21 janvier 2021

2 thoughts on “Reste-t-il de nombreux gisements d’emplois dans la fonction publique?

  1. La baisse de la masse salariale lorsqu’elle peut s’exprimer dans différents compartiments de la Fonction Publique n’est pas proportionnelle à la baisse des effectifs.
    Une des raisons est comme vous l’indiquez qu’il ait fallu préserver une certaine quiétude en proximité des centres décisionnels, mais elle se complète avec celle plus générale de la compromission des encadrements félicités d’avoir aidé aux dégraissages décrétés populaires par les instituts commandités. L’autre paramètre clé du déficit public est que l’investissement en technologie a plus que compensé l’économie en salaires et traitements, avec des acteurs Français qui, par leur boulimie autorisée et jusqu’ici favorisée vont ouvrir la porte maintenant aux concurrents internationaux dans les starting-blocks qui vont très vite se révéler mieux disants dans les marchés publics. Qu’on illustre par exemple la dynamique de ce type de ratio « investissements/effectif en ETP » dans des ministères tels que la Santé pour apprécier, et particulièrement auprès de fournisseurs étrangers pour évaluer l’autre effet d’une politique ultra-libérale sur la balance commerciale.

  2. Les gros contingents de la Fonction publique d’Etat sont dans des domaines opérationnels et notamment, évidemment, l’Education, l’enseignement supérieur et la recherche. Ces personnels doivent-ils être des fonctionnaires ? La question mérite d’être posée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.