L’agenda 2022 à 1,3 milliard d’euros pour l’Union européenne de la santé

L’autorité européenne de préparation et de réaction en cas d’urgence sanitaire (HERA) lance l’offensive et présente son premier plan de travail à 1,3 milliard d’euros. Au programme, coopération en matière vaccinale et développement des plateformes de données de santé et d’essais cliniques. Mais qui a voté pour l’HERA ?

European Health Union featured image

Le pilier du futur de l’Union Européenne de la santé

Le nouveau joujou de l’UE a été créé en septembre 2021 « pour renforcer la réaction et la préparation de l’UE en cas d’urgence sanitaire ». Son développement tire surtout profit de l’effet d’aubaine formidable du Covid, comme l’explique très bien notre Olivier Véran national, décidément dans tous les plans.  

Les objectifs de l’HERA

L’agence européenne se décline en 3 objectifs :  

Prévenir les urgences sanitaires transfrontières futures et s’y préparer par le biais des essais cliniques, ainsi que des plateformes de données ;

Détecter les menaces futures pour la santé, avec notamment « la mise en place d’un système ultramoderne de détection des menaces sanitaires et de renseignement en temps réel en la matière » ;

Et surtout, Réagir aux menaces pour la santé:

  • assurer la fourniture en temps utile de vaccins contre la COVID-19 aux États membres de l’UE, y compris en vaccins adaptés aux variants si nécessaire;
  • acheter des traitements contre la COVID-19 pour les États membres de l’UE;
  • renforcer les capacités nationales de détection et d’évaluation scientifique des variants;
  • assurer la fourniture de vaccins dans le monde entier.

Un budget qui ne fait pas dans la demi-mesure

Le budget s’élève à 1,3 milliard d’euros le budget de fonctionnement de cette nouvelle Autorité va absorber la moitié du budget UE de la santé.

En effet, le budget global de l’HERA s’élève à 6 milliards d’euros pour la période 2022-2027, dont une partie proviendra du complément NextGenerationEU (le fameux plan de relance qui va nous rapporter moins que notre contribution, et qui est en fait un agenda plus politique qu’économique).

Mais qui a voté pour l’HERA ?

Il importe surtout de rappeler qu’en matière de santé, l’Union européenne n’a pas de compétence directe mais a surtout une compétence d’appui aux États membres. Personne n’a demandé aux citoyens européens s’ils voulaient renforcer la compétence UE en matière de santé !

De plus , L’HERA n’est pas une Autorité indépendante mais une émanation de la Commission européenne, à ce titre le Parlement européen – soit un semblant de lien avec la démocratie – n’aura pas de droit de regard sur son fonctionnement.

 

En somme les citoyens ont juste le droit de payer pour se faire piquer

 

Moi aussi, j'objecte conscience

Rejoignez le rang des objecteurs de conscience. Agissez concrètement pour la résistance. Montez de la mine, descendez des collines ! Le moment est venu.
202 Shares:
9 commentaires
  1. Ben, il va bien falloir ça pour continuer à engraisser les copains de big pharma avec l’argent public, surtout après le fiasco des vaccins anti covid . C’est facile c’est pas cher et ça peut rapporter gros . Vivement que l’on puisse mettre un coup de pied définitif dans ce nid de frelons …

  2. Un budget annuel de 1,3 milliard d’euros pour un nouveau service santé de la Commission Européenne , qui serait de fait un observatoire du coronavirus avec gain de fonction ou autre agent contagieux dans l’UE27, un observatoire des suites indésirables des traitements médicaux des maladies infectieuses hautement contagieuses. Un système de plus de détection et de renseignement. C’est calqué sur la bureaucratie française qui superpose des couches administratives avec des conflits de compétence inextriquables et une inefficacité remarquable, excepté la pompe à fric pour les bénéficiaires du système.

  3. Une fois de plus, nous voyons en direct ce qui dérive directement de la corruption que les hauts ponktionnaires français ont imprimé au fer rouge sur l’ue, le foisonnement de comités Théodule, histoire de recaser les copains et d’avoir le pied partout pour téter le pognon des con-tribuables zeuroP4.

  4. Des milliards encore pour les copains des copains des copains…..
    Mais on a une solution.
    Désobéissants il nous faut devenir.
    La peur de mourir ils nous faut perdre
    Surtout à 80 ans.
    Car mes amis c’est notre fin de toute façon. A partir de là leur pouvoir de nuisance leur est enlevé.
    Et surtout il faut arrêter de penser que avec un QR code on est libre.
    On est libre en allant faire un pique-nique en pleine nature avec des amis pas au resto avec le fameux truc….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer