L’avocat Todd Callender – associé à la direction d’un groupe d’assurance, dénonce la surmortalité des personnes « vaccinées » contre COVID – Par Laurent Aventin

L'avocat, co-directeur d'un groupe d'assurance, avertit que la surmortalité des personnes entièrement « vaccinées » devient désormais non seulement statistique, mais évidente. Toutes les formes de maladies parmi ceux qui ont reçus les injections contre Covid montent en flèche. Il prévient que la « vaccination » anti-Covid pourrait exclure les personnes des garanties contractuelles parce qu’il s’agit d’un traitement expérimental. Des propos qui interpellent.

C’est la seconde fois que nous rapportons les propos d’un assureur sur les taux de morbi-mortalité liés aux injections contre Covid. En Janvier 2022, les propos de Scott Davison, PDG d’une compagnie d’assurance américaine basée à Indianapolis depuis 1877 et employant 2400 personnes, faisait savoir qu’il y avait une augmentation des décès de 40% au troisième trimestre 2021 et qu’elle touchait la population active des 18-64 ans, c’est-à-dire dans la période où les injections Covid ont été imposées aux populations de moins de 65 ans. Les analyses de la compagnie montraient qu’il ne s’agissait pas d’une hausse liée au Covid mais bien aux injections.

Cette déclaration n’a pas été relayée par les principaux médias qui ont simplement ignoré l’information.

Tod Callender, est l’un des directeurs de Cotswold Group, un groupe d’assureurs ayant des bureaux dans les Caraïbes car l’activité de ce groupe était originellement agréée dans les îles vierges britanniques (la défiscalisation pourrait également expliquer une telle géolocalisation). Le secteur d’activité de Cotswold est principalement tourné vers la gestion des risques et la vente de produits d’assurance englobant la prévoyance, le risque invalidité, l’immunothérapie, la couverture médicale, l’assurance vie incluant l’assurance décès. Chaque assureur est agréé par le groupe et fait l’objet à minima d’un audit annuel.

 

Todd Callender prévoit une surmortalité excédentaire de 5000% liée aux injections contre Covid

Todd Callender – connu également pour la création d’un site intitulé vaxxchoice – s’est exprimé dans une vidéo que l’on peut consulter sur Rumble. Il explique que depuis la vaccination de masse, « la surmortalité aurait augmenté de 84 % et les maladies de 1 100 %. Rien qu’en 2022, a-t-il dit, son entreprise s’attend à une augmentation de 5 000 % des décès (excédentaires)… ». Par décès excédentaires, il faut comprendre le nombre de décès supplémentaires attendus dans une mauvaise année, ces calculs sont réalisés sur des moyennes des années passées à court, moyen et long terme. Sauf événement exceptionnel (guerre, épidémie, catastrophe naturelle de très grande ampleur…), les prévisions sont très fiables.

Etrangement, ces chiffres sont très proches de ceux qui sont dénoncés par 3 médecins lieutenant colonels de l’armée américaine (augmentation de 1135% de la morbidité) et grossièrement démentis par le département américain de la Défense (DoD) dont le secrétaire d’Etat affirmait qu’il n’y avait pas d’erreurs sur les données de 2021 mais sur celles des 5 années précédentes (2015-2020). Moyenne des 5 années à laquelle était comparée l’augmentation visible des décès après la « vaccination » des militaires.

L’avocat estime qu’aux Etats Unis, 25 millions de personnes ayant reçu les injections pourraient décéder d’ici la fin 2022, auquel il faut ajouter les 2,95 millions de décès qui correspondent aux décès « normalement attendus » (statistiquement parlant et non liés aux injections contre Covid). Il faut rester prudent avec les projections et s’en tenir aux informations disponibles et vérifiables.

Todd Callender confirme que le sida serait transmis par les injections Covid

Les propos de Callender sur la responsabilité des injections Covid ayant déclenché des syndromes d’immunodificience acquise (SIDA) sont rapportés ci-dessous :

“Il se trouve que je travaille dans le domaine de la morbidité”, a expliqué Callender lors de l’appel (téléphonique, cf. vidéo rumble). « Je ne pense pas que ce soit par hasard, soit dit en passant, que Moderna vient de recevoir l’homologation de son vaccin contre le VIH avec autorisation d’utilisation d’urgence. Alors, ils ont transmis le sida à tout le monde, et voici votre salut, un autre vaccin ». Cette information sur le vaccin a ARNm de Moderna est tout à fait exacte et laisse sans voix alors que les effets indésirables des injections Covid ne cessent d’être constatées. Si Callender n’est pas médecin, il a toutefois accès aux dossiers des défunts et connait la cause du décès notifiée par un médecin.

Nous avions également rapporté la détérioration du système immunitaire des personnes injectées, les données britanniques permettaient même d’observer ce phénomène qui s’aggravait avec le nombre de doses reçues.

Le dossier intitulé « les effets post vaccinaux peuvent-ils être pires que le Covid ? » mettent particulièrement en avant les risques sanitaires liés à la « vaccination » contre Covid sur des bases scientifiques.

La vaccination anti-Covid peut-elle être excluante du bénéfice d’un contrat d’assurance vie ?

Callender évoque un autre sujet qui concerne les assurances et plus précisément une affaire judiciaire en France concernant le décès d’une personne fortunée après l’injection Covid. La prime d’assurance décès n’aurait pas été versée aux bénéficiaires ; le tribunal ayant jugé que le défunt aurait pris un risque en acceptant un traitement expérimental. Cet acte l’aurait associé à une prise de risque l’excluant des garanties selon l’auteur de la vidéo. L’identité du défunt et le jugement n’ayant pas été identifiés, cette information n’a pas été vérifiée et incite à la prudence.

About Post Author

1K Shares:
16 commentaires
  1. Je connais pas Me Callender mais j’espère qu’il sera suivi et par des cabinets de renom. Cabinets qui auraient senti l’odeur de l’argent. L’argent des labos par exemple et Dieu sait que ça sent fort.

    Répondre moderated
      1. Parce que tu crois vraiment que si tout le monde (8 milliards de bipèdes) vivait comme les ricains et leurs caniches la terre aurait les ressources suffisantes? ..un peu de sérieux quand même! …c’est justement bien pour cette raison que les parasites mondialistes veulent réduire drastiquement la populace, pour garder leur part du gâteau…avec leur injection létales, les pseudo campagnes contre le tétanos en Afrique organisé par l’oms pour in fine les rendre stériles, etc,etc…toutes leurs mesures à ces psycopathes vont toutes dans le même sens : REDUIRE LA POPULACE POUR QUE CES PARASITES SE GARDENT LA PART DU GÂTEAU! un enfant de 8 ans en tirerait la même conclusion.

  2. Bon, j’aimerai savoir si j’ai bien compris ces chiffres : une augmentation de 1000% de décès, ça veut dire qu’on aura 10 fois plus de morts (quelles que soient les causes) que les années précédentes ? Quant à prendre un second poison pour enrayer le premier, ça me semble mmmh…. comment dire ? Parce que bien évidemment, en bon chat échaudé qui craint l’eau froide, j’ai cessé toute confiance dans tous les produits des entreprises pharmaceutiques. Heureusement j’ai une bonne santé et donc peut me contenter de produits anciens comme l’aspirine.

  3. L’INSEE a noté une surmortalité en 2021, et en particulier chez les jeunes à partir d’août. Sans se poser davantage de questions. Mais qu’attendre d’autre d’un institut de statistiques dépendant du gouvernement?

    Répondre moderated
    1. Comme le dit assez clairement votre lien, le nombre annuel de morts en France est d’un peu plus de 650 000 sur les 3 dernières années.
      Ensuite ceux qui décèderont prématurément suite aux injections ne mourront peut-être pas la semaine prochaine mais le déclenchement de certains cancers ou maladies auto immunes en condamne une bonne partie à un horizon de quelques années.
      A titre personnel je ne pense même pas qu’ils auront le temps de développer leur cancer, Un génocide sur plusieurs années me semble impensable puisque effectivement les peuples visés s’en rendraient compte et ne pourront que chercher non pas la justice mais une vengeance expéditive. Je ne pense pas que les planificateurs du massacre aient omis cette évidence.
      Il est bien plus probable que Omicron sorti de nulle part (ou plus certainement d’un labo comme le virus originel) soit un test du gain de fonction “contagion max”, il ne reste donc plus qu’à lui associer le gain de fonction “létalité max” et le tour est joué. Il est fort probable que ce variant exterminateur soit d’ailleurs dans les cartons depuis bien longtemps et que tout ce qui est fait depuis deux ans n’est fait que pour en décupler l’efficacité.
      Voilà ce qui nous pend au nez, voilà la seule évolution logique de l’affaire. Ceux qui ont décidé d’éliminer la population n’ont certainement pas prévu de le faire en 10 ans et d’aller au mieux finir leur vie en prison. Non, il n’y aura jamais de procès, c’est ridicule.
      Avec le nombre de contaminations quotidiennes (plusieurs centaines de milliers) vu depuis plusieurs mois, l’affaiblissement immunitaire des piqués qui les rend plus susceptibles d’être contaminés, de faire des formes graves ou de mourir, il va suffire d’un virus un peu plus virulent (et nul doute qu’il sera beaucoup plus virulent) pour les achever.
      Si seulement quotidiennement 10% ou 20% (sur des centaines de milliers) des piqués contaminés meurent, cela représente en France 10,20, 50 000 morts chaque jour. Sans même parler du génocide des piqués, les sociétés visées exploseront. Et tout ça est possible à la vitesse d’une vague de contaminations donc en seulement quelques semaines.
      Évidemment, éduquées depuis des dizaines d’années au “plus jamais ça”, il est inconcevable pour ces populations de pouvoir être un jour victime d’un génocide. Et c’est bien pour cela que c’est possible…
      C’est d’ailleurs maintenant la seule issue logique pour que tous ces dégénérés décideurs ne finissent pas au bout d’une corde.
      Ordo Ab Chao.
      https://www.youtube.com/watch?v=MbwktmUwo5M

      1. L’arn messager à été trafiqué pour être plus résistant mais il n’a pas été rendu inaltérable pour autant. Je pense que la nature trouvera son chemin. Comme avec le covid qui avait un taux de légalité de 15% quand il est sorti en Chine puis a muté presqu’immédiatement pour redevenir gentillet quoi qu’on en dise. Les piqués peuvent toujours être soigné avec l’ivermectine qui fonctionne contre le covid mais aussi apparemment contre la protéine spike vaccinale. Vous êtes très défaitiste. Personne ne connait l’avenir vous ne faites que projeter vos pires peurs. Prenez une grande respiration. Et essayez de faire advenir le futur que vous souhaitez. Personnellement j’imagine Swchab, Soros, Gates, la famille royale anglaise, les rockfeller et autres, dont Macron en train de se balancer au boit d’une corde.

        Répondre moderated
        1. “Personnellement j’imagine Swchab, Soros, Gates, la famille royale anglaise, les rockfeller et autres, dont Macron en train de se balancer au bout d’une corde.”
          Ah bon? Et pourquoi donc puisque qu’il suffirait de prendre une grande respiration pour régler le problème? Puisqu’il ne s’agit que de projection de mes pires peurs? Mes peurs à moi. Pourquoi voulez vous les pendre alors? Qu’avez vous à leur reprocher de si grave pour vouloir les voir pendus?
          Je n’ai pas le temps pour les trolls stipendiés. Mais j’ai bien ri, merci!

          1. Il y a bien des morts, mais il n’y aura pas 100% des vaccinés qui vont mourir comme vous le suggérez. Ne serait-ce que parce qu’il y a des placebos. Vous êtes très agressifs et semblez terrorisé. Vous n’avez pas l’air très accessible à l’humour dans votre état psychologique qui voit des ennemis (des trolls) partout. Je ne suis juste pas de votre avis.

      2. Quelles contaminations ? ON sait que le test PCR est bidon. Donc le nombre de contaminations ne veut rien dire. IL est juste utile pour faire encore peur aux gens et leur faire croire que la pandéémie est toujours là. Une plandémie, c’est surtout de la propagande, et donc des mensonges, des fausses statistiques et du scientisme.

    2. Il me semble que la France, c’est dans les 65 millions d’habitants; donc, à moins que nous devenions tous bi-centenaires, on peut extrapoler qu’en moyenne 1% de la population décède par an, histoire de dire qu’après 100 ans, toute la population a été renouvelé;
      Ce qui devrait donc nous donner dans les 650 000 décès par an en moyenne

      Alors, soit nous sommes dans une période exceptionnelle, soit l’Insee a un souci statistique !

      Répondre moderated
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer