L’OMS opposée à la stratégie chinoise du zéro-covid

Le mardi 10 mai, à Genève, le directeur général de l’OMS (Organisation mondiale de la santé) Tedros Adhanom Ghebreyesus a critiqué la stratégie chinoise du zéro Covid. Il a indiqué qu’elle est « insoutenable et excessive » et qu’elle n’est plus pertinente, vu le comportement du virus. Le gouvernement chinois n’a pas hésité à condamner et à censurer sa déclaration.

Depuis 2020, pour empêcher la circulation du virus, la Chine a opté pour la stratégie du zéro-Covid. Compte tenu de l’évolution de la situation sanitaire actuelle, nombreux pays ont décidé de lever les restrictions et apprennent désormais à vivre avec le virus. Mais en Chine, avec la recrudescence des cas Omicron, le gouvernement confond virus contracté et maladie déclarée (comme en Occident d’ailleurs), les autorités chinoises imposent des restrictions de plus en plus draconiennes. On assiste à un verrouillage total ou partiel de nombreuses régions pour limiter la propagation du coronavirus. Comme à Shanghai, où la métropole aux 25 millions d’habitants continue à être plongée dans un confinement sévère depuis plus de 7 semaines , alors  même que le nombre de cas d’infections enregistré diminue. En raison de ces restrictions, l’économie est à l’arrêt. Une situation qui menace considérablement la chaîne d’approvisionnement mondial dans tous les secteurs.

Une « politique pas soutenable » pour Tedros Adhanom Ghebreyesus

Le directeur général de l’OMS a critiqué la politique sanitaire en vigueur en Chine, notamment le confinement à Shanghai. Selon  le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, elle est excessive et radicale. En effet, le mardi 10 mai, lors d’une conférence de presse, il a déclaré que la stratégie zéro Covid n’était pas « soutenable, vu le comportement du virus à l’heure actuelle évolue, change de comportement, devient plus transmissible. Avec ce changement de comportement, il sera très important de changer vos mesures. Lorsque nous parlons de la stratégie zéro Covid, nous ne pensons pas qu’elle soit durable”.

Le patron de l’OMS déplore l’inefficacité de la politique sanitaire chinoise, la qualifiant de « peu pertinente » vu qu’elle commence à avoir un impact sur l’économie chinoise. Il invite même Pékin à changer de tactique.

Ce discours de l’OMS est assez étonnant dans la mesure où c’est cette organisation onusienne elle-même, en début de pandémie, qui a préconisé les mesures de distanciation physique et les restrictions à la liberté de circulation comme le confinement, pour limiter les contacts entre les personnes.

En Chine, les propos du patron de l’OMS ont été partagés sur les réseaux Weibo et WeChat, mais vite censurés. La vidéo de la déclaration a été « retirée en raison d’une violation au règlement » sur le site Weibo. Sur ces plateformes, Pékin a décidé de censurer toute référence aux propos du patron de l’OMS. Les hastags  #Tedros et #WHO ne donnaient ainsi plus aucun résultat.

Pour justifier cette déclaration, le directeur exécutif du programme pour les urgences sanitaires de l’OMS, Michael Ryan, a également ajouté que tout gouvernement est libre de prendre les mesures adéquates pour lutter contre la pandémie. Néanmoins, il a ajouté que « ces actions doivent témoigner du respect des droits individuels et des droits de l’homme ».

Pékin dénonce les « propos irresponsables » de l’OMS

Le 14 mai, le lendemain, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères chinois, Zhao Lijian a fait une déclaration à son tour. Pour lui, les propos du directeur général de l’OMS sont « irresponsables » ,et d’ajouter que « la Chine est l’un des pays les plus performants en matière de prévention et de contrôle de l’épidémie ».

Selon M. Lijian, la stratégie de « zéro Covid » a permis de sauver des vies et d’offrir une protection efficace aux personnes âgées et vulnérables. Il a également indiqué que son pays a « la capacité d’atteindre le zéro Covid dynamique ». La déclaration de M. Lijian a été relayée par le journal proche du gouvernement chinois, Huanqiu Shibao.

L’ancien rédacteur en chef, Hu Xijin, a critiqué ouvertement l’OMS. Il a publié sur WeChat : « Quinze millions de personnes sont mortes dans le monde, et l’OMS n’a rien fait d’autre que regarder. De plus, comme ce sont les Etats-Unis et l’Occident qui ont connu le plus de décès, l’OMS n’ose toujours pas commenter l’inefficacité de leur lutte contre l’épidémie ».

Hu Xijin a ajouté que si l’OMS et l’ONU jugent la politique zéro Covid « pas soutenable » et excessive, ils devront proposer une solution plus efficace et durable. Mais à priori, ils n’en disposent pas.  

Les experts chinois tentent même de justifier le zéro covid à travers une étude sino-américaine publiée dans la revue Nature, qui  indique que l’abandon complet de la politique du zéro Covid pourrait entrainer la mort de 1,55 million de personnes en Chine entre mai et juillet.

Malgré la baisse des cas et la réouverture progressive des commerces à Shanghai, la Chine entend maintenir la pression (sanitaire) sur ses habitants et l’économie mondiale avec sa politique absurde du zéro Covid.

Les dossiers d'Aventin

Retrouvez les dossiers de référence de Laurent Aventin sur le COVID et la vaccination, pour enfin être informé clairement et avec rigueur sur la situation
ESSENTIEL
27 Shares:
1 commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer