Z le sniper a-t-il déjà tué Zemmour le candidat?

En se comportant comme un gamin imprudent qui découvre et manie pour la première fois une arme, Eric Zemmour a-t-il en quelques secondes non maîtrisées interrompu lui-même la trajectoire ascendante dans l'opinion qu'il avait entamée? Au salon international Milipol, consacré à la sécurité intérieure des Etats, le pas-encore-candidat a pointé une arme dont on lui faisait la démonstration vers des journalistes. Et loin de baisser en pression après cette plaisanterie de mauvais goût, Eric Zemmour s'est livré à une surenchère verbale envers Marlène Schiappa qui avait déclaré être choquée par l'événement. Ce n'est pas seulement inquiétant. C'est irresponsable vis-à-vis de tous les électeurs qui mettent leur espoir en lui.

Vous lui confieriez le bouton nucléaire?

C’est une vidéo affligeante pour le pas-encore-candidat à l’élection présidentielle qu’a postée sur les réseaux sociaux  Lucas Burel de L’Obs. On y voit le candidat Zemmour d’abord se faire expliquer le maniement d’un fusil d’assaut utilisé par le RAID; puis soulever l’arme avec son trépied et commencer à pointer vers des spectateurs qui se trouvaient sur sa droite et déclarer: “Ca rigole plus, là hein…Reculez!” Lucas Burel indique qu’il s’agissait de journalistes.  Et Paul Larrouturou précise sur son compte twitter: “Soyons précis, Zemmour pointe vers nous un Sniper baptisé «ULTIMA RATIO », utilisé par le RAID pour tuer à 800 mètres, chargeur 10 coups, monté avec un silencieux. « Pour rire » assure-t-il quand je l’interroge sur le poids de ce symbole”. 

Un tel comportement est stupéfiant à plusieurs points de vue. D’abord, Eric Zemmour trahit une méconnaissance du maniement des armes qui aurait dû le pousser à laisser d’autres lui montrer les choses. Il y a un réflexe de base qu’on ne lui a visiblement jamais inculqué: on ne pointe jamais une arme vers quelqu’un, même quand on pense qu’elle est non chargée.  Le geste de Zemmour est d’autant plus absurde que l’arme était posée sur un trépied et que pour effectuer sa provocation, il tient l’arme ayant encore le dit trépied. Ensuite, on est pour le moins étonné d’un tel comportement  chez un homme qui aspire à la présidence de la République. Le Président est celui qui doit éventuellement manier l’arme suprême, la dissuasion nucléaire.  Je pense que beaucoup de nos compatriotes se diront que celui qui fait joujou avec un fusil n’est pas assez fiable pour qu’on lui confie la responsabilité suprême. 

L'illusion d'une campagne à la Trump

La vidéo a rapidement circulé et Marlène Schiappa s’est immédiatement fendue d’un message critique sur twitter: “Viser des journalistes avec une arme en leur disant « reculez ! » n’est pas drôle. C’est horrifiant. Surtout après avoir dit sérieusement vouloir « réduire le pouvoir des médias. » Dans une démocratie, la liberté de la presse n’est pas une blague et ne doit jamais être menacée”.

Même si l’on a pas une affection développée pour la Ministre déléguée en charge de la citoyenneté, son message n’est ridicule que dans la forme (“horrifiant”). Il est frappé au coin du bon sens. Eh bien, comment Eric Zemmour a-t-il réagi? Si l’on en croit le tweet que je reproduis ci-dessus, par des propos d’une grande violence: “Marlène Schiappa est une imbécile. Grotesque. Ridicule. Les Français se moquent d’elle, ce n’est pas la 1e fois. C’est elle qui m’insulte. Quand on m’attaque je cogne 3 fois plus fort. Qu’ils en soient tous avertis“. 

Mon cher Zemmour, si j’avais été là, je vous aurais cité approximativement la dernière scène de Ruy BlasJe crois que vous venez d’insulter une femme....” Vous êtes ô combien sincère dans votre combat pour l’identité française; vous avez souvent fait preuve d’un courage admirable. Mais il vous manque d’avoir pensé l’identité française jusqu’au bout: beaucoup vous ont fait remarquer que vous aviez été bien silencieux tout au long de l’été sur la question du passe sanitaire; pourtant il n’y a pas d’identité française sans liberté. Et aujourd’hui vous avez confirmé que vous ignorez la place de la femme dans l’identité française. Il y a des choses qu’un Français ne devrait pas se permettre, surtout quand il combat les absurdités du gender, les excès du féminisme contemporain mais aussi l’islamisme. La France c’est le pays qui a inventé la culture courtoise. Quand on veut honorer le passé du pays, on ne traite pas une femme d’imbécile et on ne parle pas de lui répondre en cognant  “trois fois plus fort”. 

On connaît votre formule. Vous vous voyez comme un Donald Trump français. Mais un Américain, mon cher Zemmour, sait manier les armes et il ne joue, pour cette raison, jamais avec. Et puis les Etats-Unis ne sont pas la France. On n’attend pas d’un Président qu’il se comporte comme un chef de parti. On veut qu’il prenne de la hauteur, qu’il sache rassembler. On ne lui pardonnera pas la vulgarité. 

Quelle différence, y a-t-il, dites-nous, entre votre incontinence verbale face à Madame Schiappa et le “Casse toi pauv’c…” de Nicolas Sarkozy ou le “Qu’ils viennent me chercher ! ” d’Emmanuel Macron?  Etes-vous donc si peu différent de ces hommes politiques dont nous ne voulons plus? Pouvez-vous prendre le risque, ainsi, de décevoir vos soutiens, ces dizaines milliers de Français qui placent leur espoir en vous, viennent à vos meetings ou répondent aux sondeurs qu’ils envisagent de voter pour vous? 

Une campagne terminée avant d'avoir commencé?

Eric Zemmour est survolté depuis de longues semaines. Il va de meeting en plateau de télévision, de discours en interview, les ventes de son livre dépassent tous les espoirs. Ce qui lui est arrivé le mercredi 20 octobre était prévisible. Un des risques que court Eric Zemmour est d’exploser en vol. Le pas-encore-candidat Zemmour ne pourra pas tenir à un tel rythme d’ici le mois d’avril. Il faudrait ménager ses forces, prendre du recul régulièrement. Mais l’homme est au fond assez seul; il n’a eu pour l’instant aucun ralliement de poids, ni du RN ni de chez LR. Il a donc encore plus tendance que d’habitude à penser qu’il doit tout faire tout seul. Et comme il juge au fond de lui que sa candidature est la dernière chance pour la France de se sauver, cela n’aide pas à faire des pauses. 

En tout cas, ce qui s’est passé aujourd’hui montre que le pire ennemi de Zemmour, c’est Zemmour lui-même. Le sniper Z a sans doute fait une victime: le candidat Eric Zemmour. 

Abonnez-vous à notre newsletter

Les droites de Husson

Soyez les premiers à connaître les 1001 secrets des droites françaises à l'approche des élections présidentielles. La lecture intégrale de cette lettre est comprise dans l'abonnement à 9,90 €/mois !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

13 Shares:
44 commentaires
  1. Vous aussi, vous êtes dans ce délire anti-Zemmour pour une anecdote ?

    Vous rendez vous compte à quel point vous êtes ridicule ?

    Et c’est vous qui, à propos du charisme de serpillère mouillée de Barnier, me dites qu’il faut prendre de la hauteur ?

    1. Désolé, cher Franck mais je viens d’une famille de militaires. J’attends d’Eric Zemmour qu’il puisse devenir, un jour, chef des armées. Je suis surpris qu’il ne prenne pas plus au sérieux un homme du RAID qui lui dit “Quand vous serez président de la République, ce sont les armes qui vous protégeront”. Au lieu d’entrer dans la fonction qu’on lui désigne et de dire à son interlocuteur, “Je compte sur vous, donc pour me protéger” en lui rendant l’arme, il nous fait un sketch. J’admire le courage d’Eric Zemmour (si rare chez les intellectuels) mais je constate un gros décalage entre la justesse de son diagnostic sur beaucoup de points, et le manque de sérieux de sa campagne. Si vous lisez bien mon article, je dis craindre qu’il déçoive les si nombreuses personnes qui mettent tant d’espoir en lui. Je sais bien que je suis un des seuls à dire cela. Mais je n’ai jamais été courtisan. Bien à vous. EH

        1. C’est parce que vous n’avez pas l’habitude de manier des armes – Edouard a farpaitement raison, on ne pointe JAMAIS une arme, même _présumée_ vide vers qui que ce soit, c’est une faute impardonnable et plus encore de persister en balayant des gens dans la ligne de mire en faisant de l’humour à 2 balles (!), fussent-ils des abrutis de pisse-copies.
           
          C’est un tabou absolu chez tous ceux qui les manient et les connaissent. Donc, oui, c’est très grave et ça méritait d’être relevé comme il se doit – c’est d’ailleurs aussi révélateur d’un certain état d’esprit…

          1. Vous êtes comme un pêcheur qui reprocherait à Zemmour de ne pas savoir lancer la mouche. C’est important pour vous, mais tout le monde s’en fout, et avec raison.

        2. @fboizard : “tout le monde s’en fout, et avec raison.”
           
          C’est bien le symptôme principal de cette société mourante, de plus en plus de gens se foutent de tout et piétineraient même allègrement la gueule de leur voisin pour 3 francs six sous ou simplement pour avoir raison – seulement voilà, la vie en elle-même comporte des règles, qui plus est, intangibles, et celui qui les enfreint s’expose à toutes sortes de désagréments, dont la mort, ce qui n’a aucune importance, à condition que cela soit sa propre mort et non celle des autres.
           
          En l’occurrence, je vous répondrai comme à l’autre un peu plus bas : gravez bien dans votre mémoire l’idiotie que vous venez de proférer, parce que le jour où vous logerez une balle dans quelqu’un “par inadvertance” ou en faisant le guignol, ça vous reviendra à “l’esprit” – évidemment, votre “vue” de la vie n’étant pas bien solide, pas plus que votre respect des règles primordiales, soit ça vous détruira, soit vous ferez pire. Personnellement, je pencherai pour une auto-destruction, parce que j’ai déjà vu ça se passer…

  2. Pathétique de bien-pensance et de politiquement correct votre article. Mon analyse est beaucoup moins alambiquée que la votre et tient en une phrase : Zemmour a tué définitivement le monde politico-médiatique avec cette séquence même si son cadavre bougera encore longtemps avec les subventions publiques.

  3. Votre article est tout simplement ridicule ! Pas sérieux pour un sou. On verra bien si Zemmour baisse dans les sondages pour une raison aussi futile, une blague à la con certes, mais une blague. Allez voir ailleurs avec vos airs offensés, tout cela ne relève pas le niveau du petit milieu parisiano-médiatique dont vous faites partie assurément

    1. Bien d’accord avec vous. Il s’agit d’une blague de potache qui pourrait même lui attirer la sympathie de beaucoup d’électeurs. Ça l’humanise davantage.
      Maintenant Z devra à un moment essayer d’être moins radical dans certains de ses propos s’il veut rallier les votes de beaucoup d’indécis et des macroniens peureux qui n’ont pas encore constaté le bilan calamiteux de Macron. Et surtout ce qui attend les français à court terme en cas de réélection de Macron. C’est pourquoi rien n’est figé à cette heure d’autant plus que la vraie campagne électorale n’a pas encore commencé ; personne n’a encore fait le bilan de Macron et personne ne l’a encore vraiment attaqué.

      1. Tâchez de bien vous rappelez les billevesées que vous venez d’écrire, surtout si un jour vous mettez une balle à quelqu’un parce que le propriétaire était sûr de l’avoir désarmée mais s’est fait distraire au moment de le faire…
         
        Comme avec la confiture, moins il y en a, plus on l’étale, et c’est comme avec le gouvernement, ce sont toujours les plus incompétents qui viennent nous expliquer comment vivre, de plus à propos d’une règle qui date de Mathusalem et que personne, habitué des armes, ne transgresserait pour un empire et encore moins par inadvertance, à moins que ça ne soit pour s’en servir.

  4. Monsieur Husson… vous semblez plus compétent pour nous parler de la Shoah… alors restez-y 😉

    De plus: étiez-vous sur place? Ou bien commentez-vous des ragots?
    Je lis le commentaire d’une personne qui était sur place, et qui déclare clairement que Zemmour n’a jamais visé personne.

    Dans un monde dévirilisé, le comportement de Zemmour ici est plutôt sympathique et rassurant: pas de politiquement correct, se fichant de ce que vous pourrez penser, libre, et appréciant les armes comme bien des gens.
    On dirait que vous n’avez rien d’intéressant à écrire, en perdant votre temps sur un tel non événement.

  5. Et puis, symboliquement, qu’on veuille canarder les journalistes… j’applaudis.
    Cette caste, sauf rares exceptions, est remplie de menteurs et de carpettes.

  6. Très déçue de votre commentaire…je me demande si je ne vais pas résilier mon abonnement car vos analyses ne “volent” vraiment pas très haut! Zemmour face à Macron: il n’y a pas photo !

    1. Zemmour face à Macron, ce n’est même pas une question de savoir pour qui je vote. Je n’ai jamais voté Macron et ne le ferai jamais. Mais c’est pour cela que j’aimerais que Zemmour soit plus sérieux ! C’est le sens de mon article. Cordialement. EH

    2. Pour pouvoir dire cela, encore faudrait-il que nous soyons sûrs et certains que Zemmour ne soit pas sur la scène au pur profit de pause-caca In Fine – et cette question se pose _vraiment_ (enfin, pour qui a un cerveau en état de marche).

  7. A la marge de l’anecdote sans intérêt qui semble choquer seulement ceux que ça arrange, je trouve presque insultant vis à vis des organisateurs de l’événement de jouer les “monsieur propre” en faisant semblant de croire qu’une arme aurait pu être chargée et armée sur un stand de professionnels . De toute évidence l’attitude de Zemmour est celle de quelqu’un qui ne connait pas les armes, ni plus ni moins . Il fallait bien la réflexion d’une Schiappa tout juste bonne à écrire des romans de gare pour animer le landerneau parisianiste . Zemmour n’est pas parfait mais au moins ce n’est pas un faux cul à la Barnier qui s’en prend aux droits des Polonais de protéger leur jeunesse des délires LGBT et vient nous faire croire qu’il veut faire respecter les souveraineté, là, on ne vous entend pas sur ce sujet autrement plus important . Je regrette moi aussi qu’il ne prenne pas la mesure du recul des libertés publiques depuis Macron et se focalise sur les problèmes d’immigration, mais l’élection est encore loin, laissons lui le temps d’affiner sa stratégie avant de créer de toutes pièces des tempêtes dans un verre d’eau, il est aujourd’hui le seul qui laisse à penser qu’il est prêt à remettre à sa place cette gauche pourrie jusqu’à la moëlle et la fausse droite avec .

    1. C’st une règle absolue quand on manie des armes à l’entrainement. On ne pointe jamais vers des individus. Il y a des centaines d’histoires terribles où l’arme avait été vérifiée, elle n’était pas chargée etc…Je ne suis pas sûr que les agents du RAID présents aient apprécié. Pour le reste, la supériorité de la droite sur la gauche est toujours venue de ce que la parole est libre à droite…Bien cordialement. EH

  8. Je me rendais déjà bien compte que votre sympathie n’ allait pas à Éric Zemmour ! Pensez vous que Michel Barnier représentant la classe mondialiste travaillerait pour les français au cas où par malheur il serait élu ? Nous l avons vu à l’oeuvre ….. pas vous ?

    1. Merci pour votre commentaire. Je n’ai aucune antipathie pour Zemmour. J’admire son courage. ça n’empêche pas de dire ce qu’on voit. Et de craindre qu’il ne soit pas à la hauteur des espoirs placés en lui. Cordialement. EH

  9. La vidéo m’a fait sourire. Comme le dit un commentateur, cela rend Zemmour plus humain.
    Même si, effectivement, ne jamais viser personne avec une arme est une règle de base. Zemmour a plus l’habitude de tenir le stylo qu’une arme à feu.
    Je ne suis pas convaincu par Zemmour. Mais c’est bien plus en raison de son ignorance des règles économiques de base, que d’anecdotes de ce genre.
    Il parle de Frédéric Bastiat dans un de ses ouvrages, et on voit bien qu’il n’a fait que survoler le sujet.

  10. Bonjour M. Husson
    Je suis d’accord avec vous sur le fait que le geste de Zemmour est plus que maladroit et sa réaction aux propos de Schiappa excessive (mais il n’a pas tort en disant que cette dame est ridicule!). Je ne pense pas que cet incident soit très important, l’élection est encore loin et il ne pèsera pas très lourd face à la prolongation du passe sanitaire ou l’augmentation du prix de l’énergie. La vraie question est de savoir quelle équipe entoure Zemmour et s’il est élu avec qui pourra-t-il gouverner?

  11. Cher Édouard,

    Au moins, ton article obtient l’effet escompté et n’est plus un scoop, tu travailles en sous-marin pour L’Obs anciennement Nouvel Observateur, courroie de transmission de l’ex Rue de Solférino, siège du Parti Socialiste français.

    En fait on va comprendre l’objectif de ton article dans mon développement puisque 60% du programme de Marine est socialiste. Chacun le sait. Alors tu reviendrais, comme chacun de nous avec l’âge à tes premières amours de jeunesse sur les bancs de la Faculté, ton style vestimentaire décontracté, ta coiffure en bataille et tes lunettes d’intello montrant plus une appétence pour le gauchisme de Tolbiac que pour l’idéologie de la rue d’Assas. Édouard a donc choisi de ne pas se mettre à dos la caste socialisante des enseignants dont il fait partie, il a encore un bout de carrière, n’est-ce pas. Pour le courage et la résistance à l’oppression, on fera appel à lui dans 70 ans quand émergera le nouveau néo pétaino-macroniste.

    Je crois que, au-delà du sujet Zemmour dans cette blague potache, dont on voit bien qu’il attendait l’occasion pour « se farcir le Z » pense-t-il « une bonne fois pour toutes », basse vengeance humaine peut-être parce qu’éjecté à la marge de la Convention de la Droite du 28 septembre 2019 et gênant sa championne de cœur, Édouard n’a pas encore bien saisi, on le constate dans nombre de ses articles aveuglés par sa science universitaire univoque et assez idéologisée dans son anti américanisme primaire, de quelle noirceur soviétiforme est fait le régime politique actuel de la France. Jusque dans ses structures intimes aux dizaines d’acronymes infestés par le PCF et la CGT depuis 1945. Édouard est un spécialiste universitaire reconnu du nazisme, ami de Marion Maréchal et intervenant régulier de l’ISSEP Lyon. N’agit-il pas à son tour ici comme sniper de Marion, que j’aime par ailleurs, et pour d’obscurs intérêts particuliers et monopolistiques de l’oligarchie Le Pen sur la droite nationale ?

    Alors que le patronyme du Parc de Montretout fait à lui seul fuir des millions d’électeurs pourtant en accord sur les idées nationales, patriotes, souverainistes et identitaires, pour les notoires tendances vichystes et nazies des pères fondateurs du Front National au début des années 1970. Quand bien même on pourrait, ce qui est mon cas, admirer la vista du vieux chef lors des émissions de François-Henri de Virieu concernant l’islam et le futur de la France à ce sujet.

    Je te le dis, Cher Édouard, les seules personnes à se tirer une balle dans le pied dans cette affaire sont les commanditaires du contrat de sniper, en premier héritière de Montertout et du RN, alloué à toi mon Édouard le Sniper, qui se discrédite une fois de plus ici après ses accusations graves concernant la cause de la pandémie à chercher chez les Ricains, alors que tous les faisceaux d’indices la font s’inscrire dans la stratégie à long terme de conquête mondiale de la Chine, qui, bien entendu, après avoir éconduit ses partenaires dont la France du P4 dans la recherche biologique contre les coronavirus, est à la baguette seule dans cette pandémie, essayant de refiler la patate chaude à tous ses anciens partenaires virés manu militari 2 ans avant l’attaque bactériologique finale. Il manque peut-être quelques niveaux de conscience géopolitique à notre Édouard.

    Dommage pour le Courrier des Stratèges.

    Sans rancune aucune.
    François

    1. J’ai oublié dans mon commentaire que tu te positionnais par ton article, Édouard, comme l’idiot utile idéal de Macron. Cela ne fait plus aucun doute. Ils étaient légions comme toi au FN en 2017 qui ont monté la même opération de snipers contre Fillon.

      Résultat, ils ont ouvert un boulevard et ont offert la Présidence au Crime contre l’Humanité ambulant qu’est Macron.
      Bravo les gars, vous êtes vraiment brillants !
      On vous donnerait notre fille à marier ?
      Elle finirait sur le trottoir.
      Si ça continue comme ça, je vais me casser d’ici.

      1. Là aussi, petit rappel des faits. Le torpillage de Fillon s’est fait en interne, chez LR. Il est venu entre autres, mais pas seulement, de l’entourage de Nicolas Sarkozy. Et rectification sur mon parcours: je n’ai jamais été au Front National. J’étais à l’UDF dans les années 1980. Et puisque vous avez écouté mon discours à la Convention de la Droite, vous saurez reconstituer la suite… Merci de vos messages.

        1. Le torpillage de Fillon vient des potes de l’ex Ministre à Bercy. A qui profite le crime ? Le blase du 55 n’est pas parti de Bercy dans son ascension victorieuse vers l’Elysée sans exhumer à dessein le dossier fiscal du Sarthois et de ses principaux concurrents à droite, en chargeant ses potes de l’Inspection du menu travail à venir version « gorge profonde ». Après, ce qu’ils en firent ? Le gars est un planificateur né au cas où vous l’auriez oublié un peu vite. Les voies de « Dieu est parmi nous » sont impénétrables ! Mais le résultat est là.

          Il continue aujourd’hui dans l’étanchéité totale « Secret Défense pour 50 ans » avec son Conseil de Défense Sanitaire « non constitutionnel ».

          Votre religion est le bisounoursisme ou quoi ? Je commence à me poser des questions.

    2. Cher Monsieur, si vous avez lu l’ensemble de mes articles publiés ici-même sur les origines du COVID-19, il ne vous aura pas échappé que deux sur les cinq sont consacrés à la responsabilité écrasante et première de la Chine communiste dans l’épidémie. Vous aurez sans doute remarqué aussi que j’ai été, en France, un des rares défenseurs de Donald Trump dès 2016. En matière d’antiaméricanisme, on peut mieux faire. Bien cordialement. EH

      1. J’ai lu et écouté toutes vos interventions sur Donald Trump, elles étaient magnifiques, extrêmement perspicaces, Je suis par ailleurs un fidèle des chroniques de Guy Millière et de The Epoch Times.

        Mais j’avais constaté que l’UDF, mon père était responsable département du CDS, avait toujours un pied à gauche un pied à droite, faisait de l’œcuménisme politique sur le plan local et départemental sur des projets de développement dans l’Ouest, logique territoriale ; de mon côté j’ai toujours milité au RPR gaulliste comme mon grand-père, car je voyais comme beaucoup dès les années 1980 les dangers à venir dès l’histoire de Creil… L’UDF tempérait les ardeurs « extrémistes » à l’instar du PS… On a atomisé sous des déluges d’opprobres les Cassandre de l’époque, cela ne s’est jamais arrêté depuis. La droite molle était vraiment molle et l’est cruellement restée, je ne les prendrais pas comme défenseurs de mes tranchées car leur antienne est sempiternellement « si vis pacem para pacem », tels les pacifistes de 1939 et d’avant par exemple dans le climax euphorique des Accords de Munich. Car l’UDF et ce mouvement d’idées historique en était resté à son penchant social… de gauche centriste, sans courage, radical, « rouge à l’extérieur, blanc à l’intérieur ». Rose quoi ! Tout est dit.

        Le centrisme de droite de l’UDF apporte sa primauté idéologique à l’économisme alors que le Gaullisme donne la sienne au politique. Le chiasme entre les deux hémisphères cérébraux est là. L’UDF a travaillé sans problème avec le PS, localement, départementalement, régionalement, le RPR de son côté avait envisagé la fusion avec le FN ; l’UDF n’aurait jamais été jusqu’à se compromettre avec ce diable de pacotille.

        Pour ma part donc, je perpétue la tradition incarnée par Zemmour qui me semble avoir plus de courage que les girouettes opportunistes à la François Bayrou, dont les convictions sont le fait de ne pas en avoir et d’être adaptables à tout compromis et à tous – la fin de la IIIème et la IVème comme témoins.

        Et c’est là où je vois plus qu’un manque hardiesse dans la conviction politique centriste gauche-droite, que je définis « bourgeoise des beaux-quartiers », quand les situations économiques priment sur les opinions politiques. René Raymond. L’UDF est morte, le CDS n’en parlons pas, alors que le Gaullisme sera encore une référence comme le Bonapartisme dans un siècle.

        Bien entendu, j’écoute et je lis avec beaucoup d’attention tout ce que vous dites, car vous êtes par votre métier un puits de science historique. Mais je me méfie de votre prisme universitaire, comme je le fais en musique avec vos collègues. Je dis toujours que eux enseignent, et moi je pratique, selon la définition de Robert Schumann, le compositeur allemand… Je ne regarde que les faits, les idées viennent bien après. Je me méfierai donc toujours des tendances qui font que la connaissance et le savoir, même extrêmes dans une discipline, ne deviennent pas des entraves à l’action. Toutes les synthèses admirables sont tombées depuis longtemps sur la France sur la table des décideurs, je relisais il y a peu l’analyse de Jean-Hervé Lorenzi « 2016-2030 Un monde violence », le moment est désormais celui de passer à l’action. Tout ce qui arrive en ce moment est en germe depuis 20, 30 voire 40 ans. Il suffisait de regarder. Arrêtons de causer ! Cessons les atermoiements et les divisions souvent artificielles mais toujours picrocholines !

        Zemmour incarne ce mouvement d’opinion massif qui chassera la vétusté incrustée dans les plis de la République, ainsi que les certitudes académiques d’un monde invariant pour l’éternité qui sont celles du socialisme ou « politique du centre ou de la raison » depuis 40 ans, n’allons pas plus loin et c’en est déjà trop pour nous tous.

        Allons-nous passer de l’obscurité à la lumière pour de bon cette fois ? 40 années d’attente, c’est long ! D’autant que le socialisme ne profite in fine qu’aux élites dont vous êtes un membre éminent… Ne gâchons pas nos chances par la division, le gars du 55 ne rêve que de cela. La division à, droite est le ferment de sa réussite alors que son ballon de baudruche s’écrase dans l’infamie la plus abjecte ?

        Pourquoi vouloir à tout prix perdre à nouveau ?
        Le sado-masochisme de la droite ?
        On, on en est là : mets-la moi bien profond une fois de plus et je serai heureux !
        La Droite la plus conne du monde dans ses exploits…

        Dès lors, rangeons-nous derrière le champion de la Droite, malgré nos acrimonies personnelles, nos différences de vue, nous combattons pour la même cause, non ? Le nuancier peut-il nous interdire une fois de plus que les idées de droite n’arrivent pas au pouvoir, plus jamais ? malgré une majorité sondagière et électorale plus qu’évidente ? Si la synthèse ne se fait pas, nous perdrons une fois de plus.

        Combien y-en a-t-il de champions de la droite ? Un ? J’hésite à dire deux…

  12. Les commentaires et leurs tonalités sont vraiment édifiants.
    Comme la plupart des lecteurs et abonnés de ce site, j’ai une répulsion pour le gouvernement actuel surtout depuis la mise en place de leur stratégie du choc.
    Je suis exaspéré par le comportement sectaire de LREM conduisant au totalitarisme.
    Cependant je suis frappé par la surréaction des fans d’Eric Zemmour. Ici ses défenseurs se comportent comme un macroniste défendant le Président de la République.

    1. Avant que je sois fan de Zemmour il faudra qu’il fasse ses preuves et aborde les sujets qui fâchent d’une manière claire ne laissant aucune place à l’ambiguïté . C’est loin d’être le cas aujourd’hui . Je trouve seulement que l’article me semble surfer sur l’écume des choses . Pas besoin de sortir de Saint Cyr pour voir au premier coup d’oeil qu’il semble aussi à l’aise avec l’arme qu’une poule qui a trouvé un couteau . Attendre de quelqu’un qui n’y connait rien une attitude professionnelle me parait totalement ridicule au mieux et au pire inspiré d’une certaine mauvaise foi . Surtout je trouve particulièrement malvenue la réflexion de Schiappa venant d’un membre de ce gouvernement de guignols qui joue avec les liberté publiques depuis 18 mois et n’a pas hésité à essayer de faire taire un journal incontrôlable car non subventionné (france soir) . Il y aurait beaucoup plus à dire sur les candidats LR, que ce soit Bertrand, Pécresse ou autre Barnier qui ont tous à un moment ou un autre démontré qu’ils étaient juste des marchands de pipeau sans aucune fiabilité tout comme MLP .

    2. C’est fort malheureusement une déviance qui a commencé avec les gouvernants (une fois de plus), notamment G.W.Bu$h lors de la guerre du golfe, puisqu’il a dit texto au congrès : “si vous n’êtes pas avec nous, vous-êtes contre nous”.
       
      C’est aussi un raccourci psychologique facile que de voir le monde, les gens, les actions, en fin de compte, tout, d’une façon manichéenne, ça évite de penser à toutes les ramifications d’une chose, on la juge noire ou blanche et hop, plus besoin de penser – c’est quelque chose qui est d’ailleurs très bien exploité par les MSM, et comme l’ednat ne sort plus que des têtes vides (le français est devenu le parent pauvre des programmes, mais la langue, c’est la pensée, de même que la philo, qui nous enseigne à tout déconstruire pour analyser et reconstruire comme il le faudrait), de plus en plus de monde prend ce raccourci pour éviter de se poser des questions, inutile de pointer qui ça arrange…
       
      Et les choses ne sont pas prêtes de s’arranger 🙁

  13. Vous relevez avec pertinence une “déviance comportementale” inquiétante de la part d’un postulant à la Présidence… ne sous-estimons pas le lien de sens entre cet incident, son soutien au pass/tenue en laisse et sa défense de la peine de mort…. signaux faibles permettant d’anticiper, avec ce candidat, un gouvernement qui aurait “droit de vie et de mort” sur les citoyens … E. Zemmour, Président”taliban” ?

  14. Au fait, vous êtes tous complètement ridicules avec vos commentaires pathétiques, les anti-Zemmour, à commencer par l’auteur de cet article. Si vous aviez bien analysé ce document visuel, il n’y avait aucun danger de mort dans cette situation mais bien une blague potache de la part de Zemmour.

    Il n’a positionné aucun doigt sur la gâchette ! Ok ! Si vous ne savez plus voir !
    Il était en positionnement de sécurité, celle que j’ai appris à l’armée, l’index sur la crosse. Lui a fait l’armée, cela se voit…

    Vous êtes vraiment des malades, et les snipers réels (attitude psychanalytique classique de dénoncer notre psyché chez les autres) qui n’attendaient que le CODE ROUGE pour tirer sur l’empêcheur de tourner en rond de la Macronie, c’est bien vous tous. Vous avez reçu vos ordres, et vous avez tiré ! La France ne s’en sortira donc pas avec vous, vous êtes ses fossoyeurs. Vous êtes de la même traîtrise que l’engeance de LaREM. Souvent, le courage passe une génération. C’était le cas dans ma famille, c’est le cas dans celle de l’auteur de ce pamphlet qui aurait pu être publié par Médiapart. Il y aurait plus à sa place.

    Vous vous êtes trahis, les idiots utiles de Macron !

    1. François : vous adoptez exactement le comportement que vous reprochez aux macronistes.
      Ce n’est pas en excommuniant les personnes qui sont juste en désaccord avec vous qu’on ira loin. Même De Gaulle avait composé avec les communistes.
      Bon vent quand même.
      S.

    2. L’attitude qui consiste à dire : “vous-êtes avec moi ou alors contre moi” n’a jamais grandit qui que ce soit et est en plus un signe patent de manque d’arguments et d’intelligence limitée (cf G.W. Bu$h).
       
      Si vous-avez réellement l’âge que vous clamiez avoir dans de précédents commentaires, _vous ne pouvez pas_ ne jamais avoir entendu cet avertissement de ne jamais aligner quelqu’un, quelque soit l’arme – après, il est possible que vous n’ayez pas compris pourquoi et ça, c’est en règle générale de la faute de la personne qui émet l’avertissement quand elle n’en explique pas les aboutissants – cependant, à votre âge, vous-avez certainement un bon nombre de conneries à votre actif et un poil de jugeote aurait du vous souffler que si ceux qui manient les armes ont érigé cette règle en principe premier, c’est pour de très bonnes raisons. Dommage, je commençais à penser que vous étiez un peu plus intelligent que ça.

      1. Les leçons de morale à la con ne grandissent pas ceux qui prétendent incarner exclusivement la morale bien pensante. J’étais apprenti sniper à l’armée avant de me faire réformer pour accident de vertèbres cervicales lors d’un parcours du combattant en 1984, 33ème Groupe de Chasseurs, Luneville. Je sais de quoi je parle et je mettais dans le mille à 900 mètres. Une arme de présentation sur stand est désarmée, sécurité enclenchée, Zemmour était en position de sécurité l’index sur la crosse. Si elle avait présenté le moindre danger, les opérateurs ne l’auraient pas prêtée à Eric Zemmour. Sur les stands de manifestations internationales de cet acabit, toutes les armes sont sécurisées à 100%, la plupart sont démilitarisées par une pièce manquante en cas d’attaque terroriste.

        J’en ai par-dessus la tête de crétins qui se prétendent de bonne foi alors qu’ils ne recherchent dans cette affaire qu’à discréditer Zemmour sur ordre de l’Élysée, consciemment ou inconsciemment. Et vous, les idiots utiles, ne valez pas mieux, je me répètent. J’espère que ce dernier avertissement suffira.

        Cette affaire est un contrat contre la tête d’Eric Zemmour.
        Comme l’histoire de CNEWS et du CSA.
        Vous ne voyez même pas que l’on recommence sur Z le procès Fillon, et vous, vous suivez comme des moutons… Bêêêêêêêêêêêê…

        Je crois que c’est plus simple que cela : vous n’avez pas le niveau en fait.
        La jalousie anti Zemmour est bien une maladie française.
        Classique, celle contre les élites, l’intelligence supérieure, le talent…
        Je connais.

        1. Malheureusement, je crois bien qu’avec Eric Zemmour, nous soyons déjà depuis longtemps rentrés, et à nouveau, dans l’ère de l’irrationnel. « Les passions tristes » dirait Onfray. Je n’y crois pas. Je crois qu’Eric réveille les passions vraies, celles du patriotisme, de la fierté et de l’amour de soi, de la grandeur de notre pays, idées simples qui sont si présentes en chacun de nos cœurs et qui ne demandaient qu’à être réveillées. Eric Zemmour a été longtemps un Cassandre médiatique ; maintenant il est un espoir et une lumière de sortie de tunnel (40 ans) pour des millions, que dis-je des dizaines de millions de gens. Et ses analyses sont soutenues par la majorité du peuple hors partis.

          Il est l’ennemi de la pensée unique, de la mollesse centriste corrompue par les affaires, du politiquement correct, du mensonge. C’est le coach qui vient remettre debout une équipe de talents sublimes qui n’arrête pas de perdre. J’ai connu des coaches tels que lui, même des sergents-chefs à l’armée ; jeunes, ils nous électrisaient par leur volonté, leur force et leur vision.

          Je déplore que recommence en France les sempiternelles chasses aux sorcières alimentées par la Gauche génocidaire et finalement reprises par la Droite suicidaire, cette dernière qui n’aime jamais tant que se flageller et se crucifier, Chrétienne qu’elle est jusqu’au fond de ses gènes : De Gaulle, Giscard, Sarkozy, Fillon, Zemmour… Et nous en voyons encore un bon exemple ici. Situation assez classique quand une figure de grand talent commence à émerger et dérange le petit coin du feu des habitudes bourgeoises de l’entre-soi élitaire, bien-pensant, universitaire, le savoir, les sachants, le pouvoir, la technocratie, leurs clubs et réseaux de financement privatifs sur fonds publics, les mariages pour continuer de s’approprier le butin comme sous l’Ancien Régime – Bourdieu n’a rien invénté. Haro ! C’est tellement beau à voir cet œcuménisme anti-Zemmour ! Sauf que les gars, le Peuple, lui, il vote Z. Ok ? Kapish ? Trump avait 100% des élites médiatiques, artistiques et intellectuelles contre lui… Tout Hollywood. Paris à côté ? Pfff ! La meute est excitée par quelques appâts lancés du haut du donjon, avant que ne s’initie la longue traque jusqu’à l’hallali. N’avez vous jamais assisté à une chasse à courre ? Il y a des règles. Là, avec cette affaire, l’Élysée envoie quelques bouts de viande à la meute pour la rendre encore plus avide du butin final, la bave aux lèvres, les chiens montrent leurs dents, tirent sur la longe à casser les anneaux… Et ça marche, la meute aboie déjà comme une forcenée, à gauche comme à droite… Elle est lancée… Le roitelet, de sa fenêtre, se régale du spectacle, il ne viendra sur le terrain que lorsque la bête sera à terre. Espère-t-il ainsi que le terrain sera dégagé pour avril 2022, car nous n’en sommes qu’aux amuses gueules, spa ! Tiens, un os par la fenêtre !

          Ce qu’ignore encore le roitelet du 55, c’est que le chassé, c’est lui. Comme en 1789.

          Concernant Eric Zemmour, ce n’est pas un proche. Et je lui reproche souvent en direct et sans filtre ses positions économiques comme certains ici. L’économie est ma formation initiale avec la musique. Si je suis ici, c’est pour les idées d’Eric Verhagehe que je connais depuis au moins 10 ans depuis que j’ai eu l’honneur de découvrir sa pensée sur Contrepoints, novatrice pour un énarque, car je suis un libéral tocquevillien, relisant régulièrement De la démocratie, un des plus grands chefs-d’œuvre de la pensée économique et politique de toute l’Histoire de l’humanité. J’ai la prétention d’avoir infléchi avec d’autres la position d’Eric Zemmour sur le libéralisme, dont aucune société ne peut se défaire sans se suicider. Il en a pris désormais le fait et la cause, en marge de son gaullo-colbertisme affiché qui peut évidemment se justifier dans un pays en temps de crise. Car nous n’échapperons pas aux grands travaux pour redresser la France : nucléaire, armée, spatial, infrastructures, hôpitaux et nouveaux IHU, etc.

          Une dernière chose, les commentaires acerbes sous pseudo ne démontrent aucune valeur de courage, de morale et de fierté dont prétendent s’arroger leurs auteurs.

  15. Mme schiappa n’a pas été ” horrifié” de la façon dont les gilets jaunes ont été blessés tout au long des manifs les armes là étaient pointées sur des français avec les dégâts que l’on a vu ?

    1. Oui, “mais c’est pas pareil”, vous répondrait-elle, en évitant soigneusement de développer ;-p)
       
      Ce que peut bien dire ou penser (???) l’impétrante n’a aucune importance, parce que l’Histoire a très peu de chances de retenir son nom, et si elle le faisait, ça serait dans le meilleur des cas tel que la dépeint l’excellent Greg de la chaîne YT “J’suis pas content”, dans le moins bon, comme la cruche de service. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer