La Suisse abandonne les mesures anti-Covid

A partir du 17 février, le Conseil fédéral Suisse lève presque toutes les mesures sanitaires. La Suisse compte actuellement plus de 20’000 nouveaux cas en 24 heures et 66,78% de la population est considérée comme entièrement vaccinée contre le Covid-19. La Confédération décide néanmoins de rejoindre le Danemark, le Royaume-Uni, l’Irlande,  la Croatie et  la Catalogne, sur la liste des pays abandonnant les restrictions sanitaires. 

À la découverte de la Suisse – Huit raisons de craquer pour Zermatt | Tribune de Genève

Levée complète des restrictions, sauf pour le masque et l’isolement des personnes testées positives

Dès demain, les suisses vont retrouver une vie quasi-normale. L’accès aux magasins, aux restaurants, aux établissements culturels, aux établissements ouverts au public et aux manifestations est à nouveau possible sans masque ni certificat Covid.

Les recommandations de télétravail tombent également et les organisateurs de grands évènements n’ont plus l’obligation de demander d’autorisation spéciale. Le nombre de personnes admises dans les magasins ou les remontées mécaniques n’est plus restreint non plus.

Un isolement des personnes dépistées positives pendant cinq jours reste tout même imposé ainsi que le port du masque dans les transports en commun et à l’hôpital.

L’ouverture des frontières

 Pour venir en suisse, plus besoin de remplir un formulaire de localisation (PLF) ni de montrer une preuve de vaccination, de guérison ou un test négatif.

Les Suisses pourront également voyager en dehors de leurs frontières puisque les autorités continueront à produire des certificats. On leur avait pourtant expliqué l’inverse lors du vote sur le référendum instaurant le passe sanitaire – une des grandes menaces d’un vote du non était que les suisses ne pourraient plus voyager sans QR codes …

La reconnaissance de l’immunité naturelle

La task force scientifique de la confédération reconnait une immunité de la population – par la vaccination ET par la contamination. Au pic de la vague Omicron,  40% de la population a été infectée en 4 semaines.

Actuellement, 66,78% de la population suisse est considérée comme entièrement vaccinée contre le Covid-19.

Chers voisins, restez vigilants

La Task force Covid Suisse sera dissoute le 31 mars mais les cantons ont toujours la possibilité de prescrire une obligation de certificat (le canton de Berne appelle par exemple à la prudence aujourd’hui).

N’oublions pas que le Suisse a été un des pays prompt à imposer le système dit 2g+ (vacciné + testé) à l’entrée des boites de nuit et pour l’accès aux grands évènements.

 

About Post Author

212 Shares:
7 commentaires
  1. Tandis que l’EMmerdeur français nous aura possédés et détruits : pour un psychopathe pervers narcissique, c’était sa seule finalité, son unique raison d’exister … et de s’assurer de la grandeur de son funeste génie !

    Et entretemps, la Chine devenait Maître du Monde pendant que nous nous suicidions d’absence de traitement, et de contrainte de poisons vaxxinaux, que de curieux politiciens rivalisent aujourd’hui de vacuité, et prétendent à monter sur le trône du Roi des Cons !

  2. Décideurs suisses: Bandes de débiles qui continuent à s’appuyer sur des tests frauduleux, et non pas sur des diagnostiques clinique de médecins. Le ver reste encore dans la pomme. Le précédent (mystico-politico-religieux anti-sciences) créé par cette supercherie mondiale fonctionne désormais dans l’esprit des gens. C’était sans doute l’un des objectifs majeurs des comploteurs mondialistes.

  3. Elle n’abandonne rien, elle lève les mesures. Mesures qui seront réactivées quand ils le veulent. Et c’est probablement prévu. Attention aux mots.
    Ils n’ont pas encore réussi à injecter assez de monde. Ils vont revenir cet automne de plus belle. Ce n’est qu’un répit. Il faut rester vigilant, car l’e-id (refusée très clairement par le peuple lors de la votation de mars 2021) ils la veulent coûte que coûte. Les conseillers fédéraux obéissent aux oligarques financiers, qui eux n’abandonneront par leur projet. Et la Suisse, c’est 12 milliards de déficit dernièrement, donc la dépossession du peuple par la dette continue.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer