Briefing : la caste jette de l’huile sur le bûcher des soignants suspendus

French President Emmanuel Macron walks at the welcoming dinner during the G20 Summit in Badung on the Indonesian resort island of Bali on November 15, 2022. (Photo by WILLY KURNIAWAN / POOL / AFP)

Mise en garde immédiate : si vous préférez rester au lit ce matin plutôt que d'aller travailler, lisez bien la loi qui vient d'être promulguée sur l'assurance chômage. Vous serez considéré comme démissionnaire. Et si vous aviez envie de déclarer forfait parce que l'emploi que vous occupez est purement alimentaire le temps que le gouvernement vous réintègre dans l'hôpital dont il vous a suspendu l'an dernier, vous pouvez reprendre votre ticket pour un tour. La caste a pris clairement position...

Donc, l’Assemblée Nationale discutait hier d’une proposition de loi déposée par Caroline Fiat et quelques autres LFI destinée à réintégrer les soignants suspendus. Rappelons que, avec la Grèce, la France est le seul pays européen à camper sur l’obligation vaccinale, évitée, abandonnée ou rapportée chez nos voisins. 

Les grands défenseurs d’Europe et d’harmonisation européenne qui nous font la morale anti-populiste quotidiennement ont curieusement oublié leurs préceptes et maintenu mordicus une mesure d’autant plus absurde que l’hôpital a besoin de bras pour fonctionner au jour le jour. 

Le rejet de la réintégration a donné lieu à quelques perles de communication, qui resteront dans les annales :

On s’amusera de cette remarque d’Eric Alauzet, par ailleurs acuponcteur, selon lequel la réintégration des soignants désorganisera les hôpitaux ! Comme si la désorganisation n’était pas venue de la suspension des soignants !

Les Républicains ne font pas mieux de leur côté :

On en reste donc à la fameuse théorie selon laquelle le vaccin protégerait, malgré les scandales qui fleurissent autour de Pfizer et des conditions dans lesquelles la Commission Européenne a enrichi ce laboratoire

Bref, la caste cultive le clivage contre tous ceux qui ont douté, en les rangeant paresseusement dans la catégorie des “anti-vax” et en refusant d’examiner de façon un tant soit peu lucide le montage qui a permis de faire avaler la couleuvre si juteuse et rentable du vaccin…

Durcissement de l’allocation chômage

Parallèlement, le Parlement a terminé la navette du texte sur l’indemnisation du chômage. Rappelons que, avant l’ère Macron, les paramètres de l’indemnisation chômage étaient négociés entre les partenaires sociaux et consignés dans une convention. Macron a nationalisé cette opération et l’a transformée en une affaire parlementaire. 

Dans la pratique, le texte module les conditions d’indemnisation selon la situation économique du pays, sans toucher aux durées de cotisation et d’indemnisation. Surtout, il s’assortit d’un durcissement des conditions d’indemnisation, comme la “présomption de démission” pour les abandons de poste qui devrait en surprendre plus d’un. Rappelons que, en cas de contentieux avec l’employeur, la prise d’acte conduit le salarié à abandonner son poste…

Bref, là encore, la caste donne le sentiment de durcir les conditions de vie alors même que la récession pointe le bout du nez. 

Macron s’attend à des troubles sociaux

Si l’on ajoute ces mesures à l’annonce d’un report de l’âge de départ à la retraite par le gouvernement, les ingrédients sont réunis pour que la caste donne le sentiment de ne rien céder sur ses intérêts, et de concentrer son feu et ses ardeurs sur le petit peuple des salariés du secteur privé, comme nous l’avons déjà épinglé. 

Sans surprise, Emmanuel Macron s’attend donc à des troubles sociaux qui contesteront cette politique dans la rue. Depuis Bangkok où il effectuait une escale diplomatique, il a lui-même prédit cette survenue.

Preuve est ici faite que le pouvoir a renoncé, dans la pratiques, à une bonne gouvernance, et qu’il part du principe que la confrontation avec le peuple est inévitable, normale et, au fond, sans véritable risque. 

Pour lire TOUT le contenu du Courrier

Nos offres

9 par mois
  • Les droites de Husson
  • Urbi & Orbi
  • Le patrimoine des Stratèges

Sécession patrimoniale, libertarisme, vaccins...

Téléchargez nos dossiers indispensables

9,90 par dossier
  • Les conseils patrimoniaux de Machabert
  • Le libertarisme selon Bonnal
  • Les vaccins selon Aventin

About Post Author

150 Shares:
31 commentaires
  1. Rien de nouveau,le psychopathe de service continue à emmerder le peuple et surtout à les diviser.. Le pire c’est qu’il risque d’y arriver ce malade. Qu’il en profite de son pouvoir de petit monarque.. viendra un temps où il pourrait fortement le regretter.

    1. Je pouffe de rire
      Soit on prend les armes soit on regarde et on pleure
      A priori on a choisi…
      Celui qui rit ce n’est ni vous ni moi
      La liberté ne se gagne pas avec des mots ou des grands discours
      La récupérer demandera des sacrifices
      L’heure n’es pas encore venue
      Les assiettes ne sont toujours pas vides…

  2. Il faudrait peut-être rappeler à Monsieur Juvin et à ses nombreux confrères attirés par la lumière que la véritable médecine ne s’exerce pas sur les plateaux mais sur le terrain.
    Tous les généralistes ne pensent pas comme lui et certains osent même évoquer publiquement les nombreux effets secondaires du vaccin Covid.
    Chacun a droit à l’erreur à condition qu’il la reconnaisse et ne s’entête pas dans une malhonnêteté intellectuelle qui fait froid dans le dos de la part de professionnels qui sont là pour soulager leurs semblables.
    Plus que Macron, ce sont les autorités médicales qui refusent la réintégration des soignants non vaccinés car ils sont perçus, par ces mêmes autorités, comme des éléments potentiellement subversifs.
    Les représentants de ces autorités sont les idiots utiles du pouvoir qui justifie cette décision inique en s’appuyant sur leurs avis.

    Répondre moderated
    1. “Hautes” autorités…
      Bien vu et bien écrit.
      Mais je ne suis pas sûr du tout que le ménage mental soit en cours dans la majorité du corps médical qui a perdu dans cette affaire crédibilité et respectabilité.

      1. Pourtant, mieux vaudrait pour eux qu’ils fassent leur examen de conscience de leur vivant afin de ne pas faire plus de mal qu’ils n’en ont déjà fait que de risquer d’être foudroyé par Dieu après leur trépas.
        OK l’Emmanuel perdra de sa superbe mais n’en a t-il pas abusée pour qu’un internaute le décrive ainsi, je cite :

        “Dis, papa, c’est qui, Macron ?

        Ce n’est pas compliqué fiston…

        La masse musculaire de Macron et supérieure à son poids total.
        Si la lumière va plus vite que Macron, c’est qu’elle a peur de lui.
        Macron ne ment pas, c’est la vérité qui se trompe.
        Macron n’essaie pas. Il réussit !!
        Quand Macron scrute l’horizon, il voit son dos.
        Quand Macron va au restaurant, c’est le serveur qui laisse un pourboire.
        Quand Macron s’est mis au judo, David Douillet s’est mis aux pièces jaunes.
        Macron est le seul homme à posséder une Bible dédicacée.
        Macron peut encercler ses ennemis. Tout seul.
        Macron a déjà compté jusqu’à l’infini. Deux fois.
        Certaines personnes portent un pyjama Superman, Superman porte un pyjama de Macron.
        Macron ne porte pas de montre. Il décide de l’heure qu’il est.
        Dieu a dit : « que la lumière soit ! » et Macron répondit « on dit s’il vous plaît »
        La seule chose qui arrive à la cheville de Macron… c’est sa chaussette.
        Quand Google ne trouve pas quelque chose, il demande à Macron.
        Macron fait pleurer les oignons.
        Macron sait parler le braille.
        Il n’y a pas de théorie de l’évolution. Juste une liste d’espèces que Macron autorise à survivre.
        Macron et Superman ont fait un bras de fer, le perdant devait mettre son slip par-dessus son pantalon.
        Un jour, au restaurant, Macron a commandé un steak. Et le steak a obéi.
        Macron connaît la dernière décimale de Pi.
        Macron peut taguer le mur du son.
        Quand la tartine de Macron tombe, la confiture change de côté.
        Dieu voulait créer l’univers en 10 jours. Macron lui en a donné 6.
        Macron est capable de laisser un message avant le bip sonore.
        Une larme de Macron peut guérir du cancer, malheureusement, Macron ne pleure pas.
        Si Macron dort avec une lampe allumée, ce n’est pas parce qu’il a peur du noir mais parce que le noir a peur de lui.
        Le Big Bang était la première éjaculation de Macron.
        Macron était le seul trader a la banque du sperme.
        Quand Macron mange une tartine de miel il mange les abeilles avec.”

        Répondre moderated
  3. Que des abrutis qui ne connaissent rien pensent sous l’effet de la propagande que les soignants non vaccinés au demeurant cérébrés, dévoués et compétents doivent rester dehors est compréhensible mais qu’un Philippe Juvin se permette de sortir de telles âneries pour justifier une attitude criminelle par jalousie contre des gens qui ont un libre-arbitre aussi par vindicte personnelle je crois contre les plus courageux (un grand nombre de soignants vaccinés l’ont été de force avec souvent le sentiment de se faire du mal surtout avec les rappels), c’est particulièrement minable et haïssable. Il y a sans doute aussi d’autres intérêts?

  4. La stratégie de Manu est, sans surprise, celle de Naomi Klein, qu’on lit depuis quelques temps, le Courrier s’en est fait de nombreuses fois l’écho : « La Stratégie du Choc » (la Montée d’un capitalisme du désastre) ou du Chaos, œuvre qui consolide et amplifie magnifiquement la théorie de Noam Chomski sur les célèbres « Dix Stratégies de Manipulation des Masses ».

    Le Manu veut absolument en découdre et foutre le bordel en France. C’est son mantra. Il n’a d’autre perspective dans son action que le totalitarisme égotiste architecturé sur une vision nombriliste de l’ (sa grandiose) Histoire personnelle (jupiterienne). Le tout parce que bisexuel refoulé (et artiste raté) comme Adolf depuis son adolescence massacrée par sa professeur pédophile… Alors il prépare minutieusement cette échéance par une communication millimétrée, jouant le boutefeu ici et là, car la chienlit gilet-jaunisée s’embrasant au final dans une black blocisation islamo gauchiste des situations émeutières est sa seule option politique. Enfin pour mater, le désir narcissique du feu apocalyptique, l’insurrection grâce aux nouveaux fourgons blindés offerts à la police et de la gendarmerie surmontés de mitrailleuses automatiques, le tout dans le but de moins en moins dissimulé de nous rejouer la trame dramatique de la répression de 1848.

    Comme il ne peut faire passer presque aucune loi d’importance, car le 49.3 est un revolver à 6 coups seulement, il est condamné à être spectateur d’une France qu’il vomit de toutes ses tripes, voulant absolument reprendre la main quel qu’en soit le prix à payer. Alors il réfléchit à la manœuvre sur l’échiquier, pesant toutes les options. A cet égard, nous devrions nous méfier de l’acteur qui sommeille en lui à plein temps, nous laissant croire qu’il traîne son ennui dépressif de GO dans les hôtels VIP du monde et ses hôtesses, Madeleine ne lui suffisant plus avec ses pièces jaunes, ce pour ressortir victorieux dans le rôle du parti de l’ordre que le peuple suivra aveuglément quand on aura opportunément filmé une porte cochère en feu sur un bâtiment hausmannien proche du Rond Point de l’Etoile. Hausmann et ses Grands Magasins étant le symbole architectural de l’ordre impérial napoléonien.

    Tout cela est brillamment réfléchi par McKinsey, dont les cerveaux sont mis en tension maximale pour accoucher d’une situation apocalyptique nanométrée, on met mensuellement aux USA des navires interstellaires en orbite profonde alors une émeute à Paris c’est de la roupie de sansonnet… McKinsey, metteur en scène du scénario écrit par l’expert mondial du foutage de merde, Langley, dont on a constaté le talent remarquable dans ses œuvres en Ukraine et dans la Crise du Covid-19.

    Il faudra un jour mettre un terme à cette folie démoniaque, qui entraîne le monde à sa perte.
    Trump 2024, les BRICS, sont certainement parmi les solutions.
    En France, par contre, la situation insurrectionnelle standard est prévue pour se terminer, comme à Buzenval et à Montmartre, par des montagnes de cadavres.
    Ce ne sont pas les milliers de Français morts (Gilets Jaunes, Covid-19 et vaccination mengeléenne) qui modifieront la détermination méphistophélique de Manu, ils seront sacrifiés à sa « cause supérieure ».

    C’est écrit.

    1. Je crois que dans cette crise française perpétuelle, qui trouve notoirement ses origines dans l’Ancien Régime et son odieux Mur des Fermiers Généraux dénoncé par Turgot le Ministre des Finances de Louis XVI, on n’a pas encore assez réfléchi à la solidarité de classe du parti de l’ordre qui se serre les coudes par sa solidarité haussmannienne transpartisane, qu’on pourra constater aisément dans les Cercles ou chez les Maçons, puis chez leurs enfants reproduisant l’élite parentale dans les Écoles dédiées de la capitale (cf. « Les Héritiers », de Pierre Bourdieu et Jean-Claude Passeron, 1964).

      En effet, il est facile de constater, plus on la côtoie de près, que toute cette classe politico médiatico affairiste loge dans de l’Haussmannien. C’est un peu « la Marque de la Bête ». Et que sa valetaille, par opposition, n’accède jamais au logement haussmannien sinon dans les mansardes des empoyé(e)s, femmes de chambre, mobiliers sexuels divers et variés. Ou arrive des banlieues africanisées par le métro, ce tuyau d’invacuation et d’évacuation des « bidules ».

      https://www.defiscalisation-monuments-historiques.info/pour-tout-comprendre-des-immeubles-haussmanniens-517.php

      1. Pour expliquer l’utilisation du terme « bidules », je rappelle qu’un des plus fameux représentants de cette élite financière affairiste française (et mondialisée comme l’on sait dans le Scandale Eptsein en cours d’enquête), ancien Ministre des Finances de son Etat élargi d’une situation enviable de Directeur du FMI (400.000 $ annuels nets hors dotations de fonction), arrêté en mondiovision après une aventure sexuelle forcée (évidemment non tarifée) avec une femme de chambre « membre d’une minorité » new-yorkaise, « privilège de classe » qu’il réclamait à cette occasion (juste un « Troussage de domestique » avait répondu l’un de ses amis journalistes pour sa défense à l’antenne), avait utilisé, dans les SMS à destination de son organisateur de partouze dans des hôtels des Hauts de France, le terme de « matériel » pour désigner les prostituées mobilisées pour ses parties fines.

  5. Nos députes sont vraiment irresponsables et en particulier LFI qui dit défendre les soignants et qui le fait bien mollement puisque le statut inique de suspendu n’est jamais mis en cause.
    Il est évident maintenant que les soignants nonvax sont et resteront les grands sacrifiés, les bonnes victimes sur lesquels tout le monde tape. Macron en fait un point d’honneur (très mal placé).
    On a vu à cette occasion des discours particulièrement ignobles.
    Dans ces conditions, la moindre des choses serait de la part de toute cette gauche dégoulinante de bons sentiments pour tout et n’importe quoi d’exiger maintenant l’arrêt immédiat de cette situation de suspendus sans limite temporelle, jamais vue et qui n’aurait jamais du être acceptée par les syndicats, quoiqu’on pense du vaccin, en exigeant immédiatement un licenciement avec indemnités!

    Répondre moderated
    1. « Un licenciement «  ? Avec quel motif ? Pour refus d’une injection en AMM conditionnelle expérimentale, d’ailleurs toujours en cours ?Donc pour refus légitime de remplacer des souris -elles-mêmes sous testées- dans le but maintenant ouvertement avoué, d’utiliser à bon compte des cobayes humains pour d’obscurs desseins et non pour une pandémie qui n’a jamais existé ? Allons allons, soyons sérieux ! Car il est peut-être déjà trop tard, et pas seulement pour ces lucides rebelles abandonnés !

      Répondre moderated
  6. Ces élus ne lisent donc pas les communications scientifiques ou alors n’en ont rien à foutre, sinon ils sauraient que les vaccins ne protègent pas contre la contamination ni contre l’infection, ni contre les formes graves sinon on n’aurait pas autant de vaccinés à l’hôpital pour covid. Je rappelle que les vaccinés (selon les chiffres de la DREES analysés par Marco Nius) sont deux à trois fois plus susceptibles d’avoir des symptômes du covid que les non vaccinés. De même ces chiffres sont corroborés par les statistiques officielles publiées en Australie ou en angleterre. Par exemple en Australie si vous êtes non vax vous avez 0,1 chance de décès pour 100 000 infections. Si vous êtes vax 4 doses ce chiffre monte à 0,7. Donc plus vous prenez de doses, plus vous avez un risque de décès en cas d’infection par covid 19(données officielles du NSW australien).
    Qu’un médecin comme Juvin puisse ignorer ces données officielles en dit long sur l’aveuglement et la bêtise de ces gens.
    L’hôpital est en train de s’écrouler et ils appuient encore plus fort pour accélérer sa chute.

    1. Bref ce ne sont pas des vaccins. Il faut quitter le logiciel sanitaire imposé par les politiciens et les médias, avec ses virus et ses vaccins. Le bon registre est celui de la guerre biologique et de la terreur. Contre les peuples.

      Répondre moderated
  7. Cette “protection” imposée par l’Etat pour le confort des commis de l’Etat et non pour l’intérêt général est manifestement contraire aux droits de l’homme. Tous ont droit à une protection égale contre toute discrimination qui violerait la déclaration universelle des droits de l’homme. Y compris les êtres humains naturellement immunisés contre tel virus, dont l’immunité réelle est supérieure à celle octroyée par des vaccins artificiels.
    Cette macronie d’extrême droite qui exerce une autorité injuste, obscure et abusive doit être rapidement dessaisie de tout pouvoir sur la République. Vivent les lumières de la pensée humaniste et progressiste qui respecte la nature humaine, mort au contrôle arbitraire et illusoire du climat de la planète qui plonge l’humanité dans la pauvreté et l’ignorance!

    Répondre moderated
  8. C’est à la prise en main soviétique de la médecine, donc de la santé des Français, par le pouvoir, que l’on assiste ; qu’on ajoute à cette obligation vaccinale infondée mais qui perdure, la dénonciation par la Sécu à l’ordre des médecins des praticiens qui osent soigner précocement les malades du covid (avec de l’azithromycine, de l’ivermectine, etc.) en vue de les sanctionner, ou encore le contrôle désormais systématique – tous les 5 ans, de mémoire – de l’allégeance des médecins à la politique gouvernementale via un entretien avec leur ARS, et on a le tableau d’ensemble.
    La caste, en ce domaine comme en d’autres, étend son pouvoir parce qu’elle veut désespérément rester au pouvoir – la soupe est si bonne, le pouvoir si jouissif – et que pour cela elle n’a pas d’autre choix que de devenir autocratique et de réduire les libertés des citoyens à peau de chagrin.
    Or elle elle n’est forte que de notre faiblesse – et elle le sait !

  9. ces tweets sont à vomir : mais ils sont enregistrés…
    les mal intentionnés veulent continuer à garder leur pouvoir.
    les bien intentionnés ne veulent pas reconnaître leur erreur (c’est rare chez les médecins).

    Répondre moderated
  10. Quelle bande de culés ces LR Les Ripoux quand même! 😮 (pardon Monsieur Husson, pas vous bien sûr). Nicolas Bonnal a raison d’affirmer, je le recite:

    « Mais pourquoi ne réagissons nous pas? La révolution informatique nous mène à un aveuglement face à la réalité qui nous entoure. Et cette alphabétisation douteuse nous mène à d’autres aliénations: voyez mon texte sur Lévi-Strauss où je raconte comment pour ce grand sceptique moderne la modernité alphabétisatrice avait accouché non d’une souris littéraire (souris qui a disparu depuis longtemps, lisez mieux Macluhan) mais du monstre de la raison — et de la militarisation qui fit cent millions de morts en Europe. L’informatisation de la masse va aboutir au même génocide — ou pire d’ici quelques années. Le passe sanitaire va accoucher de cent vaccins par an. »

    .

    1. Celui-ci dit n’importe quoi, il délire.

      Sous le vernis de phrases parfaites, l’esprit divague…
      Faut être vraiment allumé pour sorti avec aplomb une telle ineptie : « L’informatisation de la masse va aboutir au même génocide — ou pire d’ici quelques années. Le passe sanitaire va accoucher de cent vaccins par an. »

      Plus c’est gros, plus ça passe.

      Il y a longtemps que je dis que Monsieur est mangé par son sujet, qu’il aurait mieux fait de travailler dans la fiction, il a certainement trop lu de SF dans sa jeunesse… Ça formate l’esprit les mangas et Marvel ! De la même manière que ceux qui ont regardé pendant des années X-Files le samedi soir finissaient par voir Scully et Mulder à chaque coin de rue, et les petits homme verts au fond de leur jardin. Des consultations psy spéciales X-Files ont fleuri sur tous les continents…-

  11. Éric Verhaeghe a une sérieuse dent contre le RN, car c’est le premier parti à avoir parlé de réintégration des soignants. Et LFI a suivi plus tard, mais il ne parle de LFI. Mais j’avais déjà soulevé ce point, car il critiquait le RN et MLP également sur l’immigration et l’insécurité, les trouvant trop molles, comme Darmanin. Prémonitoire n’est ce pas.

    Répondre moderated
  12. La proposition de loi destinée à réintégrer les soignants suspendus ayant été déposée par LFI, l’opposition qui est majoritaire à l’Assemblée nationale avait une occasion unique de forcer la caste à une bonne gouvernance.
    Il n’en a rien été et cela prouve, une fois de plus, que nous avons affaire à une assemblée de bavards inutiles et dangereux.
    Les soignants suspendus ne seront donc pas réintégrés, à moins d’un changement de majorité suite à de nouvelles élections… on peut toujours rêver…
    Louons l’héroïsme de ces soignants pour deux raisons : d’abord pour avoir refusé une injection génique expérimentale dangereuse et ensuite pour ne s’être toujours pas révoltés plus d’un an après leur suspension.
    Louons ces preux chevaliers qui, face à la félonie de la caste, opposent leur bravoure. Cela ne fait pas bouillir la marmite mais l’honneur est sauf.
    Pourtant, avec un peu de ruse, cette digue mise en place par la caste peut être facilement contournée.
    Au moment de l’injection on peut piquer le coussin ou viser le lavabo.
    Et si l’on n’a pas pu y échapper alors on effacera les bases de données gouvernementales qui permettent le contrôle des vaccinés covid. Plus de contrôle possible entraîne plus de suspension. Techniquement c’est réalisable ; cela s’appelle le piratage informatique.

    Soyons conscient que toute l’action de contrôle du gouvernement est basée sur le numérique et que celui-ci est un colosse aux pieds d’argile. Il a besoin d’énergie pour faire fonctionner ses ordinateurs et les faire communiquer entre eux. Il faut aussi que ses données soient sécurisées.
    Que va-t-il se passer si il n’y a plus de courant ou si des pirates informatiques s’attaquent aux données ? Ce sera le chaos mais à nous d’en profiter pour recouvrer toutes nos libertés.

  13. Quand les soignants ont été suspendus, leurs collègues sont partis peinards en vacances et les syndicats se sont abstenus de les défendre. En prime ils ont revoté Macron. Qui chez les gens normaux aurait envie de retourner bosser avec des collabos ?

  14. Éléments de langage spécialement destinés à Philippe Juvin et autres LREM
    Il faut les brûler en place publique, comme Jeanne d’Arc à Rouen Ils risqueraient de contaminer psychologiquement leurs collègues qui y croient encore
    Quoique, garder quelques pestiférés pour l’exemple ne mange pas de pain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer