L’Autriche envisage de reconfiner….les non-vaccinés

Confrontée à une légère hausse du nombre de cas, l'Autriche envisage une succession de paliers allant jusqu'au reconfinement. Mais ce dernier serait uniquement pour les personnes vaccinées. Le gouvenrement autrichein fait donc fi des données qui s'accumulent dans le monde pour établir que l'immunité procurée par le vaccin est de courte durée et que les vaccinés sont au moins autant exposés aux formes graves du COVID que les non-vaccinés.

L’Autriche observe une petite recrudescence des cas de COVID 19. Environ 3000 cas de plus par jour. Et une augmentation des hospitalisations pour cas graves d’environ 10%. Il n’y a rien d’exceptionnel à cela mais c’est assez pour que le gouvernement autrichien – fragilisé par la démission du Chancelier Kurz – commence à parler de reconfinement !  Le nouveau Chancelier, Schallenberg, a présenté vendredi 22 octobre  un plan en cinq étapes, dont l’ultime comprend la possibilité d’un reconfinement mais non pour tous. Seulement pour les non-vaccinés !   

Les cinq étapes du plan hivernal de lutte contre le COVID 19

Les cinq étapes sont définies en fonction du pourcentage de lits de soins intensifs occupés: en commençant à 10% (niveau 1), on change de niveau tous les 5%, jusqu’à 30% des lits occupés, qui correspondent au niveau 5 de gravité. 

Au niveau 3, avec un taux d’occupation de 20%, le test antigénique ne serait par exemple plus valable en Autriche. Au niveau 4 (25% d’occupation), les personnes non vaccinées ne pourront plus se rendre dans les restaurants, hôtels et autres manifestations culturelles et sportives. Le confinement des personnes non vaccinées serait lui déclenché à la phase 5.

Un lien entre la vaccination et les hospitalisations?

Le Chancelier autrichien est très sûr de lui:« Toutes les personnes non vaccinées doivent prendre conscience que la responsabilité de leur propre santé ne repose pas seulement sur leurs épaules, mais aussi sur celle de leurs semblables », a déclaré  Alexander Schallenberg lors d’une conférence de presse.

Il a ajouté qu’il ne permettrait pas que le système de santé soit surchargé simplement parce que certaines personnes refusent de se faire vacciner.

Visiblement le Chancelier autrichien n’a pas entendu parler du fait que les vaccinés sont autant concernés que les non-vaccinés par des hospitalisations: les données sont particulièrement bien établies pour la Grande-Bretagne et pour Israël

En fait, il y a bien un lien entre la vaccination et les hospitalisations mais il n’est pas celui que pensent le gouvernement autrichien.  Les statistiques sont formelles: la vaccination généralisée produit des poussées de Covid partout où elle est mise en place. Et elle ne protège pas des cas les plus graves de la maladie. 

Abonnez-vous à notre newsletter

Les droites de Husson

Soyez les premiers à connaître les 1001 secrets des droites françaises à l'approche des élections présidentielles. La lecture intégrale de cette lettre est comprise dans l'abonnement à 9,90 €/mois !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

35 Shares:
6 commentaires
  1. Vomir sans faiblir
    Les vax sont ultra contagieux, ne leur en déplaise, disons plutôt les rats de laboratoire qui se prêtent à l’expérimentation Mengele versus 2021.
    ILS ont décidé de nous faire c*jusqu’au bout, OK! Eux et leurs maîtres.
    …mais nous sommes conscients, vivants, stables, en vie, pas malades et continuerons jusqu’au bout du bout.
    ….contrairement à eux, nous n’avons pas peur.
    Qui va contrôler ?
    On vous attend dans nos campagnes, il n’y a même plus de FOD dans les villes!

  2. Pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, l’inefficacité d’un médicament est reprochée à ceux qui ne l’ont pas pris …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer