COVID : le nombre quotidien de morts a baissé de près de 50% depuis début février

On oublie trop souvent de le dire , mais le COVID fait de moins en moins de morts chaque jour en France, même si le nombre de cas et de personnes en réanimation augmente. C'est un signe positif que peu de medias subventionnés commentent, mais qui mérite pourtant d'être rappelé pour replacer la crise sanitaire dans ses justes proportions. Globalement, le nombre de décès quotidiens est tombé à ce qu'il était au début du mois de mai 2020, moment où le gouvernement a déconfiné.

Le nombre quotidien de morts du COVID en France est en décrue constante depuis le mois de février. Nous avons atteint les 243 décès quotidiens en moyenne sur 7 jours, hier, alors qu’il était de 450 début février. Autrement dit, la dangerosité de l’épidémie est sur une pente franchement décroissante ces dernières semaines, alors même que les admissions en réanimation ont fortement augmenté. 

La baisse du nombre de morts est peu relayée

C’est au fond une très bonne nouvelle que cette décrue du nombre moyen de décès quotidiens depuis un mois. On peut l’illustrer plus précisément par ce graphique :

Comme on le voit, le mois de mars a prolongé la tendance apparue en février d’une baisse constante du nombre de décès quotidiens. Alors que ce nombre était supérieur à 300 au 1er mars, il n’est plus que de 243 à la fin du mois. 

Proportionnellement, la mortalité du virus a baissé de 20% en un mois, performance qui est totalement occultée par les medias dans la présentation du virus. 

Le catastrophisme médiatique pose une nouvelle fois question

Alors que la montée en pression des services de réanimation affole les pouvoirs publics, le recul du nombre de décès est curieusement occulté. Il est même présenté sous la forme d’une fake news par BFMTV qui semble se complaire dans des présentations biaisées de la réalité. La chaîne « d’information » en boucle a par exemple donné la parole, sans le corriger, à un médecin qui a dénoncé le scandale du nombre quotidien de morts du COVID en France, expliquant qu’il s’agissait de l’équivalent d’un Airbus qui se crashe tous les jours. 

Il y a quand même un Airbus A320 qui se crashe tous les jours en France, on a tendance à l’oublier, c’est inadmissible.

Personne, sur le plateau, n’a jugé bon de lui signaler que le cancer en produit le double chaque année, sans qu’on entende un médecin dénoncer le caractère inadmissible de cette maladie.

Les enfermistes utilisent la peur

La baisse du nombre de décès s’explique probablement par l’utilisation de traitements qui permettent de mieux maîtriser la létalité du virus, mais qui, se faisant, rallongent le temps de passage aux urgences. Cette hypothèse mériterait d’être documentée, mais elle montre en tout cas que la stratégie du tout-vaccin comporte de nombreux angles morts. 

Dans la pratique, il est fort probable que la mobilisation de traitements autres que le Doliprane ait un effet positif sur le pronostic de mortalité en cas de complication du COVID. Mais cette idée-là semble avoir assez peu attiré l’attention des journalistes mainstream. Il est plus facile de relayer sans esprit critique les peurs agitées par les enfermistes de tous bords. 

Abonnez-vous à notre newsletter Rester libre !

Abonnez-vous à cette newsletter quotidienne gratuite, énergisante, qui vous dit l'essentiel pour rester libre dans un monde de plus en plus autoritaire.

14 Commentaires

  1. Enfin !

    Oui, la mortalité, et même la mortalité globale (tant l’étiquetage COVID est foireux), est le seul indicateur fiable.

    Une vraie épidémie (par opposition à la ridicule psychose médiatique que nous vivons) double la mortalité dans une classe d’âge.

    Même la mortalité des plus de 80 ans, principale cible du COVID, n’a pas eu d’augmentation exceptionnelle.

    Au fond, ce qui me fait le plus souffrir dans ce délire, c’est que nous sommes grotesques.

  2. Un professeur de médecine (à partir de témoignages de médecins présents sur le terrain) a dénoncé sur une chaîne qu’il y avait un apport artificiel de patients en « services de réanimation », uniquement à dessein pour conforter le discours de peur de ce « pouvoir » totalitaire !
    A rechercher sur YT ou autres canaux.

  3. AMHA, le taux commençant à être élevé de vaccination dans les tranches d’âge avancée joue un rôle majeur. En effet, ce sont les personnes âgés les principales victimes de cet épidémie. Au 24/03, on a environ 55% des plus de 75 ans qui ont reçu une première dose et 25% deux doses, sachant que les résidents des EPADH ont été les premiers des listes car ils sont encore plus vulnérables. Le nombre de personnes de plus de 75 ans hospitalisé est aussi en forte chute depuis février. La stratégie vaccinale actuelle, qui est juste du bon sens est surement la bonne. Le vrai souci est la lenteur de cette campagne. Et en dessous de 75 ans, le taux de vaccination s’effondre … La volonté actuelle de la disperser vers des clients politiques (enseignants, …) est probablement une erreur, il faudrait continuer à se focaliser sur les victimes effective de la maladie.

    Vu le taux de vaccination actuel, l’acceptation ou non du vaccin est vraiment un non problème.

    • Donc votre analyse contredit les études Astra Zénéca et Pfizer qui, eux, constataient une très faible utilité du vaccin pour les plus âgés ?? Vous êtes certain de vous???

      • C’est aussi le cas pour le vaccin anti-grippe dont l’efficacité diminue avec l’âge et l’affaiblissement du système immunitaire qui l’accompagne et, soit dit en passant, le virus grippal est aussi un coronavirus

    • Vous avez vraiment l’art de ne voir que ce qui vous conforte dans vos certitudes . Cette crise n’est pas une crise sanitaire mais une manipulation mettant en danger le fondement même de la démocratie . Rien dans la gestion de cette épidémie n’a été fait pour la circonscrire rapidement, le remdisivir recommandé est une saleté par les reins et un mutagène qui peut avoir accéléré les mutations , pourquoi a t’il continue à être utilisé après les mises en garde le concernant? Pourquoi les traitements précoces ont ils été la cible d’attaques depuis le début alors qu’ils étaient là solution pour éviter l’engorgement des services de réanimation? Inde 1,3Mrds d’habitants, un système sanitaire très loin des standards européens mais soins précoce 150 000 décès tandis que chez nous 66millions d’habitants, soit près de 20 fois moins et 80 000 décès . Cherchez l’erreur … Pourquoi centrer une stratégie sur des vaccins encore au stade expérimental plutôt que de favoriser les soins? Au nom de quoi la pratique actuelle de regrouper les services d’observation continue, de soins intensifs et de réanimation en ne conservant comme référence que le nombre de lits de réanimation sans ajouter les 14600 des autres services concernés et de pleurnicher sans cesse sur un taux d’occupation calculé sur les 5000 de rea uniquement parmettant s’affoler tout en monde avec un taux de 75% alors qu’il n’est en réalité que de 20% si ce n’est pour entretenir l’impression que ce virus est particulièrement dangereux et que ce gouvernement de merde est le seul à pouvoir vous sauver grâce au vaccin magique mis au point en 6mois par ceux-là mêmes qui échouent depuis 30 ans à y parvenir . Autre avantage pour nos fachos de service, permettre à la commission européenne de grignoter un peu plus de la souveraineté des état en venant se mêler de la santé . Sachant quel nid de lobbyistes est Bruxelles ont peut s’interroger sur l’identité des bénéfiques, surtout avec le passé de certains membres de la commission actuelle . Sans oublier que le passeport sanitaire est vraisemblablement la voie royale vers la surveillance de masse dont rêvent tous les facho-progressistes . Si ça ne vous suffit pas pour comprendre que ces vaccins sont plus le problème que la solution personne ne peut rien pour vous, a par la greffe de neurones, mais pour le moment on ne sait pas faire, desole

      • mettant en danger le fondement même de la démocratie

        Désolé Pabizou mais on ne pourra jamais mettre en danger ce qui n’existe pas

        On aura beau dire, on aura beau faire « Dès que nous disons le mot « démocratie » pour nommer notre mode de gouvernement qu’il soit américain, allemand ou français, nous mentons. La démocratie ne peut jamais être qu’une idée régulatrice, une belle idée dont nous baptisons promptement des pratiques très diverses. Nous en sommes loin, mais encore faut-il le savoir et le dire »(A.E)  

        « Nous sommes victimes d’un abus de mots. Notre système (les « démocraties » occidentales) ne peut s’appeler « démocratique » et le qualifier ainsi est grave, car ceci empêche la réalisation de la vraie démocratie tout en lui volant son nom. »  (S-C.K)

        « La démocratie, c’est le nom volé d’une idée violée » (J-P.M).

        Et rien en changera tant que la majorité des Français n’en aura pas conscience

        Et c’est pas la 6ième république de Melonchon qui changera çà

        Vive la Sophocratie politique.

    • Vous avez raison , c’est bien la preuve qu’ils s’en fichent de la santé des français leurs objectifs sont effectivement politiques. Comme la population est réticente en France ils se focalisent sur des professions clés: personnel médical et enseignants.
      En Israel les enfants non vaccinés ne peuvent pas aller à l’école.
      Si on ne réagit pas tous c’est la dictature sanitaire que les mondialistes vont mettre en place petit à petit.

  4. Il serait également assez « logique » que ce variant anglais soit moins meurtrier que lez précédents , même si plus contagieux (pas la thèse officielle mais très probable)
    Cela suffirait à expliquer ces données, même si plusieurs facteurs jouent certainement (soins, vaccination, fermeture frontières…)

  5. Et si le vaccin donnait le Covid aux gens qui ont été vaccinés
    Parcontre combien cela va rapporter a l’état cette vaccination ????
    Mais personne parle de cette situation
    Je n’ai plus confiance en personne il y a tellement de mensonge

    • Vous avez raison en ce qui concerne le mensonge permanent . Si vous voulez du factuelle meilleur endroit pour en trouver est d’accéder aux plaintes déposées contre ces baltringue . Sur France soir vous trouverez une grande partie des réponses que vous cherchez . Le pdf des annexes est particulièrement instructif et mérite d’être lu dans son intégralité pour avancer un peu vers autre chose que le story-telling dont on nous abreuve a longueur de journées . Bon courage, cette affaire ne fait que commencer et risque fort de très mal tourner pour certains .

  6. « pour replacer la crise sanitaire dans ses justes proportions. »
     
    Dans les faits et dans les chiffres, crise il n’y a eu que dans le neurone grippé des politocards et de ceux qui sont très généreusement arrosés par les « budgets marketing » de big pharma¹ (qui, bien entendu, peuvent facilement être les mêmes)- parce que cette pandémie² n’a que l’envergure d’une très grosse grippe avec environ deux fois plus de morts que celle de 2016-2017, donc, pas de quoi fouetter un chat, surtout si l’on compare au cancer, comme indiqué dans l’article ou tout simplement aux maladies cardio-vasculaires.
     
    Divers blogs de médecins en retraite montrent également qu’il existe plusieurs traitements non-seulement fiables, mais en plus très efficaces contre le SRAS-Cov-2 – de là à penser qu’après les diverses attaques de l’ordre teutonique des médecins contre les généralistes en faisant état dans les réseaux sociaux, ceux-ci ont enfilé leur tenue de camouflage, réduit la voilure et amplifié la part de ces traitements chez tous ceux de leurs patients à même de les recevoir sans risques, il n’y a qu’un pas, d’autant plus facilement franchit que les gens ont bien compris que le gouvernement tentait fort maladroitement de les couper de leur médecin de famille, ce qui n’a pu que renforcer leur fréquentation (hey, nous sommes en france !;)
     
    Tout ça commence à sentir le roussi pour les incapables de Lareyne (mais pas que) et ça ne m’étonnerait pas qu’à terme, certains finissent devant la CJUE et d’autres, je l’espère bien, devant la CPI de La Haye…

    ————
    ¹ – Petit rappel : au 1 trimestre 2020, augmentation annoncée de ce budget de 33% chez Fiontech/Falzar à… $3.4 Milliards (soit $2.55 Md auparavant… quand même… merttt !), une paille, qui ouvre une toute petite fenêtre sur l’étendue de leur puissance économique.

    ² – Terme finalement rejeté quelques heures avant la première communication internationale de l’oms au profit de celui d’épidémie, mais bien évidemment repris en cœur par la presse internationale bien-pensante qui nous jure ses grands Dieux que, non, elle ne propage pas de FUD *<:-p)

    • J’oubliais : « 2 fois plus de morts que la grippe 2016-2017 » à la condition expresse que les chiffres soient sincères… ce qui ne semble pas être le cas, puisqu’on ne meurt plus de grippe ni d’autres maladies non-plus (comme ce patient et copain d’un toubib, mort à 86 ans d’un cancer en phase terminale, mais marqué covid…)
       
      Donc, si l’on fait sauter les vrais mort d’un faux covid pour les remettre dans leur case, on se trouve en fait inférieur au nombre de morts d’une très grosse grippe – ça laisse à réfléchir sur les vraies raisons de cette folie vaccinatoire… Ne serait-ce par pour avoir In Fine un vaccin remplit de nano-particules permettant de facilement traquer tout non-vacciné, allié au fait que, dans les effets secondaires du Fiontech/Falzar, on trouve des atteintes très fréquentes à la fertilité féminine ???

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.