Un traitement mêlant ivermectine et hydroxychloroquine qui pourrait détrôner le vaccin anti-COVID 19?

Mettre ensemble hydroxychloroquine et ivermectine - les deux traitements refusés par l'establishment - pour faire un médicament efficace contre le COVID? Et rendre le vaccin obsolète? Une entreprise pharmaceutique finnoise a obtenu un brevet américain sur un traitement anti-Covid et cherche à présent à lui donner une dimension internationale. Alors que les gouvernements ne cessent de répéter "hors du vaccin point de salut", l'industrie pharmaceutique cherche d'autres types de traitements.

Therapeutica Borealis, entreprise pharmaceutique de Turku, en Finlande, a développé un spray nasal contenant de l’ivermectine, de l’hydroxy chloroquine et de l’aprotinine, comme traitement contre le Covid. Ce médicament a déjà fait l’objet d’un brevet enregistré aux Etats-Unis. L’entreprise cherche à présent à le faire reconnaître au niveau international.

Les réserves de l’OMS

En mars dernier, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) avait recommandé de ne pas utiliser d’ivermectine ni d’hydroxy chloroquine pour traiter les patients atteints du Covid-19.

Cependant de nombreux pays, dont  l’Inde et l’Afrique du Sud, ont eu recours à ces traitements avec des résultats probants si on les compare à ceux observés en Europe.

Un questionnement sur le « brevetage » de ce traitement

La mainmise de la Chine sur l’OMS après le retrait des Etats-Unis, la frilosité de l’Agence du Médicament Européen trop occupé à traiter le dossier Astra Zeneca dont elle a elle-même autorisé la mise sur le marché du vaccin, nous laissent penser qu’à part aux Etats-Unis une telle solution ne semble pas vouée à être massivement utilisée.

Certains posent la question : est-il approprié d’obtenir un brevet en mélangeant simplement deux substances connues – un brevet ne réclame-t-il pas une innovation ? Cependant, il est évident, que, la vaccination n’étant pas “ce long fleuve tranquille” que décrivent gouvernements et médias, l’industrie pharmaceutique recherche des traitements plus maniables. Pfizer cherche aussi une pilule “miracle”  et a annoncé être en phase 1 d’expérimentation. 

Une alternative au vaccin ?

Alors que nous pouvions penser que le vaccin allait devenir le seul moyen utilisé contre le virus, le retour des solutions médicamenteuses démontre l’insuffisance des vaccins de première génération face aux variants. Au lieu de laisser les services de réanimation se remplir une nouvelle fois, acceptera-t-on lors de prochaines “vagues” d’un coronavirus la prescription à domicile de traitement médicamenteux? 

Reste maintenant aux gouvernements de se saisir de cette opportunité qui leur est offerte, car en cas de succès cela pourrait marquer la fin des restrictions de liberté et le retour au monde d’avant le Covid-19. La véritable question est de savoir si nos dirigeants le souhaitent ? Affaire à suivre.

Abonnez-vous à notre newsletter

La quotidienne gratuite

Rester libre !

Pour échapper à la dictature sanitaire, une newsletter énergisante chaque matin dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

2K Shares:
13 commentaires
  1. Traitement ou pas qu’est ce qui vus laisse à penser que nos voyous n’usent pas jusqu’à la corde cette escroquerie, tiens c’est marrant comme cette expression que je n’utilise pas souvent est venue toute seule en pensant à ces tristes sires .

  2. Soigner toujours, guérir parfois, ce que la majorité des toubibs ont oublié, mais, tout est lié, l’école produisant du cancre au km, pourquoi les professions médicales seraient épargnées ? Nous avons des soignants qui ne savent plus poser un diagnostic, qui se sont mis sous la coupe de l’administration, qui, s’ils avaient un peu de courage oseraient prescrire, si une majorité d’entre eux le faisait, le gouvernement aurait cédé il y a longtemps, là ils sont totalement complices.

  3. Je suis personnellement persuadé qu’il existe un ou des traitements qui pourraient être efficaces contre le virus, c’est la raison pour laquelle je refuse d’être vacciné.
    Il est toujours possible d’arrêter un traitement si celui-ci ne convient pas, pour les vaccins c’est une autre histoire.

  4. Oui, les traitements existent, ceux qui les ont utilisé ont des résultats bien supérieurs aux nôtre . Par contre l’association HCQ-Ivermectine pourquoi pas s’ils peuvent être complémentaires . Espérons que ce soit pas une combinaison présentant des incompatibilités, ce serait les 2 qui seraient décrédibilisés et ouvrirait la porte, au moins chez nous, à une interdiction d’usage anti covid et laisserait le champ libre à ces vaccins qui n’en sont pas .

  5. Dans ce nouveau texte, https://etouffoir.blogspot.com/2021/05/la-proteine-spike-endommage-les.html
    Dr Mercola , à la rubrique “Un traitement précoce peut réduire le nombre de Covid longs”, mentionne l’expérience positive de Dr Zelenko avec l hydroxychloroquine
    Dans cet autre texte, il re-re-explique les avantages de l’Ivermectine https://etouffoir.blogspot.com/2021/05/cette-bonne-vieille-ivermectine.html

    Apparemment, ce spray serait le sauveur, permettant de traiter au début d’une infection , avant que le virus et ses protéines de pointe , ne fassent leurs dégâts irrémédiables ,
    essayons de faire renaitre cette information : soigner avant tout et ne pas nuire.

  6. https://www.academie-medecine.fr/obligation-nest-pas-un-gros-mot-quand-il-sagit-de-vacciner-contre-la-covid-19/

    Si l’Académie de Médecine se lance dans le projet criminel de l’obligation vaccinale de toute la population, ce qui est interdit dans l’article 1 du Code de Nuremberg, je porte plainte immédiatement en mon nom propre au Tribunal de la Haye pour complicité de Crime contre l’Humanité.

    J’ai déjà prévenu tout mon entourage fonctionnaires et policiers, que s’ils se lançaient dans ce genre d’opération ordonnée par l’Etat, ils seraient nommément poursuivis pour Complicité de Crime contre l’Humanité, comme l’ont été la Police Nationale et la Gendarmerie française (7 à 9000 policiers et gendarmes) ayant participé à la Rafle du Vel d’Hiv.

  7. Message envoyé à l’Académie de Médecine et à mes députés de la Sarthe.

    … sur la page ci-dessous

    https://www.academie-medecine.fr/obligation-nest-pas-un-gros-mot-quand-il-sagit-de-vacciner-contre-la-covid-19/

    Mesdames, Messieurs,

    Si l’Académie de Médecine se lance dans le projet criminel de l’obligation vaccinale de toute la population et des enfants, alors qu’une mortalité effarante à cause des vaccins en présence sur le marché est constatée (plus de 10.000 morts en Europe), elle contrevient au Code de Nuremberg dans son article 1, et je porte plainte immédiatement en mon nom propre au Tribunal de la Haye pour complicité de Crime contre l’Humanité.

    J’ai déjà prévenu tout mon entourage, fonctionnaires et policiers, que s’ils se lançaient dans ce genre d’opération ordonnée par l’État après l’avis du COSV du 7 mai 2021, et alors que la mortalité due au Covid-19 ne justifie par une vaccination généralisée avec 17.000 décès « seulement » constatés de la COVID-19 hors comorbidités

    Les vraies statistiques du Covid sur Santé Publique France (14.000 décès dus au Covid-19) : Source : https:/www.santepubliquefrance.fr/content/download/332147/document_file/COVID19_PE_20210401_v2.pdf
    Tableau 10 page 43

    ils seraient nommément poursuivis pour Complicité de Crime contre l’Humanité, comme l’ont été la Police Nationale et la Gendarmerie française (7 à 9000 policiers et gendarmes) ayant participé à la Rafle du Vel d’Hiv.

    Charte de Londres du Tribunal Militaire : https://fr.wikipedia.org/wiki/Charte_de_Londres_du_Tribunal_militaire_international

    Vous êtes juste hors la loi et hors de la déontologie médicale et du Primum non nocere du Serment d’Hippocrate (https://www.fondationlejeune.org/assets/uploads/2014/05/20ans-BAT-260214.pdf), car aucun traitement France et dans les pays développés ne peut être inoculé de force à une personne, il faut le consentement éclairé. Ce depuis le Tribunal de Nuremberg et le Code de Nuremberg.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Code_de_Nuremberg

    Vous voilà prévenus. L’avertissement sera mis à exécution si vous passez outre.
    J’ai transmis immédiatement mon message et votre page à l’avocat Reiner Fuellmich et ses associés, pour qu’il mette votre page en boucle dans sa plainte en class action au titre du Nuremberg du Covid.

    Vous vous êtes mis par cette déclaration hors la loi.
    Il faudra que vous en assumiez les conséquences.

    Ne doutez pas un seul instant de ma détermination personnelle et de la volonté de la population française de ne se faire en aucun cas et sous aucune contrainte vacciner si mal vous en prenait d’agir en ce sens illégal selon les Codes de Santé publique et selon votre déontologie professionnelle.

    Pire, vous cesseriez alors de bénéficier de la confiance en la médecine, et au moins pour une génération, que vous accordent les Français.

    Votre réputation n’est déjà pas fameuse, à Paris, pour soigner la Covid-19. Là, c’en serait fini.

    Bien cordialement.

    François SERVENIÈRE
    compositeur, orchestrateur, éditeur
    composer, orchestrator, publisher

    ESOLEM PRODUCTION
    Éditions Musicales François Servenière
    29, rue du Villaret
    72000 Le Mans
    FRANCE
    Office +33 (0) 272.165.247
    Mobile +33 (0) 620.411.453
    [email protected]
    francois-serveniere.com
    esolem-production.com/Public

  8. C’est le traitement que je me suis administré quand j’ai attrapé le covid au contact d’un vacciné récent. Bon, il a fallu que je récupère ces produits à l’étranger (à l’avance pour cause d’interdiction croissante), dans des pays où ils étaient (sont) vendus, parce que, sur le net, disons que la livraison n’est pas garantie ni la concentration. Il faut ajouter aussi un peu d’antibio, de la vitamine D et du zinc. Reste à recharger le stock, assez difficile en ce moment. Pour tenir la 4ème, 5ème… vague tout en évitant les vaccins. A moins que la brigade sanitaire vienne taper à ma porte et là, au 308, je ne pourrai pa vérifier que j’avais raison.

  9. Si ce produit est efficace et des pays et de multiples medecins dans le monde utilisent ces produits divers, les dirigeants qui ont interdit l’utilisation de ces molécules devront être traduits devant un tribunal spécial pour crime contre l’humanité et condamné à la perpétuité réelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer