Variole du singe : le G7 lance une simulation mondiale, l’armée US fournit le vaccin

Depuis hier, la variole du singe affole l’opinion publique, au point que les premiers articles sur les risques d’un nouvelle épidémie ont commencé à fleurir. De notre point de vue, il s’agit d’une fausse alerte comme, ces dernières semaines, nous en avons connu avec le virus de Marburg, la rougeole ou la méningite. Mais, s’agissant de la variole du singe, le processus est intéressant à décortiquer, car il montre comment s’est mis en place un processus bien rodé de diffusion de la peur.

Cameroun: des cas de variole du singe soulèvent un vent de panique dans le pays - Le360afrique.com

 

La variole du singe est devenue, en quelques heures, l’un des principaux sujets de préoccupation sur les réseaux sociaux. Et l’annonce, hier, de la découverte d’un cas suspect en France devrait assurer à la question une popularité durable. Mais, signe des temps, c’est autant le mode opératoire de cette diffusion que la maladie elle-même, qui se trouve au centre des préoccupations. Existe-t-il une machine épidémique qui manipule les peurs pour vendre des remèdes ?

La question est désormais sur toutes les lèvres.

La variole du singe, une épidémie inattendue ?

À la différence du COVID 19, la variole du singe n’est pas vraiment une maladie nouvelle. Elle est proche de la variole humaine, n’est que très rarement mortelle, et que très peu contagieuse entre humains.

Le ministère de la santé le rappelle dans une alerte diffusée hier :

A ce stade, les cas rapportés sont majoritairement bénins, et il n’y a pas de décès signalé.

Comme le rappelle également le ministère de la Santé, la maladie est endémique en Afrique.

Pour l’ensemble des cas confirmés, les analyses ont mis en évidence un virus appartenant au clade “Afrique de l’ouest” du virus MKP, suggérant un lien initial avec le Nigéria, pays dans lequel le virus circule régulièrement depuis 2017. Hormis le cas signalé au Royaume-Uni le 7 mai dernier importé du Nigéria, les nouveaux cas signalés ne rapportent pas de voyage en Afrique ou de lien avec une personne au retour d’Afrique.

Ce qui intrigue ici, c’est la diffusion quasi simultanée de la maladie dans plusieurs foyers de contaminations, sans lien apparent entre eux, notamment en Espagne, au Portugal, en Angleterre, en France. Manifestement, c’est une souche du Nigéria qui circule. Alors que la maladie est peu contagieuse, et qu’elle suppose une incubation de deux ou trois semaines, tout se passe comme si sa diffusion était fulgurante et sans explication rationnelle.

Une épidémie créée ?

Immédiatement a circulé l’idée que cette épidémie est tout sauf le fait du hasard.

Beaucoup d’internautes ont retrouvé un message diffusé il y a six mois par Bill Gates, selon lequel le monde pourrait souffrir d’un attaque bio-terroriste consistant à diffuser un virus de la variole dans 10 aéroports simultanément.

Tiens ! tiens !

Dans le même temps, Bill Gates annonçait investir des milliards dans la recherche contre cette maladie. On lira dans Newsweek le fact-checking embarrassé de cette nouvelle théorie complotiste. En réalité, Gates annonce l’épidémie de variole depuis 2017, et pousse l’OMS à mener des recherches en ce sens.

On ne sait pas trop ici si ce sont les avertissements de Bill Gates qui rendent l’opinion éruptive sur la question de la variole, ou si la possible épidémie est montée en épingle par la caste parce qu’elle est préparée de longue date.

L’étrange exercice de simulation du G7 sur… une épidémie de variole

L’information passe inaperçue en France, mais, le jour même où l’épidémie de variole commence à affoler les masses, les ministres de la Santé du G7 se retrouvent… pour annoncer la simulation entre eux d’une épidémie de variole du singe due à une morsure de léopard qui se répandrait dans le monde. Là encore, les anti-complotistes vont pouvoir faire leurs choux gras des déductions qui seront (trop hâtivement ?) tirées de cette coïncidence. Mais il est pour le moins difficile de ne pas se poser la question de l’influence exercée par Bill Gates sur les décisions ou les initiatives du G7.

On notera que le même G7 en a profité pour lancer une nouvelle ode au vaccin contre le COVID.

Le grand défi est ‘d’apporter le vaccin aux peuples’, a déclaré Schulze. De nombreux pays ne disposaient pas des infrastructures et du matériel nécessaires tels que des seringues ou des camions frigorifiques. Les États du G7 veulent ici davantage soutenir les pays du Sud.

De là à penser que l’épidémie soit l’habillage d’une grande opération destinée à vendre les vaccins de Bill Gates et consorts… il n’y a qu’un pas.

L’Espagne se lance dans l’achat de vaccins contre la variole

Sans surprise, l’Espagne a annoncé ses premières mesures de lutte contre la prétendue épidémie de variole : le pays achète des milliers de doses de vaccins contre la variole humaine.

D’après le quotidien El País, ce vaccin ne serait pas destiné à être administré à la population générale, mais uniquement aux malades dont l’infection est confirmée. “C’est un vaccin basé sur un type atténué d’un virus apparenté à la variole. Il est très sûr et peut également être administré aux personnes immunodéprimées, en plus d’avoir moins d’effets secondaires que les vaccins antivarioliques traditionnels”, explique Carlos Maluquer, professeur de virologie moléculaire à l’Université de Surrey (Royaume-Uni), à nos confrères espagnols.

On notera au passage que la FDA a validé le premier vaccin contre la variole du singe le 24 septembre 2019. Voilà qui tombe bien. Il s’agit du Jynneos, développé par l’armée américaine. De mieux en mieux !

Rejoignez la sécession !

Vous en avez assez de subir cette mascarade ? Vous voulez entrer sereinement en résistance contre cette dictature ? Déjà plus de 5.000 membres...

Encore + de confidentiels et d'impertinence ?

Le fil Telegram de Rester libre ! est fait pour ça

Les dossiers d'Aventin

Retrouvez les dossiers de référence de Laurent Aventin sur le COVID et la vaccination, pour enfin être informé clairement et avec rigueur sur la situation
ESSENTIEL
547 Shares:
20 commentaires
  1. Il y a quand même pas mal de coïncidences avec l’arrivée de cette épidémie. Juste au moment où l’on s’apprête à voter les plein pouvoir à l’OMS concernant la gestion des pandémies et ce au détriment de la souveraineté des nations. Sans compter le fait que ça justifierait la vaccination obligatoire pour tous y compris des enfants. Si avec ça, ils n’arrivent pas à provoquer une guerre civile…

    1. Ca devrait être évident qu’on nous ment à tous les étages afin de nous injecter la prochaine merde a ARNm. Mais le peuple soumis courra se faire vacciner. Ils auront eu bien peur, ça leur rappellera les films d’horreur de leur adolescence. C’est à pleurer. Bien sûr, je refuse cette injection de merde comme les autres.

  2. Pas de guerre civile en vue, il y a beaucoup trop de moutons, et la très grande majorité est attachée à un certain confort de vie. Pour eux, ils ne conçoivent tout simplement pas nos réflexions et attachement aux “libertés”. Le monde (une grande partie) est déjà tombé dans le totalitaire.

  3. Le plus cynique dans cette histoire est le fait que les vaccins vectoriels, tels qu’ils ont été développés et administrés contre le coronavirus, utilisent comme “vecteur” des virus atténués de la variole du singe. Ces virus sont donc présents dans de nombreux laboratoires à travers le monde.

    Répondre moderated
    1. Alors je vous concède que beaucoup n’ont pas brillé par l’intelligence depuis deux ans. Mais juste un point d’attention : 62 à 65 % ne valident pas la politique de macron et c’est ce qui est important. Ce dernier est élu avec seulement 38% de inscrits lors d’une élection piège à cons fabriquées de toute pièce en amont pour le faire élire…Les français sont donc piégés et pas vraiment des moutons. Il faut arrêter cette autoflagellation qui n’apporte rien de bon et avancer…9,5 millions de français au premier tour puis 18 millions au second tour préfèrent la collaboration et que rien ne change quitte à sacrifier leurs contemporains… C’est cela la réalité de la population française…D’ailleurs la plupart des sondages non truqués corroborent les chiffres de 65 à 70 % soutenant les gilets jaunes dès le départ du mouvement… C’est la voix de la majorité des français qui n’est ni entendue ni respectée…Le peuple souverain…

      Répondre moderated
  4. normal ! macron, pendant 5ans n’a gouverné que par LA MENACE, LA FRAYEUR, LA PEUR de la maladie, de la mort…
    normal ! aujourd’hui, il reprend le même filon et rajoute LA FAMINE, LE RATIONNEMENT ALIMENTAIRE, LA GUERRE AVEC LA RUSSIE, LE VIRUS MORTEL DE LA VARIOLE…..
    normal ! pour garder sonné, abruti, soumis, maté, décérébré 68m de F il faut bien une autre “PANDEMIE MORTELLE” pour “VACCINER” le peuple de moutons bêlant…. ma dose ma dose ma dose pour ne pas mourir, ma dose.
    en fait, le vaccin n’est autre que le MARQUAGE nanotechnologique du bétail qui sera soumis à la 5G et qui de fait, le vacciné obéira SANS BRONCHER, SANS SE REBELLER, SANS MOUFTER aucunement…..
    un rêve de dictateurs auquel n’auraient même pas pensé possible LENINE/ STALINE/ HITLER/ MAO/ POL POT…..
    la france est un état totalitaire qui maltraite sa population mais personne ne VEUT le voir, c’est trop difficile la VRAIE VERITE donc laissons nous pîquer, et MARQUER…. ça fait bien moins mal !

    Répondre moderated
  5. Tiens donc la coïncidence est tout de même énorme. Bill gates vient de nous avertir d’une nouvelle possible pandémie et peu après une nouvelle maladie apparait….Je ne crois plus aux coïncidences, ces pandémies sont provoquées de toutes pièces.Il s’agit d’une manipulation mondiale par la peur et l’obligation. La chine en est le laboratoire. En australie ils n’ont déjà plus le droit de cultiver leurs propres cultures qui peuvent être détruites sur ordre du gouvernement. On nous prépare au chaos. Attendons nous non seulement à une autre pandémie, un conflit qui laissera l’europe exsangue, une famine et la disparition de toutes nos libertés. Nos politiciens nous ont trahi et sont en train de nous tuer à petit feu avec l’aide de multinationales, de milliardaires et d’organismes internationaux.

  6. LA VARIOLE DU SINGE ! ‘Dite’ LA VARIOLE DU GATES !
    VITE ! – Développons d’urgence un vaccin spécifique ‘V.B.G. & Consorts’ !!!
    Merci Le Courrier des Stratèges pour nous maintenir en éveil !

    Répondre moderated
  7. Bon, il y a aussi les joyeusetés issues des labos “ukrainiens” type la tuberculose foudroyante ou l’anthrax ou… toutes déjà dans les tuyaux puisque travaillées en labo, testées sur population cobaye et probablement avec les contre-poisons pour les davosiens. Y a pas, ils ont réellement prévu le massacre des populations.

  8. Le rapport ci-dessous (trouvé via https://covidemence.com/) a été écrit semble t’il en novembre 2021 suite à une simulation faite en mars 2021 de pandémie mondiale… de la variole du singe !
    https://www.nti.org/wp-content/uploads/2021/11/NTI_Paper_BIO-TTX_Final.pdf
    Il y a , réunis, le gratin des USA (Université John Hopkins, des représentants du gouvernement US, In Q Tel c’est à dire la CIA) mais aussi la Chine…
    Sans surprise, le rapport prévoit de reprendre tout ce qui a fait le “succès” de la lutte anti-Covid (confinements, masque, interdiction des rassemblements,…) mais d’aller encore plus vite et “d’en profiter” pour donner des pouvoirs plus forts à l’OMS et un financement dédié à l’ONU…
    Je suis désolé mais ça ressemble davantage à la suite du “plan” qu’à une fausse alerte (notamment par son côté Event 201 + rôle de Bill Gates)…
    On va être vite fixé : si c’est la suite du “plan”, d’ici une semaine ou deux maximum, on va avoir droit à l’alerte OMS, puis à nouveau confinements, masque, interdiction des rassemblements, etc…
    Une chose importante : dans la simulation (décrite dans le PDF), la variole du singe est d’abord bénigne puis au bout d’une semaine, 50% doivent être hospitalisés car la maladie s’aggrave… Or, actuellement, les médias insistent bien sur le fait que les malades vont bien… Et dans quelques jours, ils vont tout à coup nous les montrer mourir sur BFMTV ?

    Répondre moderated
  9. Marburg n’est pas ce que vous pensez.
    Il présente actuellement seulement quelques signes.
    Il sera très virulent de 2025 à 2026.
    Voir les prédictions de Jucelino Da Luz

    Répondre moderated
  10. Les leçons de la résistance Covid ont été tirées: un vaccin “classique” sera plus facile à imposer. On ne parlera ni des additifs et autres produits non répertoriés dans la composition, ni du délai dans lequel a été développé ce vaccin…

  11. Ils ne vont pas nous laisser souffler avec leurs virus … virus naturels …. ou …. virus tripotés par des génies militaires ….
    La chauve souris, le singe vert, le pangolin ont bon dos ….. attention à l’avenir à la musaraigne, l’écureuil roux, votre chat ou votre chien …. ils en trimbalent certainement des virus qui feront des centaines de milliers de morts ….. pour un statisticien inspiré
    Vous n’avez pas fini d’en recevoir des doses de vaccins d’une efficacité époustouflante comme celle contre le covid …. et d’être gouvernés par la peur ……
    Avenir radieux …..

  12. “Là encore, les anti-complotistes vont pouvoir faire leurs choux gras des déductions qui seront (trop hâtivement ?) tirées de cette coïncidence.”
     
    Comme le disait si bien Lino Ventura dans le film Les Barbouzes : “un barbu, c’est un barbu, trois barbus, c’est des barbouzes” – il y a justement un peu trop de coïncidences entre ces affaires de maladie et de simulations pour que ça soit vraiment des coïncidences, de plus, sachant ce que les zobèses maquillaient en Ukraine dans les labos plus ou moins clandestins qu’ils finançaient, le doute sur leur agissements n’est pas une option.
    Leur monnaie tombant en chiquette, il va bien falloir qu’ils se re-financent, alors autant faire d’une pierre deux coups, occire les gens tout en leur volant leur pognon par l’intermédiaire de leur état vassal ; après tout, ils ont bien continué à financer le petit moustachu pratiquement jusqu’au dernier moment, ont très soigneusement exfiltré les criminels de guerre de 45 à 47 et vendent les sévices aux orphelins sidaïques de New-York comme cobayes à big pharma pour tester leurs drogues expérimentales, alors ils n’en sont plus à une saloperie, pas plus qu’à quelques millions d’assassinats près.
     
    Quand est-ce que les gens vont enfin ouvrir les nœils pour voir les choses telles qu’elles sont et non telles qu’ils voudraient bien qu’elles soient, que ces raclures de fosse d’aisance jouent à fond contre nous (l’europe) et que dans les rangs de leurs agents de l’intérieur se trouvent pause-caca et son gang ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer