Ismaël Émélien, l’homme qui en savait trop?

Ismaël Émélien, conseiller de l’ombre du Président de la République, a annoncé son prochain départ de l’Élysée. Officiellement, ce mouvement n’a rien à voir avec l’affaire Benalla, où le nom d’Émélien revient souvent. Dans la pratique, l’explication est peut-être moins claire…

Officiellement, le strauss-kahnien Émélien quitte l’Élysée pour assurer la promotion de son livre, qui sortira à la fin du mois. Il y vanterait les bienfaits du progressisme. Tout ceci serait donc indépendant du chahut qui entoure l’affaire Benalla. 

Reste qu’Émélien traîne derrière lui cette sale histoire, étayée par les fadettes qui prouvent qu’il fut un interlocuteur privilégié de Benalla le soir où Le Monde a révélé le scandale. Comme nous l’avions indiqué il y a quelques jours, Émélien est l’homme qui a amené l’opaque Ludovic Chaker à la République En Marche, qui y a lui-même amené Alexandre Benalla. Il est aussi l’homme qui a appelé Benalla dans la nuit des révélations, quelques heures avant qu’une vidéo illégalement transmise par la Préfecture de police pour atténuer les fautes de Benalla ne soit diffusée sur un compte Twitter favorable à Macron et dont personne ne connaît le propriétaire.

La signification politique du départ d’Émélien mérite d’être lue à cette lumière. L’intéressé a probablement besoin de retrouver un peu de sens à sa vie. Il se positionne sur le créneau du “progressisme”. Après les tourments élyséens, ce retour aux sources ne lui fera pas de mal. Il préfigure, selon nous, un changement de cap social-démocrate pour Emmanuel Macron. 

0 Shares:
2 commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer