Pas besoin d’être complotiste pour établir qu’il y a un accident de laboratoire aux origines du COVID 19

Plus on en découvre sur les origines du COVID 19 - et les e-mails du docteur Fauci y aident puissamment - plus il faut se rappeler l'avertissement du grand historien Raoul Girardet dans son chef d'oeuvres "Mythes et mythologies politiques" (1986) au chapitre "La conspiration": " Ce qui ne peut manquer d'étonner, c'est l'ampleur du hiatus existant entre la constatation des faits, tels qu'ils peuvent être objectivement établis, et la vision qui en est donnée à travers le récit mythologique. Il ne s'agit pas, en effet, par rapport à la réalité, d'un simple phénomène d'amplification, de distorsion, sous l'effet d'un grossissement polémique. Il s'agit d'une véritable mutation qualitative: le contexte chronologique est aboli, la relativité des situations et des événements oubliée."

Premier exemple: Le banquet de Wuhan et la diffusion du COVID

Le 18 janvier 2020, alors que le pouvoir communiste chinois était depuis plusieurs mois au fait de l’épidémie, un banquet de 40 000 couverts était organisé par le parti communiste chinois à Wuhan.  Le journal Libération avait repéré l’événement dès avril 2020 et en fait le commentaire suivant: 

« Il faut s’arrêter un instant sur les circonstances de ce banquet qui a donné lieu à une mise en scène délirante. Des assiettes avaient été gravées à l’effigie de Xi Jinping, avec des slogans à sa gloire. Le journal local Chutian du shibao du 19 janvier a publié des photos des centaines de tables installées dans un immense hangar et vantant le fait que 13 986 plats avaient été servis pour cette fête. Des spectateurs ont été félicités d’avoir «surmonté la fièvre, la toux et la maladie pour participer à ce grand événement».

Alors que des docteurs courageux alertaient sur le danger de ce nouveau virus, le Parti maintenait des spectacles de divertissement à l’approche du nouvel an lunaire »

Surtout, le journal retrace bien la psychologie des dirigeants chinois: 

« Pourquoi le gouvernement local a-t-il maintenu ces festivités ? Parce que la priorité était la vie du Parti communiste, pas celle des citoyens. En janvier, les autorités étaient obnubilées par l’organisation des assemblées locales qui précèdent l’Assemblée nationale et de la Conférence consultative du peuple chinois qui se tiennent en mars. Pas question de renoncer à ce processus incontournable. Le parti avant tout ».

Le postulat non étayé du journaliste Jean Robin

Pourtant, le journaliste Jean Robin pense pouvoir faire de cet événement un événement machiavéliquement organisé par le PCC pour diffuser le COVID dans le monde entier.  Il en veut pour preuve que le confinement pour la région de Wuhan a été mis en place le 22 janvier mais que le PCC n’a pas interdit aux personnes qui avaient quitté Wuhan d’aller rendre visite à leur famille à l’étranger. Mais quand il est interviewé sur France Soir il ne peut donner aucun chiffre spécifique sur le nombre de voyages qui ont effectivement eu lieu depuis Wuhan. Il se contente de répéter « Il y a 400 millions de personnes qui voyagent chaque année à l’occasion du Nouvel An chinois ».  Un peu court. 

Jean Robin fait des recherches minutieuses et il compile des informations utiles. On lui doit par exemple une cartographie de l’influence chinoise en France. Et il est convaincant quand il établit que les premières manifestations du COVID 19 remontent sans doute à septembre 2019. Mais il semble tout ignorer de la mentalité d’un régime totalitaire de type communiste au sein duquel la paranoïa fait commettre régulièrement de grossières erreurs.

Les régimes communistes se caractérisent d’abord par des erreurs de management massives

Xi Jinping a réinstauré un régime de terreur absolue et pendant plusieurs mois il n’était pas question de faire remonter l’information sur le COVID 19 même à des niveaux intermédiaires. Lénine, Staline, Mao, Pol Pot sont parmi les plus grands meurtriers de l’histoire  autant par des désastres organisationnels (famines de la guerre civile pour Lénine en 1919-1920; refus de croire aux informations qu’il a sur l’attaque allemande imminente en juin 1941 pour Staline; Grand Bond en Avant pour Mao en 1958). Xi Jinping vient se joindre à la cohorte des tyrans incapables du communisme totalitaire. Une fois qu’il n’a plus été possible de dissimuler l’ampleur des infections, la Chine a essayé d’imposer au reste du monde la méthode du confinement total. Mais c’était d’abord pour dissimuler ses propres erreurs et non, comme le croit Jean Robin, pour détruire le monde: les dirigeants communistes sont convaincus des vertus de la coercition et ils voudraient que le monde entier soit (désastreusement) géré comme la Chine. 

Deuxième exemple: la psychologie de bureaucrate du Dr Fauci

Depuis la publication de 3000 pages d’e-mails d’Anthony Fauci, on a vu les uns chercher à tout prix LA révélation. Et les autres (médias mainstream) défendre le bon Dr Fauci en criant à l’obsession complotiste. 

En réalité, le tableau qui ressort des e-mails montre un Anthony Fauci qui se comporte essentiellement comme un haut fonctionnaire de la santé. Il traite tous ses mails (bonne habitude américaine) et donc on a un tableau assez complet de sa psychologie qui émerge. D’abord l’homme est inondé de mails flatteurs qui lui disent, venus de puissants ou de gens plus modestes, qu’il est l’homme clé de la situation. Et l’on voit comment Fauci, progressivement, prend la grosse tête. Ensuite, en bon bureaucrate, il fait attention à ne jamais répondre quand il pourrait s’exposer – montrer son ignorance de beaucoup d’aspect de l’épidémie en plein déploiement – par exemple, au départ, il surestime totalement la mortalité du virus. Et Fauci, rapidement, se met à conseiller les précautions maximales alors qu’il a repéré très tôt (mail du 4 mars 2020) que le virus est dangereux pour les personnes âgées et certains profils à risque (co-morbidité, obésité etc…). Mais il faut se protéger de tout reproche. 

On cherchera en vain, dans les e-mails de mars et avril 2020, l’expression d’une animosité ouverte contre Donald Trump. Lorsque, par exemple, la rumeur se répand, que la Maison Blanche censurerait ses propos, il dément (2 mars 2020).

Pas de « complot chinois  » mais une question légitime: quand a-t-on commencé à travailler sur des vaccins contre le COVID? 

Il n’y a pas eu de « complot chinois » relayé par les Démocrates pour organiser la défaite de Trump et dont Fauci aurait été un des relais jusqu’au sein de la Maison Blanche. En revanche, il est certain que ce bureaucrate vaniteux est toujours plus sensible à ceux qui l’encouragent à contredire Donald Trump lors des conférences de presse (voir par exemple ses échanges avec Jeffrey Sachs). 

L’histoire est rarement faite de plans qui se déroulent de manière linéaire. Ce qui nous permet de deviner la vraisemblance de l’accident de laboratoire, c’est le moment où Fauci panique, parce qu’on lui parle d’un virus fabriqué et qu’il sait avoir co-financé les recherches de Wuhan. A partir de là, sa préoccupation première est de se protéger. Mais il y a des sujets sur lesquels il ne se méfie pas. Il évoque des vaccins contre le COVID très tôt. Ainsi lit-on dans un e-mail du 2 mars: 

« Il existe au moins dix projets de développement de vaccins en cours. Mais celui qui est le plus avancé, aux National Institutes of Health (NIH), est encore à environ six semaines du début du processus d’un essai de phase 1 sur des volontaires humains ». 

Comment cela se fait-il? Sur ce sujet, en sait-il plus que ce qu’il révèle dans ses e-mails? Comment pouvait-il y avoir dès le début mars 10 projets de vaccins en préparation s’il n’avait pas circulé dès l’automne 2019 une information Est-ce que cela voudrait dire que l’on a su très tôt qu’il y avait eu un accident de laboratoire à Wuhan dans une unité où l’on travaillait sur des vaccins contre les coronavirus comme l’affirme depuis de longs mois Joseph Tritto, très sérieux et réputé médecin italien? En tout cas, Fauci nous donne un deuxième indice pour creuser la thèse de l’accident.  

C’est quand on a écarté toutes les fausses théories du complot qu’on isole un élément qu’il vaut la peine d’investiguer. 

Abonnez-vous à notre newsletter

Les droites de Husson

Soyez les premiers à connaître les 1001 secrets des droites françaises à l'approche des élections présidentielles. La lecture intégrale de cette lettre est comprise dans l'abonnement à 9,90 €/mois !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

16 Commentaires

  1. J’ai aussi été étonné pendant cette crise que toutes les accusations de complotisme étaient lancées (puis reprises après par toute la presse mainstream et l’intelligentsia de gauche – pléonasme – aux ordres) par un journal du soir qui est familier des vrais complots contre ceux qui ne font pas allégeance à la gauche, comme sa déclaration d’amour aux khmers rouges entrant triomphalement dans Phnom Pen en 1975.

    Ce journal déclarait donc en mars que « l’hypothèse de l’accident de laboratoire P4 de Wuhan est une fake news qui sort des tribunes de l’extrême droite », et pour faire bonne, figure, comme « extrême droite » ne fait même plus peur à Madame Michu, alors on ajoute le sobriquet « extrême droite complotiste ». Puis on ajoute en cours de crise covid alors qu’il faut tuer le messager Raoult, parce que cela commence à faire pauvre « extrême droite complotiste dans la mouvance de Qanon » ; de fil en aiguille, comme cela ne suffit toujours pas quand on découvre que tout ce complot Démocrates contre les élections US devient gros comme le nez au milieu d’une figure, on rajoute « extrême droite complotiste dans la mouvance de QAnon qui a participé à l’invasion du Capitole décidée par Trump conseillé par Raoult où a été tué un policier » (on découvrira plus tard que le meurtrier est une personne d’extrême gauche mais le journal du soir n’en parlera pas)…

    Et comme cela ne suffit toujours pas « extrême droite complotiste dans la mouvance de QAnon qui a participé à l’invasion du Capitole décidée par Trump conseillé par Raoult où a été tué un policier, Raoult et Trump harceleurs sexuels »

    Quand on veut tuer son chien, on dit qu’il a la rage.
    Mais un chien communiste n’a jamais la rage, lui !
    Le mal absolu, c’est la drrrooooaaaate et l’extrême- drrrooooaaaate.

    Les khmers rouges était des communistes, alors les millions de morts étaient moins graves, c’était pour la bonne cause, n’est-ce pas.

  2. Et dans notre Hexagone, Etonnement nos elites écologistes et progressistes ne cessent d alerter du risque nucléaire dispersé dans la campagne française, arguant a loisir des 20000 morts de Fukusjima ……
    dont aucun lie a l atome
    Radioactif ( UNSCEAR) , mais a aucun moment ,les Lyonnais semblent avoir conscience du risque du P4 juste en face de l’école Normale et de la halle Tony Garnier qui la jouxte ! En pleine Ville , Mais en France tout se finit en 🎵 !!

  3. Etre complotiste, c’est affirmer qu’il ne s’agit pas d’un accident.
    Vous y croyez vraiment à la thèse de l’accident, vous, après l’orgie de lois liberticides qui a suivi?

    • Tout a été fait pour cacher le complot, par un contrôle numérique jamais vu dans l’Histoire de l’humanité. Facebook, Google, la CIA, l’OMS communiste, le PCC, les agences de comm’ comme MacKinsey et leur spectacle médiatique pour gogos, les médias mainstream à la baguette de la propagande et de la désinformation généralisé. Moi qui ai vécu la propagande de l’URSS dans ma jeunesse, celles de Moscou et du pacte de Varsovie font petit bras à côté de l’orwellisme qu’on a du subir en 2020 lors des élections US et la crise covid-19.

      S’il y avait une véritable déontologie dans le métier de la presse et des médias, quasiment tous les journalistes (95% exceptés les dits « complotistes »)devraient être virés pour faute professionnelle.

  4. Pas besoin d’être complotiste en effet. L’armée américaine se prépare depuis 20 ans à une « pandémie de grippe » qui sera issue d’un laboratoire « dual reseacher », recherche civile et militaire et elle a organisé les ministres de la santé des pays occidentaux au sein du Global Health Security Initiative pour répondre au Tchernobyl biochimique à coups de confinements, de destruction des droits fondamentaux et de vaccins obligatoires. Tout est prêt dès 2018 quand l’accident se produit. J’ai analysé les documents disponible sur internet grâce à l’excellent journaliste allemand Paul Schreyer
    http://wikijustice-contre-la-dictature-sanitaire.com/index.php/2021/05/31/comment-en-20-ans-la-pandemie-grippale-covid-a-ete-preparee-comme-une-guerre-bioterroriste/

  5. Staline Mao et Pol Pot ne sont pas pareils et ne se valent pas. Staline a detruit Hitler, conquis Berlin et sauvé y compris les Français (ce que de Gaulle lui savait gré…). En outre il a fait de son pays une superpuissance. Mao a conquis un pays colonisé et le PC chinois en a fait une puissance. Pol Pot était probablement un agent US et ce sont les Vietnamiens communistes qui ont sauvé littéralement les Cambodgiens dont celui ci faisait le génocide. Par contre il est certain que la fuite tchernobylesque n’arrangeait pas le PC Chinois, mais ce n’est pas lui qui est responsable des confinements, couvre feu et autres masques que nos gouvernements nous mettent sur la gueule. Les Chinois y ont contribué par le storytelling du pangolin mais il faut dire que les Occidentaux avec leur éternel mea culpa écologique ne demandaient que ca, une fable écolo bien culpabilisante, au lieu de s’interroger sur le nombres de labo militaires et civils faisant des choses douteuses comme augmenter les virus pour les rendre plus contagieux. Ces labos sont américains, ukrainiens, français, chinois… bref, ils sont partout et il est temps que cela s’arrête! Les virus militaire sont des ARMES de DESTRUCTION MASSIVES!

    • Staline a fait de son pays une super puissance??? Auriez vous fais vos études à la sort bonne? Sinon, donnez moi l’adresse de votre dealer, il semble qu’il en a de la bonne . Une super puissance où les ouvriers d’usine tapaient sur de la ferraille pour faire croire qu’ils travaillaient, qui a multiplié les goulags et a fini ruiné comme toutes les sociétés basées sur du vent, sans oublier le pillage de leur pays des apparatchiks . Quelle réussite, ça donne envie…

      • Vous avez raison, Pabizou, son commentaire me rappelle les somptueux cours de propagande que notre prof d’histoire-géographie, ressemblant comme deux gouttes d’eau à Uncle Karl, nous faisait dans les années 1970 au Lycée : « L’URSS a une croissance économique de 300% ; dans les années 1980, elle va dépasser les critères économiques des USA… » Et autres billevesées… Tout cela a été passé au crible des faits comptables, et la propagande s’est effondrée en même temps que le Mur de Berlin. Mais les cerveaux des enfants gardent des traces synaptiques indélébiles de cette propagande massive, encore aujourd’hui, on voit le même phénomène prolongé depuis l’avènement de l’UE (qui est une branche objective du régime de feu l’URSS selon le dissident Vladimir Boukovski) avec la fausse thèse du « réchauffement climatique d’origine anthropique » comme nouvelle religion millénariste et sectaire (communisme, nazisme, Reich de mille ans) dont on connaît désormais les dessous (cf. Christian Gerondeau) favorables aux lobbies Green éoliens d’Allemagne et à l’industrie photovoltaïque chinoise, tous nostalgiques du Grand Soir marxiste-léniniste….

        • Je devais déjà être un sale con à 15 ans, je me souviens encore de mes prises de becs avec ma prof d’économie, aussi marxiste que bornée (pardon pour le pléonasme)

  6. Cela fait plusieurs décennies que les labos recherchent de vaccins contre les coronavirus . Tout ce cinéma tombait très bien pour essayer de récupérer le maximum des billes perdues dans ces recherches depuis tout ce temps . Les connivences et les intérêts convergents ont vraisemblablement . L’écueil étant sans doute la mutation permanente des coronas, l’état d’urgence sanitaire pouvait permettre ce que la grippe ne permettait pas, sa dangerosité étant trop faible . Là avec la « peste » covid 19 ça passait crème, les labos se goinfrent, les polytocards peuvent s’attaquer aux libertés publiques, l’UE et l’OMS vont enfin l’impression de servir à quelque chose, et, sait on jamais, essayer de raboter encore un peu plus la souveraineté des nation . Ha! ben oui tiens, ça commence déjà pour le dernier volet la commission commence son offensive avant que Merkel quitte le paysage, cette vieille chèvre leur a bien ouvert la route .

    • Ce virus chinois tombe a pic pour les labo du big pharma dont les revenus etaient en chute libre en l absence de nouvelles mollecules dont la recherche et la commercialisation sont trop longues et trop honereuses.
      Moderna qui travaille depuis plusieurs annees sur l ARN m n avait sorti aucune specialites jusqu a leur soupe chimique qui contient d ailleurs une mollecule qui ne peut etre utilisee que pour la recherche et nocive pour l homme ET pour l animal.
      Quelques millions bien places ont reglé le probleme de rentabilite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.