11 avril 2021

9 thoughts on “Point d’étape au 1er avril de la campagne vaccinale : “Caramba ! Encore raté…“

    1. Souhaitons que ce soit la vraie raison … et que les méfaits s’évaporent à proportion des mensonges, ainsi nous sommes tranquilles 😉

  1. Accessoirement, le Conseil d’État renforcé par les déclarations de Véran, viennent de confirmer que vaccinés ou pas les français ne retrouveraient pas leur liberté. Un des motifs étant que les vaccins n’empêchent pas les contaminations (sic).
    Sur ce blog, alors qu’était envisagé le premier confinement, je posais la question « pour quoi faire ? », lorsque les français réclamaient des masques je disais autour de moi « ne faites pas ça, vous ne les enlèverez jamais plus », quant aux conséquences financières mon pronostic prévoyait, hélas, la faillite de la France.

    Les vaccins ? même sinistre prédiction, non pas qu’ils ne soient pas efficaces, c’est juste que s’agissant d’un virus grippal, un coronavirus, l’immunité est impossible á obtenir sinon á vacciner la totalité des humains de la planète dans un délai très court.

    Nos sociétés sont mimétiques, elles se divisent en deux camps, celui des panurgistes et celui des diabolisés nommés comme tels par les premiers. Le biais pris pour lutter contre le virus enferme les dirigeants dans une logique mortifère, ils répètent en boucle les mêmes erreurs, ils cherchent une solution à un problème qui n’en est pas un et ont pour seul levier la contrainte.

    Covid est le révélateur de l’effondrement de l’occident et du mensonge de la démocratie dont le seul devenir est la dictature. Une démocratie n’est qu’une étape transitoire vers des régimes coercitifs.

    Sauf á ce que Covid disparaisse comme il est apparu et ce dans un temps très bref, nous ne sortirons plus, avant longtemps, des contraintes qui nous sont imposées.
    Macron avait évoqué un monde d’après sans rapport au précédent, sauf que ce qu’il disait c’est que ce monde d’après serait en accéléré l’aboutissement des délires progressistes. Le progressisme étant la combinaison du marxisme léninisme et de la finance, c’est á dire une puissance sans limite et sans précédent dans l’histoire de l’humanité.

    Il faut se rappeler de l’article relayé sur le site Novethic : https://www.novethic.fr/actualite/environnement/climat/isr-rse/infographie-interdiction-d-acheter-une-voiture-neuve-ou-de-prendre-un-long-courrier-couvre-feu-thermique-quotas-sur-les-produits-importes-les-mesures-chocs-pour-rester-sous-1-5-c-146877.html dont les projections qui apparaissaient comme délirantes il y a moins de 3 ans sont devenues notre quotidien, la relecture de cette infographie est troublante par sa prédictivité.

    Le monde qui advient va voir émerger une violence jamais égalée, paradoxalement et hélas, le seul espoir de changement ou d’apaisement viendra de l’Asie, c’est du reste vers ces régimes que lorgnent des gens comme Schwab, l’auteur de Great Reset.

    La liberté est inconditionnelle, ce verrou a sauté, Covid aura été le déclencheur de ce changement de paradigme, le prix á payer va être exorbitant.

  2. Bon, le retard vaccinal est, dans l’absolu, une bonne nouvelle sanitaire. Ca évite des millions d’empoisonnés potentiels si ces vaccins inutiles se révèlent toxiques.

    Mais, par principe, chacun devrait avoir la liberté de se vacciner s’il le souhaite (avec cette limite : étant donné le matraquage vaccinolâtre politico-médiatique, peut-on affirmer que le consentement des vaccinés est libre et éclairé ?).

    1. Avec ou sans matraquage, il ne peut y avoir de consentement éclairé avec ces vaccins puisque les effets retard ne sont pas connus, reste plus qu’à allumer une bougie avant la picouse .

    2. Tout à fait. Autant pour les personnes vulnérables, le gain vaccinal semble évident (cf. la chute des morts dans les tranches âgées où le taux de vaccination n’est pas négligeable), autant l’intérêt n’est pas comparable dans les publics moins âgés sans comorbidités vis-à-vis des inconnus associés aux vaccins à long terme. Le problème est qu’avec un gouvernement suivant sans ciller des choix quasi-idéologique, on ne peut pas être certain qu’ils envisagent de manière posé ces problématiques …

      Mais le fond du problème est que pour mener une vie normale, le vaccin va être quasi obligatoire. Il me semble évident que la tentation du passeport vaccinal servant en permanence sera trop forte pour nos élites. Ce sera une manière détourné de rendre le vaccin quasi obligatoire !

  3. Même les assureurs ont dit que le vaccin était expérimental. En plus sur une famille de virus qui mute sans arrêt. Aucun intérêt de vacciner vite ou pas, toute action sera dépassée avant même d’être sérieusement démarrée. A chacun de s’assumer.

    1. Exact, et en plus, si nous leur laissons leurs jouets sur les bras, c’est tout le château de cartes qui s’écroule . Fini le rêve totalitaire, le passeport passe à la poubelle et le forcing sur l’écologie n’a plus d’avenir . Deux faux problèmes s’évaporent et les rois sont nus, plus de faux problèmes mondiaux, le grand rêve s’écroule et il deviendra beaucoup plus facile de se débarrasser de ces salopards . D’autant que l’UE politique pourrait bien avoir du plomb dans l’aile après un échec de cette ampleur et que beaucoup se rendraient compte de sa dangerosité . Dommage pour les parasites qui devraient revoir leur copie, mais quel soulagement pour ceux qui demandent juste qu’on leur fiche la paix . Il serait plus facile de reconstruire en ne gardant que des accords entre nations, comme ça aurait du être le cas depuis le début . Fin de l’euro et selon la lex monetae, pour une fois les perdants ne seraient pas les mêmes . Excellente occasion de faire le ménage dans les écuries d’Augias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.