Damien Rieu, le Grand Remplacement et le Courrier des Stratèges

L'occasion m'a été donnée d'interviewer Damien Rieu, figure du mouvement identitaire rallié à Eric Zemmour. Je n'ai pas laissé passer cette occasion, tant le Courrier a été l'objet de reproches (très souvent contradictoires) sur ses positions quant à l'immigration. Je ne pouvais laisser passer cette opportunité à la fois de laisser la parole à une voix influente, mais discordante avec celle du Courrier, et de préciser notre position sur un sujet sensible. Voici une belle occasion de replacer la position du Courrier en matière d'immigration dans son contexte...

Texte mis à jour le 19 novembre à 12h.

Le sujet de l’immigration est probablement l’un des sujets les plus délicats que le Courrier des Stratèges puisse aborder… puisque nous n’en discutons jamais en interne, et je suis bien incapable de dire ce qu’un Edouard Husson ou un Richard Krieger en pensent  pour leur part. Je m’autorise donc, en réaction aux propos de Damien Rieu, quelques considérations personnelles qui n’engagent que moi et certainement pas la rédaction.

Vous ne serez donc pas surpris si mes propos appellent, à l’occasion, des positions divergentes du Courrier : je crois que, sur ce sujet, nous revendiquons une liberté de penser et d’éventuelles divergences (fortes), d’abord parce que nous ne considérons pas que cette question soit centrale, de manière obsessive, dans l’affirmation de notre identité. Et je ne crois pas trahir l’opinion d’un Damien Rieu en affirmant qu’il s’agit d’un point d’achoppement majeur entre nous. 

Réaffirmer la laïcité, un point essentiel

Premier point : la laïcité constitue un point d’ancrage clair et évident pour tous ceux qui ont besoin, comme disait Descartes, d’une morale par provision. Faute de savoir durablement quoi faire, la France doit s’en tenir à ses valeurs fondamentales : interdire le voile dans l’espace public, et soutenir une position sans équivoque sur l’incompatibilité entre l’orthopraxie musulmane (et israélite… au passage) et la neutralité de l’Etat. 

Le porc doit, sans ambiguïté, continuer à être servi dans les cantines du service public, et le voile, qui est un signe religieux ostentatoire, n’y a pas sa place. Ce rappel à la règle doit se faire sans haine, sans passion, mais de façon ferme.

À titre personnel, j’ai toujours trouvé logique que la règle napoléonienne du prénom chrétien s’applique, idée émise (ou reprise) par Eric Zemmour dans les conditions polémiques qu’on connaît. 

Défendre l’identité française ? oui, bien sûr

Incidemment, je répète ma conviction sur les bienfaits d’un nouvel édit de Nantes qui préciserait de façon claire et carrée les droits et devoirs des Musulmans en France, comme Henri IV l’avait fait pour les Protestants. Je n’ai aucun problème avec la préservation de l’identité française, face à l’arrivée d’une forte communauté musulmane (forte… et organisée par des puissances étrangères !). 

Il ne me semble pas seulement naturel, il me semble vital et indispensable que ce qui fait la fierté du peuple français, c’est-à-dire l’affirmation de ses valeurs séculaires, soit préservé, réaffirmé, au besoin rajeuni, dans un monde en pleine bascule. Donc, défendons sans ambages notre aversion pour la théocratie et pour la confusion des genres. Rappelons la neutralité de l’Etat et de l’intérêt général. 

Tout cela ne pose aucun problème. 

Le Grand Remplacement et le mondialisme

Allons même plus loin ! Je n’ai aucune difficulté à dire que les vagues migratoires sont totalement orchestrées par une caste mondialisée, conduite par des financeurs mal intentionnés comme George Soros, pour qui la dilution de notre identité historique est un enjeu existentiel majeur. Ceux-là financent tous azimuts des bateaux de migrants, les mouvements intersectionnels gauchistes, des ONG, des journalistes qui nous dézinguent. 

Sur le fond, je n’ai aucun problème à affirmer que l’idéologie du Grand Remplacement existe, qu’elle vise à nous éteindre, et qu’elle est à l’oeuvre pour nous diluer ! Et, dans cette dilution, tout le monde y va de sa partition : les journaux du cartel de la presse subventionnée nous bourrent le crâne, et des décideurs publics comme Anne Hidalgo ou Emmanuel Macron nous prennent pour des abrutis. 

Sur tous ces points, nous sommes d’accord !

Diaboliser les immigrés, est-ce bien raisonnable ?

Sur les constats “téléologiques” (comme disent les intellectuels), au fond, je ne diverge guère de Damien Rieu. Ce qui me gêne, c’est le climat passionnel (et quelles passions !) dans lequel se déploient ses idées et, plus généralement, les propositions d’Eric Zemmour. Sommes-nous obligés de détester la planète entière pour nous sentir Français ? Et sommes-nous obligés de menacer, d’inquiéter, de traquer, des milliers voire des millions de pauvres hères, sous prétexte qu’ils sont immigrés, pour affirmer notre identité nationale ?

On peut évidemment poser comme postulat que des légions d’immigrés sont venues en France pour nous noyauter et nous supplanter. Ma conviction est largement différente. Je suis convaincu (et je le vois dans mon quartier) qu’une fraction de l’immigration musulmane en “veut à la France”. Mais, majoritairement, la plupart des immigrés musulmans ne rentreraient sous aucun prétexte dans leur pays, et ne voudraient sous aucun prétexte que les principes de malgouvernance (la corruption démesurée, le communautarisme, le clanisme) en vigueur en Algérie, en Tunisie, au Maroc, n’entrent en vigueur en France, surtout lorsqu’il s’agit de piloter les hôpitaux ou le fisc.

J’irai même plus loin : je suis absolument sûr que la majorité de la jeune génération n’a pas le début de l’ombre d’une idée sur ce sujet, et qu’elle préfère mille fois l’ordre français au désordre du bled, même si, parfois, elle prétend le contraire. La plupart d’entre eux laissent faire, font confiance, et n’aspirent qu’à une chose : qu’on les laisse en paix. 

Je le redis : bien entendu, il y a des factions financées par le Maroc, par la Turquie, par l’Arabie Saoudite, qui proposent des projets incompatibles avec nos valeurs. Mais, majoritairement, le Musulman né en France est comme n’importe quel Français. Il vit à l’écart de ces idées et propose seulement de vivre en paix en jouissant de la consommation occidentale. 

Chasser les immigrés, une solution universelle ?

Quand j’écoute Damien Rieu (mais le même sentiment m’envahissait en écoutant Eric Zemmour), j’ai l’impression que le seul problème de la France contemporaine est celui de l’immigration. Donc, foin du problème, pourtant suffocant, de la bureaucratie, de l’étatisme, des attaques permanentes de la caste contre les libertés publiques. 

Ma conviction est que la “taule” que Zemmour s’est prise aux présidentielles tient d’abord, et probablement avant tout, à son incapacité à comprendre que les atteintes aux libertés publiques sont devenues, en 2021, beaucoup plus gênantes pour les Français que le poids de la minorité musulmane. 

Sur ce point, Zemmour et ses sectateurs n’ont pas voulu voir que les libertés françaises étaient plus menacées par la caste au pouvoir et par le vaccin mondialisé, que par l’Islam financé par la Turquie, le Maroc, le Qatar ou l’Arabie Saoudite. Zemmour (mais peut-être était-il financé ou soutenu par des gens qui lui enjoignaient de penser cela) nous a, jusqu’au bout, expliqué que le passe vaccinal était un problème secondaire face à l’immigration. Nous sommes pourtant nombreux à avoir vu des immigrés accepter d’endurer les suspensions et les humiliations pour défendre leurs libertés, quand de trop nombreux Français de souche faisaient défaut dans ce combat.

Et quoi ? un Damien Rieu (ou autre frère de combat, l’enjeu n’est pas l’homme Damien Rieu lui-même) vacciné plusieurs fois conformément aux ordres de la Macronie, serait-il plus Français qu’une aide-soignante d’origine tunisienne ou algérienne qui a résisté au péril de son salaire ?

Beaucoup de zemmouristes diront “oui”. Sur ce sujet, qu’il nous soit permis d’avoir plus qu’un doute. À mes yeux, une aide-soignante maghrébine à 1.400€ par mois avec deux enfants qui a encouru la suspension pour échapper au vaccin mondialisé est au moins (voire plus) française que la petite bourgeoise de Vendée ou d’ailleurs qui a reçu les injections sans réfléchir (parfois en vomissant sa haine contre les non-vaccinés), et qui s’est ensuite précipitée pour voter Zemmour. 

La religion n’est pas qu’affaire de foi, elle est aussi affaire d’acte. Et un zemmouriste triplement vacciné et adepte aveugle de l’idéologie covidienne dans ce qu’elle a eu (et a encore) de plus extrême restera toujours, à mes yeux, moins fondamentalement français, moins rebelle, moins digne, qu’un Arabe qui a fait oeuvre de liberté et a mis sa vie personnelle en risque pour défendre une certaine idée de la démocratie. L’un croit, l’autre agit. 

Être français, ce n’est pas seulement palabrer dans des réunions où l’on se fait plaisir avant de rentrer chez soi pour jouer aux héros devant son poste de télévision. C’est aussi prendre des risques pour assumer son identité. Et je tiens pour plus respectables, pour plus Français, les Arabes qui ont silencieusement accepté la misère, la répression et la suspension pour affirmer leur droit au consentement libre et éclairé, que les bien-pensants zemmouristes qui ont inondé leur pantalon dès que Macron a haussé le ton. 

Je suis désolé de cette formulation sans ambages, mais elle exprime indécrottablement le fond de ma pensée. 

J’ajoute que je ne tiens pas en plus haute estime (et j’en connais) les zemmouristes qui ont refusé le vaccin à titre personnel mais n’ont pas voulu l’afficher publiquement par peur des représailles ou de la qualification de “populiste”. Il y a, dans le zemmourisme (ou en tout cas dans certaines fractions de celui-ci), une tartufferie qui me gêne et ne m’inspire pas de tendresse. 

Flatter une certaine paresse française ?

Bien évidemment, il est facile, quand on n’a jamais créé la moindre entreprise, d’expliquer que les Français de souche sont par nature de braves gens victimes de l’immigration. 

Les employeurs de ce pays ont, à mon avis très majoritairement, un point de vue un peu différent : ils ont vu des Français de souche solliciter sincèrement un travail, mais d’autres Français de souche venir leur casser les pieds avec un poil dans la main. Ils ont tous vu les immigrés procéder de la même façon. Il y a des Arabes et des Africains noirs fainéants, dans les mêmes proportions que les Français de souche. Et il y a des Arabes et des Africains noirs courageux, dans les mêmes proportions que les Français de souche. 

Il est évidemment facile de flatter les bas instincts en expliquant qu’un Noir ou un Arabe est un fainéant et un profiteur, alors qu’un Blanc est l’inverse. La réalité n’est pas celle-là. La réalité est qu’il y a autant de gens courageux, autant de gens fainéants, chez les Blancs, chez les Noirs et chez les Arabes. Si ce principe était faux, les employeurs ne recruteraient que des Blancs, et éviteraient les Noirs et les Arabes. Il suffit de regarder la couleur des peaux des serveurs dans les restaurants pour comprendre que la vraie vie ne correspond pas aux stéréotypes mensongers courants dans une certaine droite zemmouriste. 

Mais à qui profite l’islamophobie ?

La question qui se pose ici est de savoir qui a intérêt à antagoniser à outrance les relations ethniques dans ce pays ?

Il ne s’agit pas ici, rappelons-le, de poser les principes de l’identité française : je n’ai aucun problème à poser des règles strictes pour “normaliser” nos relations sociales. Ce qui me gêne, c’est la tentation de transformer un débat rationnel sain, respectueux, en une empoignade ethnique passionnelle. Qui, aujourd’hui, a intérêt à créer de toute pièce une guerre entre Musulmans et Chrétiens ? Qui a intérêt à faire croire que l’ennemi de la France, c’est l’Islam, alors que, dans sa sagesse, le général de Gaulle a toujours préservé une politique arabe ?

Pour lire TOUT le contenu du Courrier

Nos offres

9 par mois
  • Les droites de Husson
  • Urbi & Orbi
  • Le patrimoine des Stratèges

Sécession patrimoniale, libertarisme, vaccins...

Téléchargez nos dossiers indispensables

9,90 par dossier
  • Les conseils patrimoniaux de Machabert
  • Le libertarisme selon Bonnal
  • Les vaccins selon Aventin

About Post Author

16 Shares:
70 commentaires
  1. qui a intérêt à antagoniser à outrance les relations ethniques dans ce pays ? Qui a intérét à “diviser pour régner”? Qui a saboté l’Education Nationake?…
    J’ai bien une petite idée…
    Et l’Etat, en finançant à guichets ouverts l’immigration, induit la révolte de la population française et le mépris des immigrés. Mépris qui ne va pas s’arranger avec notre décadence et la culture woke…

  2. De Gaulle ne voulait pas de Colombey-les-deux-mosquées. L’auteur de cet article n’a pas la bonne clef d’interprétation du réel. L’auteur de cet article pourrait-il nous dire s’il se dit catholique, admirateur de Benoît XVI et aussi de nous dire quand il a absorbé la Parole eucharistique pour la dernière fois ?

  3. Loin d’être un pur Zemmouriste, mais, je lui reconnais bien des mérites et des vérités que personne n’a le courage de dire, dont, vous EV…
    Malheureusement, je découvre une sacré hypocrisie et tombe des nues !!!

    1. @ EV, j’ai énormément fréquenté des GJ et j’ai squatté leurs vidéos sur Twitter, je n’y ai vu que du blanc…
      J’ai plusieurs amis très très proches issues de l’immigration (comme moi, excepté qu’ils sont d’origine maghrébines ou noires, moi, fils corse sur 3 générations, mais, d’origine grecque et de l’autre côté, de même pieds-noirs, d’origine andalouse), notamment, un fils d’algérien musulman laïque islamophobe (rien au dessus des lois de la République, anti voile, plutôt féministe…), qui est pétard avec votre point de vu, qui nous droit dans le mur

  4. Coup de gueule d’un autochtone qui en plein le c …

    Quoi qu’en dise les médias mainstream, le grand remplacement est à l’œuvre. Mise à part les cons, les décérébrés, les aveugles ou ceux, plus grave, qui sont de connivence, donc menteurs, c’est un fait observable et avéré.

    L’autre fait, plus récent, c’est que les populations immigrées ne s’intègrent plus à la société française. S’intégrer suppose à minima deux choses : adopter la langue et la culture française et respecter les lois du pays d’accueil. Là ce n’est plus le cas. J’entends les magrébins parler ouvertement arabe dans la rue, sans honte ni crainte et afficher leurs costumes culturels ainsi que leur musique de façon très ostensible. De nombreux quartiers sont devenus des Babel oued où règnent le trafic et les rodéos. Le vivre ensemble n’existe pas. C’est une belle lubie destinée à nous faire passer la pilule. Il ne s’agit de racisme dans mon propos – je ne suis pas raciste – mais d’un sentiment très profond d’invasion et de dépossession. En tant qu’autochtone de ce pays, depuis moult génération, ces deux sentiments crient dans mes veines.

    Par ailleurs, croiser des migrants à qui l’on donne 50 euros par semaine, une carte bancaire, un smartphone, un logement et des fringues me dérange profondément. Non parce que je manque de générosité mais parce qu’il y a derrière cela une manipulation profonde. Un mensonge envers ces migrants et envers nous. Je ne suis pas devin, mais les nombreux autochtones que je croise commencent à dire ouvertement leur ras bol et les français ne sont pas des gens pacifiques (faut-il rappeler la violence avec laquelle répondit le XV de France au boks lors du dernier test match de rugby). Notre histoire nous a façonné et nous sommes porteurs d’un héritage muti séculaire de guerres en tout genre. L’empoignade ethnique risque d’éclater si – comme c’est déjà le cas – les allogènes ne nous respectent pas. D’ailleurs, je me souviens d’un propos du grand recteur de la mosquée de Paris, qui, lors d’une émission religieuse du dimanche matin, disant de façon très relaxe que tant que les musulmans étaient en minorité ils respecteraient la Loi française. Viendra où ces gens seront majoritaires (c’est d’ailleurs le cas dans de nombreuses villes) et où les bons petits français bien sages seront confrontés à cette réalité.

    Le débat pro ou contre Zemmour est un faux débat. Le débat français faignant ou non, non plus. Il y a des français courageux qui bossent et des glandeurs. Idem chez les africains, les asiatiques. Pour les français glandeurs, il est important de rappeler que tout a été mis en place avec les aides sociales pour les maintenir dans cet état. Le nombre de glandeurs qui touchaient le SMIC est immense et a eu un coût exorbitant. Bref, la situation actuelle a été voulue de longue date, les indigènes (les français de souche) et les allogènes sont les victimes de cette volonté. Faut-il virer les allogènes : non, faut-il être très exigeant sur les conditions d’accès au territoire national et sur l’obtention de nombreux droits : oui. Pour devenir français, des exigences très sévères doivent être posées. Ne deviens pas chinois ou japonais qui veut. Il doit en être de même en France. Enfin, nous devons cesser de nous auto affliger. La France fut un pays colonial et esclavagiste, soit. Mais de nombreux royaumes africains furent aussi esclavagistes (ce fut d’ailleurs l’une des causes de l’invasion et de l’annexion du royaume de Dahomey), sans parler de la traite arabo-musulmane ni de la traite orientale lesquelles dépassent de loin la traite trans atlantique e nombre d’esclaves. Tant qu’au colonialisme, il n’est pas l’apanage des blancs, comme les wokiste incultes et ignorants veulent bien nous le faire croire. La conquête du Maghreb et de la péninsule ibérique fut aussi une entreprise de colonisation. De même pour l’Empire byzantin. Des exemples comme ceux-ci, il est possible d’en citer des centaines.

    Bref, cessons d’être stupides. devenir français c’est adopter la culture, la langue et les lois de la France et respecter les autochtones, point barre.

    Répondre moderated
    1. Je suis d’accord sur votre descriptif. Dieu dit ‘évangélisez les nations’, il ne dit pas l’Humanité. Le citoyen du monde est une fiction idéologique du mondialisme apatride. Chaque homme qui se déplace dans la rue est porteur d’une culture. Ce n’est pas un individu inerte et interchangeable qui entre acheter sa nourriture et des objets dans un temple-supermarché. Un être musulmanisé ou citoyen romain sera ‘parfaitement’ en accord avec ce qui est écrit plus haut.

    2. L’auto-flagellation est l’apanage des cultures ou civilisations en voie de disparition
      Si notre peuple ne réagit pas, il ne fera plus partie que des livres d’histoires comme les mayas ou les incas ou tant d’autres disparues avant
      On ne récolte que ce que l’on sème ou par ailleurs aussi de ce que l’on ne sème pas

  5. Étant sympathisant RN depuis pratiquement ses débuts, patron retraité d’une petite entreprise œuvrant dans le bâtiment, j’ai employé , en CDI, arabes, noirs , français ayant les compétences. J’ai trouvé injurieux les propos de Zemmour sur « le ghetto des chômeurs et ouvriers » et « des français analphabètes », et sur sa vision de l’incompatibilité de l’islam et de la république. Je suis un fils du peuple, père et mère ouvriers, AC jeune engagé en Algérie. Et je lis E.V et me suis souvent demandé quelles étaient ses véritables convictions. Je rajoute ce jour son exécrétion de Zemmour, à celle de MLP que pour ma part je considère comme une patriote de fortes convictions, et sur le social, et sur l’immigration et la sécurité, et la seule capable de sortir la France 🇫🇷 de l’ornière dans laquelle elle s’embourbe de plus en plus profondément, avec un mondialiste dépassé et narcissique à sa tête. Car elle a le vécu, le courage, la pugnacité et la volonté qu’il faudra.

    Répondre moderated
    1. Pas d’accord avec vous sur MLP
      On en aura la confirmation définitive sous peu par son inaction réelle avec ses 89 députés
      Pour ceux qui avaient le doute, elle fait partie d’un système de castes vivant de la rente publique. Elle est remplie de contradictions et changent de trajectoire quand le vent tourne
      C’est une politicienne plutôt douée malgré des boulettes ou une inculture économique flagrante mais elle n’a aucun souhait de diriger le pays
      Elle aurait sinon demander une enquête sur le bug France 2 sur les scores juste pour s’assurer de la conformité des résultats
      La cinquième république doit mourrir et être remplacée par une implication du peuple plus forte mais cela n’arrivera pas sans heurts et combats

      1. Trucmuche dans le truc du molle de Darmanin et dans la lignée des médias et politicards qui nous dirigent depuis 50 ans , et qui font que coule le bateau France . La rente publique, mais la majorité en vivent, plus ou moins bien. Et tous nos dirigeants, grands ou petits, qui ont sauvé ou abaissé notre pays , en ont vécu.

        Répondre moderated
  6. De Gaulle motivait sa décision de donner son indépendance à l’Algérie par l’incompatibilité radicale et définitive entre la population musulmane et la population européenne. ‘Comme l’huile et le vinaigre. Si vous les mélangez, au bout d’un certain temps, ils se séparent’. C’est ce que nous voyons en France aujourd’hui. Contre-épreuve historique : l’histoire de la présence européenne en terre d’islam. Si l’intégration était possible, pourquoi ne le fut-elle pas en Algérie ?

  7. Et j’ai de très bons amis musulmans très anciennement immigrés qui sont absolument intégrés. Mais je sais bien pour presque tous que si l’islam s’étend en France au point de devenir majoritaire et qu’on les somme de choisir leur
    camp, il choisiraient la charia car c’est la base de leur culture. C’est aussi la culture «racinaire » de leurs enfants en général. Je souhaite donc qu’il n’aient jamais à choisir. Donc qu’on essaie de limiter l’extension de l’Islam surtout avec des nouveaux venus qui eux, choisissent beaucoup plus souvent de ne pas s’intégrer du tout. Et qu’on persiste avec force
    dans la limitation des signes religieux ostentatoires en sphère publique.
    Je ne peux pas dire que j’en veux aux musulmans, de se comporter éventuellement ainsi qu’car je sais très bien que de nombreux Français, non musulmans se soumettraient à l’Islam si on les forçait un peu. Je pense que le livre « Soumission » de Houelbecq est dans le vrai. Il y aurait en plus même parmi les noms musulmans des grands profiteurs de la situation. En outre, le panurgisme des Français pendant la pandémie m’a montré à quel point il était facile de leur faire peur et de les manipuler quelle que soit leur formation, même contre leur intérêt le plus évident et contre leurs libertés les plus fondamentales. Et cela continue avec la crise énergétique, la crise climatique…
    Pour moi, Zemmour a le grand mérite de mettre très franchement l’accent sur ces problèmes, et le tort de ne pas trop s’occuper des autres soucis car effectivement l’Islam est très loin d’être notre seule menace grave et urgente.

  8. Merci pour la video un peu moins pour le discours introductif un peu trop introductif à mon goût.

    Je suis d’accord avec Damien Rieu contre Monsieur Verhaeghe. Monsieur Verhaeghe a un problème avec Éric Zemmour très bien, moi j’ai voté pour Reconquête! je précise sans haine aucune contre les nwars & les zarabes. Autant le propos de Damien Rieu est clair et net, sans demi mesures à moitié cuites; autant le commentaire de l’interview est filandreux: avec ça on ne va nulle part. Ce n’est pas comme ça qu’on dirige une entreprise; nationale en l’occurrence. Le problème du remplacement est sur la table et urgent. Damien Rieu est imparable quand il affirme que ce remplacement est inéluctable si, comme Monsieur Verhaeghe, on regarde passer les trains, et les bateaux et les avions. Permettez moi de citer Friedrich Engels de mémoire: à partir d’un certain nombre la quantité se change en qualité.

    Mon point de vue est que, ici comme ailleurs, l’origine du problème n’est pas l’Afrique ou l’islam mais les socialo français (nous sommes tous des socialo français). À grands traits: la première (ou deuxième) colonisation avec ses mérites et ses torts a été l’œuvre de fonctionnaires francmacs socialo. De la même manière la colonisation actuelle, sud nord, a été décidée par l’administration socialo francmac indéboulonnable au pouvoir depuis 40 ans. Par idéologie bien sûr — débile — mais aussi sens pratique: l’immigration de peuplement est la matière première principale qui fait tourner (ronronner) toutes les composantes de la fameuse caste. Ici je renvoie au livre d’Olivier Marteau, L’étrange défaite de la France dans la mondialisation, éditions Atlantico-Eyrolles, disponible @Amazon. Par pitié, regardons la grande image avec Damien Rieu, pas seulement l’album Panini des musulmans de Paris 19e.

    .

  9. Article inquiétant et troublant.
    Bien sûr qu’il y a un danger évident de submersion démographique avec, à terme, un remplacement non seulement de la population mais aussi de nos coutumes et de ce qu’il reste de nos lois.
    Bien sûr que le grand remplacement n’est pas le seul péril qui nous menace, hélas… Mais ça n’annule pas ce péril ci.
    En quoi s’en soucier serait obsessionnel ?
    En quoi vouloir préserver notre identité signifierait automatiquement être méprisant ou haineux à l’égard des autres ?
    Quant à l’ardeur au travail des allochtones, mise en parallèle à l’évidente paresse des natifs, si ça c’est pas de l’amalgame…. Comme disait un autre commentateur, voilà qui est digne d’un ministre macronien.
    Oui la lourdeur bureaucratique est un fléau pour notre pays mais ne voir que ce fléau me paraît tout aussi obsessionnel.

    Répondre moderated
  10. Quelle que soient les causes de la colonisation actuelle, elle trouvera tôt ou tard ses limites dans la réalité. Celle-ci est simple : nous n’avons pas la même façon d’être au monde et notre relation aux valeurs ne sont pas les mêmes. L’acculturation wokiste en cours et celle issue de l’american way of life, ni changeront rien. Un bruit sourd gronde dans le peuple profond et ce bruit les politiques, dont notre cher Eric, devraient l’entendre car lorsqu’il jaillira de terre il sera trop tard. Mon souhait profond est que les politiques anticipent le problème car c’est leur job et fassent rapidement le nécessaire pour que le conflit ne survienne pas. Pour l’heure, les politiques font du lèche cul aux mondialistes.

    1. J’acquiesce.
      90% des politiciens ont trahi leurs électeurs.
      Quand je vois les pleutres LR sur les bancs de l’AN ça serait à mourir de rire si la situation n’était aussi grave.
      D’accord le Z s’est taulé, d’accord il a trop mis le paquet sur la population musulmane, d’accord il a omis volontairement ou pas de parler de la main mise des mondialistes sur le monde occidental mais il a surtout ouvert des débats restés muets et totalement occultés jusqu’à présent.

  11. EV ne semble pas embarrassé par la future et proche majorité culturelle étrangère. Une France à majorité musulmane ne semble lui poser aucun cas de conscience.

    Répondre moderated
    1. Il semble ignorer, ce qui est étonnant pour un esprit érudit comme le sien, que les pays qui basculent vers une majorité musulmane ont TOUJOURS conduit à la discrimination envers les non-musulmans (islam religion d’État, cela veut tout dire) et de facto à de graves restrictions des libertés, ainsi qu’à la stagnation voire à la régression économique, artistique, scientifique.
      Laisser penser qu’une continuation de l’immigration d’origine musulmane ne posera, en tout cas à terme, aucun problème, est donc une grave erreur. La démocratie étant ce qu’elle est, les élus musulmans se multiplieront, ainsi, par voie de conséquence, que des lois se rapprochant de la charia. Une situation à la libanaise nous guette si nous ne mettons pas le hola !
      C’est toujours la même chose avec les gens se revendiquant libertaires et athées (au mieux agnostiques) : ils ne comprennent pas que nos sociétés occidentales ont été profondément influencées par le christianisme, et que bien de nos lois proviennent, directement ou indirectement, de la Bible – livre très différent du Coran à bien des égards, faut-il le rappeler.

      1. L’Islam est ontologiquement une religion de domination, d’aliénation – tout comme le fut longtemps d’ailleurs le christianisme – et de soumission. La loi islamique est nécessairement au-dessus des autres lois car divine. L’Islam est une religion organique et l’organisation des société est son expression dans le monde humain.
        Cela signifie qu’à terme il y a une totale incompatibilité entre l’Islam et la laïcité. Ce n’est qu’une question de rapport de force, donc de niveau de population. Il ne s’agit pas de diaboliser les immigrés mais d’être lucide sur ce qu’il adviendra si on laisse les choses aller dans le sens où elles vont actuellement.
        Concernant la relation de l’Islam avec les autres religions, faut-il rappeler que seules les religions dites révélées (le Judaïsme et le Christianisme) sont tolérées. Quid des autres religions, en particulier l’Hindouisme et le Bouddhisme. Il convient de se remémorer l’impact dramatique et désastreux des 800 ans d’invasion arabo musulmane dans le sous continent indien. Certes c’est du passé, mais les relents de ces dernières années invitent à la plus grande prudence.
        Tant qu’à la laïcité prônée, appliquons-là aussi et surtout envers les musulmans lesquels sont très démonstratifs de leur pratique religieuse. Le port du voile dans l’espace public doit être interdit, de même que la systématisation de la viande halal dans les cantines des écoles. Pour rappel, la viande halal est consacrée par des prières dites durant l’abatage de l’animal. Est ce que cela doit être imposé à un non musulman dans les cantines scolaires où l’on ne fournit que de la viande halal, comme dans ma bonne ville ?
        La laïcité fut peut-être une étape indispensable dans la marche de la République, mais elle est surtout devenue un outil suicidaire lorsqu’elle est mise entre les mains des wokistes de tout poil qui veulent absolument détruire la civilisation européenne. La volonté de désacralisation du patrimoine judéo chrétien est suicidaire (l’exemple de la statue de Saint Michel en Vendée), alors que pendant ce temps on autorise, à grand renfort d’arguments sur le liberté d’expression, le port du voile dans l’espace public.
        Pour conclure, nombreux, très nombreux furent celles et ceux qui n’abdiquèrent pas devant le diktat de la sainte piquouze. Le peuple français a développé une profonde capacité de résilience au cours de ses millénaires d’histoire. Nombreux se turent et attendirent patiemment, en sacrifiant leur liberté que l’orage délirant de la pandémie covidienne passe, mais ils n’en pensaient pas moins.

  12. La Religion musulmane est une Totalitarisme extrêmement rigoureux et pointilleux qui s’illustre au début de l’adolescence masculine, la féminine étant ici à l’accoutumé sans intérêt, par une violence impensable, celle de l’Islam tout puissant qui porte de façon radicale et tranchante sa main sur l’enfant sans défense. Sublimé, ce viol sera la future source d’un orgueil démesuré chez l’adulte à l’échine religieuse et sociale à jamais courbée.
    L’Islam sera la base bornée idéale du Nouvel Ordre Mondial Totalitaire espéré par les gens du forum de Davos.

  13. Très beau texte, on dirait un texte de la colonisation républicaine et des loges de 1870 à 1950
    …je plaisante …mais pas tant que ça…Mais alors pourquoi ça na pas marché ?
    -il y a peut-être un vide « civilisationel » dans la théorie libertarienne. Faut-il confondre individu et civilisation? Cf Jung.
    -Sur Zemmour, pardon Eric c’est un peu un texte qu’on aurait pu entendre sur BFM ou lire dans la presse …subventionnée, lors des présidentielles;
    -Paradoxe: qui est le plus courageux? Celui qui se fait vacciner sachant qu’il y a des effets secondaires ou celui qui est terrorisé par le vaccin. ( j’ai tout de même compris que le refus du vaccin était plus « philosophique » pour vous, ça l’est aussi pour moi )

    Répondre moderated
  14. Il me semble qu’E.V demande simplement à ce qu’on ne confonde les individus musulmans ou immigrés avec l’islam politique et la politique mondialiste d’immigration massive et de wokisme permettant de l’accepter. Ce serait comme confondre les “covidistes” qui ont fait confiance au “vaccin” anti-Covid et on cru de bonne foi que ceux qui refusaient de le prendre étaient de mauvais citoyens avec les instigateurs de l’injection dépopulationniste qui savaient depuis le début sa nocivité et ne l’ont jamais pris (Bourla, Tedros, Macron,…) mais l’ont imposé aux autres…

    Répondre moderated
    1. En effet car la valeur d’un homme ne se réduit pas à sa religion.
      De plus la politisation de l’islam correspond à une tendance extrémiste très minoritaire, tout comme la politisation de l’islamophobie correspond à une tendance identitaire minoritaire (même si elle s’exprime très fort).

      1. Brigitte Gabriel : “la majorité pacifique des musulmans n’a aucune importance”
        https://www.youtube.com/watch?v=28d04OHyhwU

        Ne jamais oublier que l’Histoire est faite par les minorités déterminées : cela a été vrai avec le nazisme, avec le communisme, mais aussi avec l’islamisme. Croire que parce que les fondamentalistes sont minoritaires ils ne représentent aucun danger est faire une grave erreur. Il suffit de voir ce qui se passe dans un nombre grandissant de quartiers et villes français, où la “minorité” finit par imposer à presque toutes les femmes le voile dans l’espace public, le ramadan, etc.
        La minorité de fondamentalistes est à prendre très au sérieux.
        “À Rome, vis comme les Romains.”

    2. EZ a quand même dit à plusieurs reprises avec force que les musulmans qui acceptent le primat de nos lois sur le coran sont NOS FRÈRES, donc de facto il fait le distinguo – même si parfois il a pu être maladroit car caricatural, il a rectifié durant sa campagne, et les MSM ont constamment déformé ses propos sur le sujet.

  15. En grande partie en désaccord avec l’article d’EV. L’immigration est une arme de destruction massive pour le monde occidental, et la France en particulier. Elle est voulue par les traîtres qui nous gouvernent. Beaucoup d’étrangers n’ont rien à faire chez nous et de toute façon profitent bien du système comme les clandestins acceptés par Macron. En outre ils sont tout simplement incapables de vivre dans un pays comme le notre en grande partie à cause de leur religion: l’islam. Et je ne parle même pas de la criminalité dont beaucoup sont responsables. Il faut tout de même rappeler que leurs pays d’origine depuis la décolonisation n’ont fait que s’écrouler. Qu’ils se débrouillent avec leur pays. C’est exactement ce qui s’est passé avec les Ukrainiens qui finalement sont rentrés majoritairement chez eux. A une époque il y avait beaucoup moins d’immigrés et on avait beaucoup moins de problème. Un peuple se définit par plusieurs critères: une histoire, une culture, une religion, des valeurs et parfois une ethnie.

  16. Cet article est intégralement bisounours et bien pensant, tous les arguments les plus éculés s’y succèdent en chapelet de saucisse, tous bien saucissonnés dans un français parfait pour faire plus vrai. Mais le vernis ne fait pas le bois… Car nous avons tous des amis et collègues d’origine africaine et musulmane que nous apprécions et dont de nombreux deviennent parfois des amis par communauté, de désir et de pensée. Le problème n’est pas là, un humain, d’où qu’il vienne, est d’abord un humain. Mais l’humain emigre aussi avec son corpus moral et social, il importe le tout, il ne vide pas son cerveau avant de partir de son pays d’origine. Il importe aussi ce pays par ses habitudes de vie, ses usages et reflexes, sa culture, son de profundis. On a beau aimer de toutes ses forces les cultures allogènes, la diversité qu’on côtoie et vers lesquelles on voyage par choix, amour du monde et plaisir, on est toujours content de revenir “en France”, soit “chez nous”. Comme tout “pays”… Le problème n’est pas raciste, il est seulement identitaire. Donc le probleme est uniquement démographique : dans l’état actuel des évolutions démographiques publiées régulièrement par le premier institut mondial de la démographie, le Pew Research Center qui prévoit, si l’évolution actuelle se maintient en l’état, un bascule démographique qui se produira selon les trends de natalité et de mortalité en 2050, quand les femmes de souche française font deux fois moins d’enfants que les immigrées africaines, à quoi ressemblera ethniquement la France alors ? C’est un fait. On le constate déjà dans les rues des grandes métropoles. Alors un peuple à moitié africain sera-t-il encore le peuple français ? Non, évidemment. Les Francais sont un peuple blanc d’Europe, de nature ethnique caucasienne. Donc, quand on rentrera de vacances à l’étranger, on rentrera de fait démographique dans la colonie africaine et musulmane que sera devenue par moitié la France de 2050, et la partition du territoire selon des critères ethniques ne sera pas une vue de l’esprit, la France sera ghettoisée comme tous les pays multiculturels (USA, Brésil, Liban). Ce constat incoutournable effectué, car ma premiere formation intellectuelle fut demographique en licence de Sciences Économiques, les Français de souche ont-ils encore le droit de choisir leur destinée démographique ? On voit que des intellectuels comme Éric Verhaeghe, Français d’origine belge – la Belgique est une banlieue francophone ! avec un lettré ici en capacité de nous donner des leçons sur notre culture millenaire, à l’instar de beaucoup d’universitaires français d’origine étrangère d’ailleurs, ceux-ci devenant plus Français que Français, c’est vrai ! -, commencent à récuser le droit aux Français de souche de choisir leur destinée démographique, comme si nos droits séculaires devaient être balayés par les choix intellectuels des derniers arrivés, et par le nombre des immigrés qui peuvent désormais choisir, en tant que nouveaux Français devenus résolument Francais, de faire disparaître par la force du nombre les racines démographiques de notre pays. Cela pose quand même un problème de taille, pour nous les “souchiens” ! Allez poser la même question à tous les peuples d’origine sur leur terres d’origines, ils vous donneront la même réponse que moi : “tu t’adaptes, tu te fonds dans le moule, ou tu pars, on était là avant vous !” Sinon c’est une conquête du territoire et une élimination progressive des autochtones qui ne cache même plus sa volonté d’arriver à ses fins. C’est tout les gars ! Je veux que mes enfants et mes petits-enfants jusqu’à la dixième génération vivent encore dans un pays qui s’appelait la France il y a 1.000 ans, et ça ne se discute même pas. Ce n’est pas un sujet pour les Francais d’origine, sinon passez votre chemin ! Sera-ce encore vrai dans 100 ans à cette allure démographique ? C’est fort peu probable.

  17. Bonjour,
    Pour ma part:
    – Les immigrés ne sont pas systématiquement condamnables.
    – L’Histoire nous prouve que les minorités agissantes ont très souvent imposé leur idéologie.
    – L’islam est une idéologie qui ne cache son but ultime, le califat mondial.
    – C’est donc un combat existentiel qui est engagé. Toute faiblesse nous sera fatale.
    – L’islamisation des sociétés occidentales est voulue et organisée par les élites mondialistes qui veulent la mort des états nation.
    – Il est dommageable que M Zemmour se soit focalisé sur ce seul combat. du grand remplacement
    – Le danger le plus imminent est sans nul doute le grand reseat.

    Répondre moderated
    1. “Le danger le plus imminent est sans nul doute le grand reseat.”
      Tout à fait d’accord mais comme le fait judicieusement remarquer Lucien Cerise :
      ” Le meilleur bouclier contre le Great Reset reste l’affirmation des frontières et des identités nationales.”
      Sans équivoque.

  18. D’après cet article, on pourrait donc considérer que le degré de citoyenneté et de nationalité varie en fonction du comportement plus ou moins vertueux des citoyens, en dehors de tout jugement pénal. Une telle idée fait penser aux projets de crédit social. Etrange idée pour un libertarien. Il est vrai que le principe libertarien peut donner lieu à des perspectives multiples. La pensée libertarienne, c’est bien quand cela s’appuie sur un solide fond de conservatisme.

  19. La France est en cours de remplacement ethnique et d’islamisation. Pour les Français autochtones qui ne l’ont pas encore expérimenté, ça leur fera tout drôle quand ils devront se soumettre à la charia sur le territoire français, expérience vécue 2 fois l’an dernier, ce qui m’a aidé pour bien comprendre ce qui est en cours. Le meilleur bouclier contre le Great Reset reste l’affirmation des frontières et des identités nationales.

    1. Oh ! Bonjour Lucien !
      J’ai apprécié votre dernier ouvrage sur la guerre hybride. Je vous remercie pour la publication de ce travail et vous souhaite une bonne continuation.
      Salutations numériques

  20. Ce que Mr Verhaeghe essaie de nous faire comprendre et je lui en suis gré, tient en un seul mot : INS-TRU-MEN-TA-LI-SA-TION. A travers les religions, les ethnies les différences culturelles etc.. les tireurs de ficelles qui ont l’art, l’expérience, la manière et les moyens financiers (dont monétaire ex-nihilo), techniques, technologiques, scientifiques, politiques, institutionnels et humains de l’ingénierie sociale, sociétale, économique et psychologique (ça fait beaucoup de choses) manipulent la faiblesse humaine diverse et variée en interaction chaotique avec les éléments précités pour s’amuser comme des fous, nous faire avaler des anacondas et éventuellement que tout le monde se tapent sur la gueule et de ce fait ne pas comprendre les propriétés de la matière. Pour schématiser, j’utiliserai la polémique actuelle et télévisuelle de la corrida, mais en ce qui concerne l’humain ce serait plutôt deux taureaux auxquels le toréro agiterait le drapeau rouge sang et l’escamoterait juste avant la collision frontale cornue.
    Les monarchies de Golfe qui produisent et vendent en dollar (coincidence hégémonique et complément de la fin de l’étalon-or) le pétrôle, produisent également et exportent le Wahhabisme. Est-ce du spirituel, de l’angèlisme humaniste, de l’affairisme ou de la géopolitique ? Nous ne le saurons jamais. Mais cela contribue, il me semble, à la division, l’abrutissement et le fossé entre ultra-riches de caste et le reste considéré comme plus ou moins utile avec l’affaiblissement des frontières verticales pour une réaction alchimique corrosive ce qui renforcera les frontières horizontales avec une nouvelle religion techno-scientifique-écolo-transhumaniste. C’est peut-être le projêêêêêt du penser printemps qui se sert de l’ignorance et la faiblesse ou de l’ambition des uns et des autres pour y parvenir.

  21. Au début l’article est plutôt bien, et en tant que non vaxxiné je ne peux qu’approuver l’idée qu’un immigré ayant souffert pour défendre des fondamentaux français comme la liberté individuelle vaut au moins aussi bien qu’un de souche ayant appuyé la dictature sanitaire,
    et puis c’est devenu plus discutable, en effet :
    – quelle est la proportion de zemmouristes correspondant à la caricature qu’en dresse EV ? Pas bien grande, à mon avis, tant ce parti est resté modéré sur cette question, allant même jusqu’à écrire, en petit certes et à la fin, sur son prospectus électoral, que le pass sanitaire serait abrogé si son candidat était élu ; voir aussi les interventions médiatiques de M. Maréchal sur le sujet, aussi pédagogiques que diplomatiques (j’ai en mémoire l’une d’entre elles, remarquable)
    – Ev parle de propension à travailler ; certes il y a des immigrés travailleurs et honnêtes – on en trouve même chez Zemmour ! – et certes 40 ans de socialisme et de lavage de cerveau ont fabriqué pas mal d’assistés et de fainéants chez les “de souche” ; mais quelles sont les proportions ? Et si on regarde la délinquance, tous les spécialistes non soumis à la vision mondialiste sont formels : la proportion d’immigrés, notamment africains, commettant des actes de délinquance, est très nettement supérieure à celle des “de souche”. Bien sûr, le laxisme de notre “justice” n’est pas pour rien dans ce phénomène, puisqu’il joue un rôle de pompe aspirante sans doute aussi grand que la générosité de notre système d’aides sociales. Mais c’est un fait, et en général appétence pour le travail va avec civisme.
    Quant au passage sur une guerre entre chrétiens et musulmans, il me laisse dubitatif voire pantois : le projet de conquête de l’Occident et de la France en particulier par les islamistes tendance “Frères musulmans” ne fait aucun doute, il est très documenté et quand bien même nous ne voulons pas la guerre, celle-ci peut nous être imposée etdans ce cas nous devrons – devons – bien, comme nos ancêtres, faire face.
    Certes le parti d’EZ se concentre sans doute trop sur la question de l’immigration et de l’identité au détriment des autres ; certes il devrait être plus offensif sur la résistance au mondialisme et au Great Reset, sur la dénonciation de la dictature sanitaire. Mais opposer les deux comme le fait implicitement EV n’est pas une solution. Submersion migratoire, islamisation de la France, dictature sanitaire, écologisme au visage totalitaire, wokisme et autres folies LGBTQ sont des instruments au service de ceux qui veulent détruire la France et nous conduire vers un gouvernement dictatorial mondial, où chaque citoyen ne sera plus qu’un numéro, un néo-serf de l’esprit duquel ils auront extirpé tous les repères intellectuels, culturels, moraux et spirituels qui font qu’un être humain est un individu unique et libre.

  22. “Il suffit de regarder la couleur des peaux des serveurs dans les restaurants pour comprendre que la vraie vie ne correspond pas aux stéréotypes mensongers courants dans une certaine droite zemmouriste.”

    Quels restaurants et où ? Dès que l’on sort des quelques grandes villes françaises alimentées par leurs banlieues, on ne voit plus de “noirs” ni d'”arabes” dans les restaurants.

    Répondre moderated
  23. En tant qu’amateur d’émissions culturelles profondément françaises comme “des Racines et des ailes” (France TV), je ne peux m’empêcher de remarquer régulièrement l’absence prononcée – au minimum, la forte sous-représentation – des gens d’origine immigrée africaine et musulmane dans les métiers ou les passions ayant trait à notre identité multiséculaire, à la conservation du patrimoine, à l’art et l’artisanat traditionnels, et même à l’agriculture et à la cuisine.
    C’est au minimum un échec de l’intégration-assimilation de ces populations – une mauvaise langue me glisse à l’oreillette qu’ils sont en revanche sur-représentés dans les trafics divers et variés…
    C’est un fait, Eric.
    La question est : le problème vient-il de nous, ou d’eux, ou les deux à la fois ?

  24. L’islam est une religion+une loi+un comportement social. Malheureusement pas les nôtres.
    La quasi totalité de l’immigration est de “confort”. L’écrasante majorité de ceux présents et en cours de venue sont originaires de pays sans spécialement de problèmes guerriers. Ce sont quasiment tous des hommes. Ce sont quasiment tous des laissés pour compte chez eux si ce n’est des marginaux. Où se trouve la notion d’accueil circonstancié, adapté et gagnant-gagnant?
    L’ensemble des droits qui leurs sont ouverts, ainsi que les nombreux organismes en charge de s’en occuper, est sans conteste supérieur à ceux accordés aux occupants préalables, soit les “souchiens”. Où est l’égalité?
    Alors, malgré le rouleau compresseur que l’on voit actuellement tendant à dénigrer nos racines, notre histoire, notre religion historique, nos capacités intellectuelles ou sociales, il est évident que les vagues migrantes successives et infinies ne peuvent rien amener de bon. Quel que soit le but recherché, ces vagues doivent être stoppées, définitivement. Le temps de gérer ce qu’on doit faire de l’immense masse de ceux déjà présents qui ne cochent aucune case.

    1. Le christianisme aussi, tout comme le bouddhisme ou l’hindouisme. Mais chez nous le christianisme, suite aux nombreuses réformes, s’est lentement délité jusqu’à devenir une coquille creuse dans des églises presque vides.
      Par ailleurs, les immigrés que nous recevons en France ne constitue pas l’élite de la population des pays d’origine mais bien souvent la lie. C’est un constat que j’ai pu faire lorsque je travaillais dans une citée. Or ce qui fait la qualité d’une communauté c’est la qualité de celles et ceux qui la constituent. Je le constate dans ma bonne citée avec l’augmentation des incivilités en tout genre, à commencer par la propreté. Ma ville est devenue crade en l’espace de quelques années et ce n’est pas que le fait des équipes municipales. Une nouvelle population est apparue et nous en constatons les conséquences.

      Répondre moderated
      1. Je ne connais pas vraiment l’hindouisme et le bouddhisme, mais le christianisme n’est pas comparable à l’islam dans sa relation au politique. À chaque fois qu’il y a eu collusion voire confusion entre le pouvoir politique et l’Église, cela s’est fait contre les textes (évangiles, épîtres), la base ayant été posée une fois pour toutes par cette parole du Christ : “rendez à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu”. Du reste, durant les premiers siècles de l’église, cette dernière ne cherchait en rien à exercer le pouvoir politique, mais juste à survivre, ayant longtemps été persécutée. Rien à voir avec l’histoire de l’islam, et son expansion sabre au clair depuis le tout début.

        1. Le christianisme a lui aussi très rapidement persécuté les païens, dès l’impérium de Théodose Ier. La suite de l’histoire du christianisme en Europe et en Occident n’est qu’une longue succession de massacres et de persécutions en tout genre. Certes la parole du Christ était fondatrice mais l’Église a été politisée et à partir de ce moment-là dévoyée. En fait, c’est une caractéristique des religions issues du désert que d’engendrer le désert autour d’elle. Le Judaïsme, l’Islam et le Christianisme sont des religions exclusives dans leur fonctionnement, la première procédant à une exclusion interne, les deux autres à des exclusions externes. C’est ainsi et ce fut d’ailleurs l’une des causes des persécutions des premiers chrétiens lesquels excluaient d’emblée toute autre forme de relation au divin.

          1. Vous confondez christianisme et chrétienté. Les mouvements de réveil que le monde chrétien a préiodiquement connu, notamment à partir de la Réforme protestante, ont cherché à ramener les chrétiens au seul vrai christianisme, celui des évangiles, lequel est totalement séparé du politique, et a produit au cours de l’Histoire de multiples oeuvres de bienfaisance (phénomène unique dans l’Histoire), et fortement influencé la mentalité et la justice des pays occidentaux. L’Histoire du christianisme et de la chrétienté est à cet égard profondément différent de celle de l’islam. Si l’on fait abstraction de notre époque (où justement le christianisme reflue beaucoup en Occident), vaut-il mieux vivre dans un pays occidental, malgré ses défauts, ou dans un pays à majorité musulmane ? renvoyer islam et christianisme dos à dos n’a pas de sens, c’est une forme de relativisme et de méconnaissance des faits et de l’Histoire.

  25. Il me revient le livre de l’excellent Douglas Murray ”l’étrange suicide de l’Europe” et de son évocation dans ce livre du bateau de Thésée.
    J’en ai trouvé cette définition sur wiki et vous la partage: le bateau de Thésée est une expérience philosophique concernant la notion d’identité. Elle imagine un bateau dont toutes les parties sont remplacées progressivement. Au bout d’un certain temps, le bateau ne contient plus aucune de ses parties d’origine. La question est alors de savoir s’il s’agit du même bateau ou d’un bateau différent.

  26. En réponse à Amigo.
    Je ne suis pas d’accord avec le point de vue d’Éric Verhaeghe mais dire comme vous le faites qu’il est hypocrite m’apparaît injuste.

    A la limite E.V. se raconte peut-être des histoires. Comme les Pieds-Noirs qui ont voulu croire à la fraternisation à un certain moment de la guerre d’Algérie, il aimerait que la fête des voisins soit encore notre avenir. Je le crois en tout cas sincère et, disons, humaniste, quand plusieurs d’entre nous, dont moi, avons fini par admettre que notre porte devra demeurer fermée désormais et que notre destin ne sera plus universaliste mais de facto ségrégationniste, puisque nous refusons d’être dépossédé de notre propre pays par de massives populations étrangères à notre continuum civilisationel et ethnique européen, des populations à qui en outre nous ne devons strictement rien (cf les travaux de Daniel Lefeubvre et Marc Michel).
    La ligne universaliste était tenable en 1990, voire encore en 2000 (contra : le Stade de France qui siffle la Marseillaise…), mais elle m’apparaît caduque en 2022. Comme était déjà caduque la ligne universaliste de Zemmour, au fond. On a voulu y croire, une dernière fois, et je crois que beaucoup d’entre nous y ont grillé ce qui leur restait encore de bonne volonté. Maintenant la porte est fermée, et on a jeté la clé.

    1. Comme dirait la chanson, “On a déjà (beaucoup) donné !”
      Que ce soient les milliards d’impôts déversés par la France et les Français en Afrique et Afrique du Nord, et vers le Quart Monde et le Tiers Monde, alors que la France se tiers-mondise à son tour, et les aides mirifiques offertes aux immigrés sur le sol métropolitain depuis 50 ans, de plus en plus au détriment des Français de souche qui ne doivent que payer, payer, payer… Les Français ne veulent plus financer ce tonneau des danaïdes, et ils arrêtent alors souvent de financer ce système en arrêtant de produire pour celui-ci qui théorise et organise leur disparition à terme.

      Donc maintenant, basta !
      Et on en reviendra pas sur le sujet.
      Si les étrangers ou nouveaux Français sont sont pas contents de notre pays et de la générosité de son peuple, qu’ils retournent d’où ils viennent. C’était beaucoup mieux là-bas…

    2. @Nico69 Êtes vous Édouard Husson? Je partage votre avis sur l’universalisme, que pour ma part je nomme socialo (nous sommes tous des socialo français). Ligne essayée tant de fois depuis 2 siècles. Marche pas. Pour des raisons qui les regardent les nouveaux venus ne se considèrent pas Français, socialo donc. La France n’est pas leur pays juste, pour les plus décidés, un terrain de conquête — pour les autres un supermarché. Vous remarquerez qu’on ne peut pas dire ça des descendants des 1e colonisations: Québec, Antilles, Alsace Lorraine, Savoie etc. Les socialo sont le problème je vous dis.

      1. La vision universaliste est d’abord catholique, terme qui provient du grec katholikos qui signifie universel. Le socialisme est une vision politique du monde déviée du catholicisme. Face à la situation qui se présente devant, la réponse universaliste est intenable, sauf à vouloir disparaître en tant que peuple et civilisation. Nous serons alors tout simplement remplacés. Point barre.

      2. J’aime bien monsieur Husson mais je n’ai pas encore eu le plaisir de faire sa connaissance. Et je serais curieux d’avoir son avis d’historien sur les derniers livres de Jacques Boncompain (je deviens un peu gaullo-sceptique). Je lui ai écris ça deux ou trois fois, en commentaire ici et là. Période très complexe et encore terriblement minée. Boncompain, qui a publié beaucoup, a vu ces manuscrits là refusé partout, et à part Radio Courtoisie personne ne parle de ce travail, qui m’a dérangé dans ce que je savais (franchement peu), ou croyais savoir sur De Gaulle et Pétain. Mais je digresse trop là.
        Je me présente, je m’appelle Nicolas, génération 1969. A.k.a Kennedy Dry. Et vous, quel est votre petit nom, agent 47 ?

  27. Au moins Eric Verhaeghe aura fait une mise au point salutaire, pour nous les patriotes opposés viscéralement à la conquête islamique, qui le met directement dans le camp des gens “plutôt” favorables à l’islamisation rampante de la société. On avait des questionnements à ce sujet. Désormais la situation est clarifiée. Il lui sera désormais plus difficile de faire dans sa publication la leçon sur le pétainisme endémique de la France macronienne. Je crois qu’il n’a pas encore bien mesuré l’ampleur du projet que l’islam – les musulmans ? – a pour la France. A cet effet, il faut qu’il relise Alexandre del Valle d’urgence. Sinon il sera mangé tout cru à terme par les islamistes… de son quartier. La moindre baisse de la garde se paye comptant dans ces combats vitaux pour la France contre ces adeptes de la taqqyia (chiisme et sunnisme). Et non, erreur manifeste d’analyse ! le Great Reset sera un mauvais souvenir dans 5 ans, avec de nombreuses victimes certes, pas l’islamisation rampante de la société qui elle continuera à plein régime…

    L’islamisation rampante de la France avance voilée, ne l’avez vous pas remarqué ?
    Il faudrait acheter des lunettes.

    C’est fort malheureux d’être “en même temps” aussi intelligent et cultivé, et aussi aveuglé par ses bons sentiments. Je le lui ai dit.

  28. Réponse à Jacques B : que savons-nous réellement du christianisme ce n’est des évangiles écrits 30/40 ans après les faits. 30/40 ans c’est une logue période au cours de laquelle les faits peuvent être déformés, transformés, amplifiés, fantasmés.
    Le christianisme n’est pas la seule religion qui fit et fait œuvre de bienfaisance. Vous omettez le bouddhisme et l’hindouisme.
    Néanmoins, je préfère de loin vivre dans un pays occidental, influencé par la vision chrétienne du monde qu’en terre d’Islam car le christianisme en Europe est en réalité un syncrétisme entre le christianisme et le paganisme. Ce syncrétisme a donné naissance à la chrétienté. Cela n’enlève en rien le fait que, comme toutes les religions issues du désert, le christianisme est une religion totalitaire qui n’a pas su cohabiter avec les autres religions. Le christianisme a cette propension a convertir, évangéliser, comme si cette religion était la seule à détenir la Vérité. Comme l’Islam, le christianisme le fit souvent par la force brutale, loin de la doctrine d’amour prônée par le Christ. Comme disent les chinois : ” Au sommet de la montagne où que l’on tourne sa tête la vue est la même. ” Néanmoins il existe moult chemin pour accéder au sommet et pas uniquement celui du christianisme.

    1. Concernant la datation des Évangiles, les universitaires Claude Tresmontant et Jacqueline Genot-Bismuth ont produit des analyses très différentes du courant exégétique allemand devenu quasiment hégémonique. Ces deux savants français sont parvenus à la conclusion que la rédaction des Évangiles est contemporaine à la vie et la mort de Jésus-Christ.

  29. Un peu déçue de l’analyse simpliste d’Eric Verhaeghe. Les musulmans culturels, qui n’ont effectivement pas forcément de culpabilité directe dans tous les actes terroristes en France, n’en sont pas moins, comme le dit très bien Damien Rieu d’ailleurs, d’une passivité eu mieux affligeante, au pire suspecte. Adhérente Reconquête, je peux déplorer parfois une focalisation sur la question de l’immigration, au détriment sans doute du problème “great reset” et privation de liberté individuelle institutionnalisée avec les crises qui nous sont imposées depuis 2 ans. Cependant, le remplacement des Français est une réalité et un risque vital pour notre pays, et Éric Zemmour s’y attaque courageusement, peut-être parfois un peu maladroitement c’est vrai. Pour qu’une bataille soit gagnée, ne doit-elle pas déjà être nommée et menée ? Je me refuse à vous renvoyer dos-à-dos et chacun de vous -EV et le Courrier / EZ et Reconquête- pourrait simplement jouer sa partition et collaborer non ?

    Répondre moderated
    1. Vous avez tout compris.

      La droite se divise comme toujours et perdra encore et encore et encore et encore le combat politique tant qu’elle n’aura pas compris, comme la gauche le fait à chaque élection, la nécessaire et vitale union sacrée électorale.

      Le problème est bien identifié : l’égo des intelligences de droite, dont la seule idéologie est de devenir “calife à la place du calife”, et se croient déjà rois parce que leur audience intellectuelle enfle, un peu, de temps en temps, comme la grenouille de La Fontaine, tout ce petit monde des idées de droite criant “Tous sous mon drapeau, sus à l’ennemi !”

      Sauf qu’ils sont tellement orgueilleux, bêtes et narcisses dans leurs stratégies respectives (malgré les promesses des bannières), qu’ils finissent tous ennemis les uns de autres, hostiles à toute forme de rassemblement, hostiles encore à toute remise en question même quand on leur démontre leurs erreurs.

      Quand on voit le dernier avatar du Rassemblement National, droit dans ses bottes, le jeune Bardella-d-idées-pas-du-tout-neuves-proférées-sur-un-ton-impérieux, malgré son talent oratoire et sa belle prestance, on comprend d’emblée que la gauche (d’extrême gauche, de gauche, du centre et de droite) a encore de beaux jours devant elle…

      Quant aux lubies lunaires des Libertariens, c’est simple, c’est un passe temps pour idéologues pré retraités, qui verront passer le temps et les trains jusqu’à jamais, c’est à dire le jour où ce point de vue extrême du libéralisme atteindra les cerveaux français. C’est à dire les calendes grecques.

      Il faudrait déjà essayer de convaincre les Français de la pertinence du libéralisme. Idée qui revient petit à petit dans les foyers après 40 années d’abstinence socialiste. Le libertarianisme est une idée purement anglo-saxonne cantonnée même là-bas aussi aux extrêmes des partis libéraux (qui sont de gauche aux USA). On perd donc son temps à essayer d’imposer une idée aussi éloignée de l’esprit français, car l’État est co-fondateur de la pensée économique française, même libérale, puisque la liberté d’entreprendre s’est toujours appuyée en France sur les Grands Travaux et la commande publique, Colbert et Louis XIV, Napoléon III et De Gaulle étant les principaux exemples de ce courant historique, qui a été peu ou prou continué et enrichi dans les étapes historiques intermédiaires.

  30. Je relis les classiques de la littérature sur la colonisation de l’Amérique du nord (mais il en fut de même lors de la conquête de l’Amérique du sud) et je ne peux m’empêcher de retrouver de nombreuses analogies entre ce que subirent les amérindiens, en terme de traitrise, de mensonge, de spoliation, de déportation et ce que nous commençons à toucher du doigt en Europe avec le délire covidien et la politique migratoire actuelle. Lorsque j’apprends que les 1500 associations qui viennent en aide aux migrants sont toutes financées ou soutenues par l’État, je comprends qu’il s’agit d’un projet politique contre le peuple français. Les mêmes outils de mensonge et de manipulation sont utilisés. En fait ces gens n’ont strictement rein à foutre du peuple français. Ils l’honnissent et veulent le détruire dans son essence même. Je me souviens d’une analyse démontrant qu’entre le Great reset et l’Islam, la cohabitation était parfaite. C’était sur le blog autochtonisme.com : http://www.autochtonisme.com/2021/02/quand-le-marche-embrassera-la-mosquee.html
    Les identités culturelles et spirituelles sont leurs ennemis car ce sont précisément celles-ci qui empêchent le grand abrutissement généralisé.
    Dans ce vaste mouvement de destruction les trois axes sont : survivre, sauvegarder et transmettre. Je me souviens d’un Lama tibétain et sa famille, fuyant le Tibet en 1959 à travers les Himalaya, emportant avec eux seulement les livres, les livres pour continuer à transmettre.
    La survivance se fait aussi à travers le souvenir de qui nous sommes. Se souvenir, c’est aussi rendre grâce aux ancêtres, sans qui nous ne serions rien. C’est là le véritable devoir de mémoire.

  31. Sur la même publication en ligne et sur l même sujet de l’islamisation, on ne présente plus Douglas Murray, journaliste et essayiste auteur d’un best seller tout abord anglais, et ensuite mondial.

    https://fr.gatestoneinstitute.org/author/Douglas+Murray

    Violeurs en bande organisée : Un Conte du Verdoyant Oxfordshire 2018/06/04
    Le Coût Elevé du Déni 2018/04/22
    Un « devoir de haine envers la Grande-Bretagne » 2018/04/17
    La Tolérance serait-elle à Sens Unique? 2017/01/20
    Royaume-Uni : une Justice à Deux Vitesses 2016/12/02
    Europe: les Tribunaux du Blasphème sont de Retour 2016/11/09
    L’Union Européenne Entreprend de Brider la Liberté d’Expression 2016/06/16
    Des Modérés? En Grande Bretagne? Redites moi ça encore? 2016/05/05
    Des “Excuses” pour les Terroristes 2016/04/03
    Guerre menée par Facebook contre la liberté de parole 2016/02/08

  32. Merci pour ces lectures éclairantes. J’ai aussi découvert que l’association France Terre d’asile est subventionnée à hauteur de 70% par le ministère de l’Intérieur et que sa présidente actuelle est notre chère ancienne ministre de l’EN sous la Présience de Hollande, elle-même issue de l’immigration d’origine magrébine. Bref, tout est mis en place pour qu’un suicide intérieur se fasse. J’ai par ailleurs écouté quelques prophéties de Marie-Julie Jahenny. Elles font froid dans le dos. Il ne s’agit pas bien entendu d’être crédule et de croire pour croire mais en considérant que nombres de prophéties se sont déjà accomplies, il serait stupide de ne pas prendre en compte ces messages. A ce titre, dès le 8° siècle, un grand Maître du bouddhisme au Tibet, Padmasambhava, prophétisa l’invasion chinoise : ” Quand l’oiseau de fer vole dans les airs (avion) ​​et que le cheval de fer court sur le sol (train, voiture), c’est la fin de l’ère du Dharma. A cette époque, le Dharma secret bouddhiste s’épanouira et se répandra à travers le monde.” C’est ce qu’il advint puisque le bouddhisme vajrayana commença à être diffusé dans le monde, hors des royaumes himalayens, à partir de 1959. J’invite E V et les lecteurs à mettre leur mécréantisme de côté et approfondir leurs connaissances des prophéties sur les temps à venir car mieux vaut prévenir que guérir car de demain nous ne savons rien sauf que des forces négatives puissantes sont à l’œuvre. Qui aurait pensé que la crise du Covid 19 puisse un jour exister il y a de cela quelques années avec toutes les conséquences qu’elle augure ? A bon entendeur.

  33. Tout Bougnoule que je soit né en Algérie il y a 49 ans arrivé en France à l’âge de 3 ans, je boit ces propos et n’enlève pas une virgule de tout ce que vous énoncez cher Monsieur Verhaeghe. rien à ajouter ni a tronquer.
    Vous êtes un sage, je suit votre blog depuis un moment déjà et vous n’avez de cesse de me surprendre, couchez sans cesse sur papier , dessinez tellement par des mots clairs toutes ces idées confuses ou non exprimées qui comblent le fond de ma pensée.
    Infini et profond respect,
    Votre très fidèle admirateur :Mourad !

    Répondre moderated
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer