[PAYANT] Les droites de Husson n°57 – “Haro sur l’extrême-droite”: cette comédie politique française de plus en plus décalée des tragédies du monde

30.05.1968, manifestation de soutien au général de Gaulle.

"Haro sur l'extrême-droite" est un spectacle qui est bien parti pour rattraper "La Cantatrice Chauve" de Ionesco jouée sans interruption à Paris, au théâtre de la Huchette depuis 1957. En l'occurrence, nous avons affaire à une (mauvaise) comédie politique, jouée sans interruption depuis le 13 février 1984, jour où Jean-Marie Le Pen était l'invité de L'Heure de Vérité, la célèbre émission politique de l'époque. Depuis lors, nous avons affaire à un feuilleton ininterrompu d'épisodes, dont l'analyse, dans quelques décennies, donnera aux historiens le sentiment d'une insondable médiocrité de notre classe politique, d'un théâtre d'ombres débouchant toujours sur la démission de l'Etat face à la réalité. Retour sur les épisodes des derniers jours.

Tout d’abord, il faut revenir à la scène fondatrice du dernier épisode de la comédie “Haro sur l’extrême-droite”. Le discours que Carlos Martens Bilongo a l’air de découvrir, comme s'(il lui avait été fourni par les ONG qui font traverser la Méditerranée à des migrants; l’interjection sous forme de gaffe bienvenue pour les gauchistes de Grégoire de Fournas (que l’on n’avait pas immédiatement identifié; et l’indignation surjouée des députés de gauche.     

Les Républicains préfèrent-ils l'extrême-gauche?

Ce qui ne doit pas nous étonner plus que cela, c’est la manière dont Les Républicains sont entrés dans le choeur des lyncheurs. Jusqu’à l’un d’entre eux que l’on présente souvent comme un dur: 

A observer les réactions au tweet d’Eric Ciotti suite à l’interjection de Grégoire de Fournas à l’Assemblée, on se demande jusqu’où ira la lâcheté des Républicains.  En tout cas, leur compte Instagram ne laisse planer aucune ambiguïté sur le fait que leurs communicants préfèrent qu’on les assimile à l’extrême-gauche qu’à l’extrême-droite: 

Mais cela fait quarante ans que cela dure. On fêtera bientôt le quarantième anniversaire du passage de Jean-Marie Le Pen dans L’Heure de Vérité, le 13 février 1984. Et c’est depuis cette époque que les héritiers de Georges Pompidou et de Valéry Giscard d’Estaing ont accepté d’entrer dans la pièce écrite par François Mitterrand. Puisque c’est lui l’auteur de ‘Haro sur l’extrême droite”.  Lui, qui avait été sympathisant de l’Ac tion Française dans les années 1930, et qui manifesta, par exemple, en 1935, pour protester contre l’installation de médecins étrangers en France:

Bruno Retailleau s'en tire mieux qu'Eric Ciotti

En tout cas, le tweet d’Eric Ciotti et la communication officielle du parti sont mal passés. Au contraire, Bruno Retailleau a été plus astucieux et s’est placé pour la présidence de (ce qui reste de) LR. Il utilise, justement, l’expression de “mauvais théâtre”: “Il aura fallu moins de deux jours pour que le débat sur l’immigration passe de l’examen des propositions de Gérald Darmanin à la foire d’empoigne sur les déclarations de Grégoire de Fournas. Deux jours seulement pour que l’accessoire passe devant l’essentiel. Deux jours pour que la démocratie descende des bancs de l’hémicycle jusqu’aux planches d’un mauvais théâtre. Qu’on me comprenne bien : pour moi l’excès est toujours une faiblesse et l’intervention de ce député RN était pour le moins inopportune. Si les députés pouvaient d’ailleurs cesser de s’interrompre et de gesticuler pendant les débats, notre démocratie ne s’en porterait que mieux. Seulement, l’excès dans cette affaire est largement partagé. Le compte-rendu de la séance montre que, manifestement, Grégoire de Fournas ne visait pas son collègue mais le bateau de migrants que ce dernier évoquait. Peut-on sanctionner un parlementaire parce qu’il réclame que des clandestins soient ramenés sur leur continent d’origine ? Chacun a le droit de défendre la politique migratoire qu’il juge bonne pour la France. Mais personne ne peut considérer comme raciste le fait de réclamer le retour des clandestins. Car si tel est le cas, l’idée même d’exécuter les OQTF est raciste : plus aucune expulsion n’est possible. C’est précisément ce que vise l’extrême-gauche : criminaliser toute forme de fermeté migratoire, en créant une extension infinie du domaine du racisme. Ces procès d’intention ont trop longtemps terrorisé le reste de la classe politique, ce qui explique que, depuis 30 ans, la main de nos gouvernants ait toujours tremblé lorsqu’il s’agissait de réguler l’immigration dans notre pays. Je constate avec tristesse que cette entreprise d’intimidation fonctionne encore. Quant à moi, je n’y céderai pas, même pour affaiblir le Rassemblement National que je combats par ailleurs. D’abord parce que la confrontation des idées n’interdit pas l’honnêteté. Mais surtout parce que cette affaire révèle le fossé béant qui se creuse de plus en plus entre la vie politique et la vie des Français. Au milieu de leurs difficultés, ils attendent plus, et surtout mieux, que des querelles surjouées.” 

Le Rassemblement National réclame la présidence d'un groupe de travail à l'Assemblée sur l'antisémitisme

Quelle est la différence entre le Rassemblement National d’aujourd’hui et le Front National des années 1980? Le RN a acquis suffisamment de “bouteille” républicaine pour pouvoir prendre les autres partis à leur propre piège. C’est ainsi, que dans la répartition des groupes de travail à l’Assemblée nationale, Sébastien Chenu a demandé que le Rassemblement National obtienne la présidence du groupe consacré au combat contre l’antisémitisme. Réaction interloquée puis indignée des représentants du “macro-mélenchonisme”. Comme l’un d’eux l’a confié ingénument: ils n’auraient jamais pensé que le Rassemblement National aurait une telle idée. Un courrier de la présidente de l’Assemblée Nationale a été nécessaire pour “mettre les choses au point”: 

L’existence du courrier accrédite la démarche du Rassemblement National. Il faudrait désormais expliquer pourquoi on leur a refusé la présidence du groupe de travail. 

 

En attendant, l’Ocean Viking accoste à Toulon…

Bien joué? En attendant, tandis que se déroule la comédie, le gouvernement a donné l’autorisation de laisser débarquerdes migrants transportés par l’Ocean Viking, précisément le bateau qui avait déclenché l’interjection de Grégoire de Fournas. Vendredi 11 novembre, Eric Zemmour et Marion Maréchal étaient à Toulon pour marquer leur désaccord. Le Rassemblement National, lui, n’était pas sur place: 

…. et le gouvernement français vote contre la condamnation du nazisme à l’ONU

 

Ajoutons pour finir la cerise sur le gâteau: à l’Organisation des Nations Unies, la France a voté contre la résolution dénonçant la glorification du nazisme: en effet cela aurait pu accréditer la dénonciation par la Russie des milices d’inspiration nazie en Ukraine. 

La communication du gouvernement français est devenue cynique au point de défendre des points de vue opposés à l’Assemblée Générale de l’ONU et à l’Assemblée Nationale! Pourtant, le réel est implacable: 

+ il y a bien un bateau d’ONG qui débarque en France avec l’accord du gouvernement français des “migrants” refusés par l’Italie. 

+ il y a bien en Ukraine des néonazis, dont certains mêmes brandissent un symbole qui fut celui de la division SS Das Reich, celle qui effectua le massacre d’Oradour:  

Il y a la comédie jouée par la classe politique française depuis quarante ans. Et puis il y a la tragédie du monde: qu’elle soit celle de la guerre d’Ukraine ou bien celle dont les protagonistes sont les migrants, les passeurs, les ONG et les gouvernements. 

Pour lire TOUT le contenu du Courrier

Nos offres

9 par mois
  • Les droites de Husson
  • Urbi & Orbi
  • Le patrimoine des Stratèges

About Post Author

21 Shares:
7 commentaires
  1. Faudrait peut-être que le partie LAHAINE cesse d’être plus bête qu’il ne l’est
    Honnêtement un parti aussi controversé qui se permet de sortir cette phrase inutile ; c’était sûr que ça partirait en couille
    A se demander si les députés LAHAINE réfléchissent deux secondes
    Et à cause d’eux, les autres vont maintenant s’en donner à cœur joie pour détourner l’attention sur leur propre égarement et tout le reste
    HERPES et DÉCADENCE ne pouvaient pas rêver mieux

  2. Commentaire recueilli auprès d’une dame âgée en Normandie : ” Ma sœur entend régulièrement “sale blanche, retourne chez toi”; elle patiente pour prendre sa retraite, vendre sa maison et fuir Bondy.” Ici, les politiques laissent la société civile se dégrader, tandis que les dirigeants hors Europe observent avec lucidité la situation.

  3. Tous les actes ou paroles contraires à la déclaration universelle des droits de l’homme sont qualifiés d’extrême droite ainsi que la personne qui en est l’auteur.
    Le racisme ou la ségrégation sont contraire à l’article 2. La macronie qui prive de liberté de travailler les personnes naturellement immunisées contre la covid est d’extrême droite.
    La macronie qui empêche les familles des mercenaires français engagés par l’Etat Islamique, contrairement à l’article 13 qui stipule “Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays” est d’extrême droite.
    L’article 14 stipule “Devant le persécution, toute personne à le droit de chercher asile et de bénéficier de l’asile dans d’autres pays”. La macronie est d’extrême droite en obligeant les français à donner un asile inconditionnel aux migrants.

  4. Je rajouterai :
    ” Les Républicains préfèrent-ils le Mondialisme ? Préfèrent ils le contrôle du peuple à la mode chinoise (interroger notre Sieur et cher Président du Sénat); Préfèrent ils, somme toute, mettre en place une nouvelle dictature, en laissant place au “wokisme” tout en enfermant toute le personne revendiquant sa propre culture, cad la culture française ?
    CELA NE PEUT QUE SE TERMINER TRES MAL, DANS LA RUE ET DONC DANS LA BARBARIE

  5. En préambule, “Considérant que la méconnaissance et le mépris des droits de l’homme ont conduit
    à des actes de barbarie qui révoltent la conscience de l’humanité…”
    Considérant qu’il est essentiel que les droits de l’homme soient protégés par un
    régime de droit pour que l’homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la
    révolte contre la tyrannie et l’oppression”
    L’extrême droite macronienne intolérante est intolérable: elle doit être combattue maintenant par toute les voies légales françaises.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer