et à ses nombreuses exactions. On conjugue ces deux choses : d’un côté le “deep state” et de l’autre le “great reset” et voilà notre situation actuelle, explosive, dangereuse, qu’il y a tout lieu de combattre. C’est une guerre qui ne dit pas son nom, une guerre de l’information, une guerre à laquelle peu de gens étaient préparés. En FRANCE particulièrement les gens ne voient que le covid alors qu’il fallait tout de suite comprendre les dangers et régler le problème. Cela nécessitait que tout le monde reste en France pour se battre et organiser une résistance. Partir alors que son pays est attaqué et que tout le monde est dans la m…. cela ne me paraît pas très glorieux, et je ne plaindrait personne dans ce cas particulier. Tout le monde pleure, il y a des suicides (les restaurateurs, les étudiants etc…) mais personne leur a fait comprendre la gravité de la situation. Pendant que nos pays s’endormaient sur leurs lauriers, le PC Chinois a tissé sa toile, au milieu de l’indifférence générale, et avec l’aval de nos dirigeants. Nous avons aujourd’hui devant nous le résultat. Je vous assure que je n’ai pas du tout l’intention de finir ma vie sous un régime totalitaire chinois, j’ai receuilli trop de témoignages relatant leurs crimes, pas plus d’ailleurs que sous n’importe quelle autre dictature. Je suis sidérée de voir que ce pays pleurniche mais ne sais pas ni s’informer, ni se défendre. On attend le sauveur du monde. Dans peu de temps maintenant nous saurons si Trump a réussi a faire tomber le “deep state” , cela nous donnera une bouffée d’oxygène mais ne règlera pas la situation ici : c’est quand même à nous principalement de défendre notre pays ! J’oscille toujours entre espoir et désarroi. A 75 ans j’espérais danser sur les mots amour et bonheur. Je les ai mis à l’abri pour des jours meilleurs !

    1. Ne vous effrayez pas trop du PCC, les Chinois n’ont aucune envie de nous envahir. Il ont assez à faire sur leur immense territoire et ce n’est pas dans leur philosophie ni leur histoire de sortir au delà de leur grande muraille. Ils placent simplement leurs pions et défendent leurs intérêts commerciaux comme toute grande puissance le fait, à nous de savoir nous défendre au lieu de laisser les frontières grandes ouvertes depuis 1992.

    2. “Cela nécessitait que tout le monde reste en France pour se battre et organiser une résistance.”
      Grossière erreur. C’est souvent de l’étranger que l’on peut le mieux défendre son pays quand celui-ci est conquis – et notre pays est actuellement conquis. Les exemples sont trop nombreux, inutile de les donner, chacun les a en tête.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer