25 février 2021

1 thought on “Le progressisme de Macron, nouveau nom de l’élitisme

  1. Sujet intéressant associé d’une analyse pertinente. Mais le reproche adressé à Marx -hors lutte des classes- est d’avoir comparé un monde parfait qui n’existe pas à un monde imparfait qui existe, d’où l’échec du communisme dans tous les pays.
    Si je poursuis le raisonnement, Macron en rejetant les petites gens fait la même déviance, il ignore le réel au lieu d’en tenir compte, ce qui risque d’entrainer les mêmes conséquences. Peu importe que les G.J. aient torts ou raison, qu’ils soient réfractaires ou non, ils existent. Le problème aussi existe, il faut le traiter. Peut-être devrait-il demander à Cédric Villani, dans le supérieur en math, la solution n’est pas toujours dans la question.
    Concernant la réalité actuelle, elle n’est pas celle du XIXe. Déjà, faute de chef, les G.J. n’ont pas hiérarchisé leurs demandes et puis, s’agit-il d’une révolution pour exister et vivre (Camus) ou d’une liste de souhaits à la Prévert ? Certainement d’un mixte des deux ! De plus, depuis Marx, le contexte a changé avec les écrans (et la méconnaissance associée) sans oublier l’expression ouverte à tous par les médias. Qui plus est dans un monde complexe, rongé de fake news. Mais, c’est le rôle du pouvoir, il fallait s’y attendre. Depuis quelques années, les chercheurs en sociologie des universités US avaient prévenu, le siècle en cours serait celui de la fracture des connaissances qui risquait d’entrainer des fractures claniques complexes à traiter. Les Gilets jaunes semblent en être la première expression.
    Par ailleurs, vu de l’extérieur, Macron semble être moyennement entouré et ses opposants sont plus dans la critique stérile que dans la maitrise de propositions imaginatives. Ça n’arrange rien. On a l’impression que tout le monde s’aligne sur le dernier de la classe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.