Comment la surveillance totale de la société s’imposera en Occident à la faveur de l’après-COVID

Le projet TrustStamp de Mastercard et de l’organisation internationale Gavi est une application combinant une identité biométrique, un carnet de vaccination et un système de paiement avec reconnaissance biométrique. Lors du Global Vaccine Summit, ses promoteurs ont annoncé qu’il serait adapté à la lutte contre le Covid19.

Le « monde d’après » sera celui du traçage et du flicage à la mode chinoise si nous n’y prenons pas garde. Bien sûr, tout cela se fera pour notre bien et notre sécurité.

Les trois premières briques de ce système existent déjà. Petite précision complotiste : derrière Gavi, l’un des promoteurs du projet, on trouve Bill Gates. Le même Bill Gates est très favorable à la disparition des espèces et à la « société sans cash » au profit du paiement tout numérique. Pour « aider les pauvres », bien sûr…

L’identité biométrique maîtrisée par Mastercard

Empreinte digitale ou reconnaissance faciale, peu importe. Mastercard a déjà une carte de paiement opérationnelle utilisant les empreintes, toute proche de la commercialisation.

Le carnet de vaccination sous forme numérique

Vous vous êtes fait vacciner mais est-ce vraiment vous ? Ne vous a-t-on pas délivré un certificat de complaisance ? Quel type ou lot de vaccin vous a été injecté ? Pour répondre de façon sécurisée ces questions, quoi de mieux qu’un Wellness Pass couplé à une carte d’identité biométrique pour la rendre infalsifiable, elle aussi ?

 

Le Wellness Pass, c’est tellement commode : un véritable coupe-file qui va vous donner plus de sécurité  au milieu de tous ces gens potentiellement vecteurs de cette saleté de virus !

Car le Covid19 est une très grave pandémie. Pensez donc : nous en sommes à plus de 156 millions de cas et 3 260 000 décès dans le monde. Sachant que nous sommes 7,8 milliards sur la planète, cela fait 2% de gens contaminés qui ont 2% de chance d’y succomber. Soit une mortalité globale de 0,04%.

 

Identité biométrique + carnet de vaccination + paiement = prison numérique

 

Face à un tel danger, il faut prendre toutes les précautions pour que nous puissions à nouveau circuler.

La fusion reconnaissance biométrique – paiement – vaccination est vraiment la solution idéale.

Vous voulez prendre un avion ou un train, louer une voiture, assister à un spectacle, franchir une frontière ? Vous sortez une seule carte.

Mais d’ailleurs pourquoi une carte ? Pourquoi pas une puce implantée ? Tellement plus commode, vous ne pouvez pas la perdre, étourdi que vous êtes ! Au fait, n’êtes-vous pas en retard pour vos impôts ? Ils seront prélevés directement à partir des informations de votre puce. Chacun de vos achats pourrait vous être ainsi facturé avec une taxe variable selon vos revenus. Le prélèvement à la source, c’est tellement plus simple.

Si nous n’y prenons pas garde, ce monde Orwellien est celui qui nous attend. Amis de la liberté, réveillez-vous.

17 Commentaires

  1. Parce qu’il n’y a rien de plus important que la liberté.. liberté d’être.. liberté de penser.. liberté d’exister..
    Je refuse ce monde qu’ils nous préparent, je le refuse de toutes mes forces. Plutôt mourir libre que de vivre enchaînée..

  2. Le conditionnel n’est plus de mise, nous ne sommes plus dans le « on y va » mais dans le « nous y sommes ». Et la plupart en redemande !
    Le plaisant c’est que la résistance s’organise, même si elle n’est pas nombreuse, et c’est ce que n’ont pas compris tous ces petits dictateurs ou ceux qui s’illusionnent que leur vote puisse avoir une quelconque importance : nous sommes en 2021, pas en 1789.
    La différence est de taille entre les époques, ni révolution ni révolte, rien, nada. En revanche, il y a des gens dans ce monde et notamment en France qui possèdent des compétences, et comme tout ce que qu’à construit un humain, un autre peu le déconstruire, les processus de flicage seront déjoués. Du reste ils sont conçus pour ça.
    Accessoirement, comme toujours avec ces systèmes, les gens qui œuvrent à leur mise en place et leur maintien, seront pour partie non négligeable des dissidents qui feront que ce dernier grippe.
    Nous rentrons dans une ère où un pouvoir est en place mais ce dernier n’a plus de prise sur la société, du reste ce n’est pas son but, ce que veulent les petits dictateurs c’est que les gens restent tranquilles. Une fois compris ça, il suffit de vivre en parallèle, d’avoir de faux certificats, des QR codes bidons, quant à l’argent, il sera remplacé par le troc. Tu me file des cours d’Anglais, je te tond ta pelouse ou je te fais le plein de la bagnole ou bien je rempli ton caddy.
    Observez toutes les dictatures passées et présentes, les populations sont sous contrôle, mais seulement en apparence, les gens font leur vie en parallèle.
    Ils auront toujours un coup de retard les petits dictateurs.

    • Là où le profane se désole, l’initié se réjouit ! Il y a deux catégories de personnes : celles et ceux qui iront au casse-pipe sans rien comprendre, et ceux qui sauront le pourquoi du comment. Tous nous subiront le désastre, mais de le savoir permettra de mieux l’encaisser. Non ? Rien n’est perdu : le Général de Gaulle a semé quelque chose qui germera un jour ; alors, qu’importe le vent, puisque le grain est semé.

      • Oui le « général » de Gaulle a semé lENA , l’ENM, les ministres communistes, l’alliance occulte avec Staline la trahison permanente des élite (je vous ai compris)… nous cueillons les fruits pourris de cette république pourrie’

        • Ré-écrire l’Histoire est un peu facile, surtout en y calquant bêtement les mentalités et « lumières » (plus qu’orientées) d’aujourd’hui, car il ne suffit pas d’ouvrir un manuel d’histoire pour se faire une réelle idée de tout ce qui s’est passé, il faut d’autres sources d’information et surtout être capable de se projeter dans le passé en englobant toutes ses contraintes, oppositions et cultures du moment, il faut aussi se projeter dans la personnalité même de CDG en jouant au caméléon et c’est seulement là que l’on peut avoir une (petite) chance de comprendre les chaînes de choix allant des tenants aux aboutissants.
           
          CDG n’était certes pas farpait, mais je doute que quelque détracteur que ce soit aurait fait mieux à sa place et ceci, même maintenant, la critique étant facile, mais l’art, bien difficile (à part quand on est commandité pour détruire un pays, comme le sont pause-caca et sa troupe d’empafés.)
           
          Lui a fait le job comme tout le monde, c’est à dire comme il l’a pu et ma foi, il n’a pas démérité au vu des immenses contraintes qu’il a été obligé d’affronter ou de contourner – et contrairement à tous les autres guignols, il a aussi eu les corones de partir lorsqu’il a été publiquement désavoué, prouvant par-là que c’était bien uniquement la France qui lui importait et qu’il respectait infiniment la décision du souverain – on ne peut pas en dire pareil de tout le monde.

  3. « Par ses manoeuvres, tous, petits ou grands, riches ou pauvres, libres et esclaves se feront marquer sur la main ou sur le front et nul ne pourra rien acheter ni vendre s’il n’est marqué »
    Nous y arrivons, la suite au prochain épisode.

  4. Comment l’immense majorité des gens , pourtant directement menacés par ce qui se passe sous nos yeux, peut-elle rester silencieuse et accepter cela avec résignation? Tout ceci est en totale opposition avec ces valeurs que notre classe politique (tous partis confondus) nous rappelle à tout moment. Pourtant, rien ne bouge. Le livre de de Villiers, pourtant vérifiable en tout point, ne semble émouvoir personne et on se contente de regarder ailleurs, comme si cela ne nous concernait pas…

  5. Aucune chance que la résistance soit suffisamment organisée pour s’opposer avec un résultat possible. C’est triste à dire, mais il faudra des ruptures d’approvisionnement importantes/longues et des suppressions massives de boulot (avec peu d’aides) pour que cela prenne. Et encore, cela risque de se limiter à tronçonner des radars…. Regardez depuis quelques jours comment les gens ne pensent qu’à faire des réservations de vacances. Comme si ce qui c’était passé depuis plus d’un an se déroulait dans un vague pays lointain. Reste à faire au mieux de la rétention d’achats, de déplacements, etc… Taper au portefeuille de l’Etat est le « moins pire » actuellement.

    • Quand on a été biberonné à l’état nounou, il faut du temps pour comprendre et la propagande prolonge le délai . Tant que la majorité croira à un état stratège, la confiance ne sera pas entamée, ce sera progressif et long avant que la colère remplace la soumission . Par contre, à ce moment là, ça risque d’être explosif et de dégénérer, ce n’est pas pour rien que Micron et ses sbires renforcent les stocks de LBD et de munitions .

  6. DARGINE. Je ne vous prends pas au pied de la lettre, bien évidemment, mais j’exècre à catégoriser les gens. Un humain évolue dans un biotope dont il lui est extrêmement difficile de s’extraire.
    De Gaulle est mort, il n’a rien semé qu’il ne l’ait été avant lui, l’histoire est remplie d’hommes de la stature de De Gaulle.
    Toujours en référence à l’histoire, il est temps de changer de logiciel, les grandes confrontations, les révolutions, les grands hommes, tout ça est bien futile et ne sert à rien, tout est question de pouvoir, ce qui ramène à l’animalité, ce qui ramène à la vie.
    Les gens ont été décapés de cette évidence, puisque le milieu dans lequel chacun de nous évolue (biotope) nous contraints.
    Covid met en évidence la déconnexion avec le réel, les gens n’ont pas peur de mourir, ils ont peur de vivre.
    Mon monde ? il serait du type Game Of Thrones, et d’avantage sur le modèle Romain, un empire assumé, une animalité qui l’est tout autant, une virilité encore plus et quand je dit viril cela inclut bien évidemment les femmes, car sans elles les hommes n’existeraient pas et inversement.

  7. je suis désolé de devoir vous signaler que je trouve cette phrase fortement trompeuse et fallacieuse : « Soit une mortalité globale de 0,04%. »
    Le vrai chiffre honnête à considérer valablement c’est la mortalité par COVID rapportée au nombre de cas infectés soit effectivement 2,05%.
    vous n’avez pas le droit « mathématiquement » de comparer des choux avec des carottes : le taux de 0.04% ne représente rien du tout, il résulte de 2 chiffres intellectuellement non comparables.
    la vraie comparaison utile éventuellement présentable serait de comparer le taux de mortalité Covid (2.05%), avec le taux par exemple d’une autre maladie CONTAGIEUSE du même type comme la grippe saisonnière habituelle qui est de 0.2%.
    Le COVID est donc 10 fois plus mortel que la grippe saisonnière.

    • Cher monsieur avant de donner des leçons de mathématiques à une ingénieur, toute aussi ingénieuse que vous, vous devriez prendre des paramètres justes. Le taux de cas infectés est totalement bidon puisque aléatoire et disparate et mème fallacieux, quand au chiffre de mortalité par Covid, je suis au regret de vous dire qu’il est proche de zéro puisque la très , très grande majorité des gens ne décèdent pas de cause virale, donc du virus, mais de causes inflammatoires ou surtout préexistantes.
      Pour ce qui est du décompte de Mme Wappler , il était de parler de risque de décès pour la population. C’est un paramètre très utilisé partout dans le monde, ne vous déplaise. Pour moi avoir 0,04% de risque de décéder du Covid m’informe justement.

      Employé, du staff pravda de l’UE est il un emploi bien payé ??

      • En fait, le taux mondial est de .052 % – calcul de l’équipe de J.Ioannidis lors de sa compilation de tous les chiffres mondiaux, étude présentée par vidéo-conférence à l’IHU et dont la vidéo se trouve sur leur site.

    • le 1er signe d intelligence est d avoir compris qu on a pas compris visiblement joel n a rien compris aux statistiques ( un autre ingenieur )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.