La députée Amélie de Montchalin a failli n’être que suppléante

La députée En Marche Amélie de Montchalin est aujourd’hui whip de son groupe (c’est-à-dire “rabatteuse” notamment auprès des absentéistes et des récalcitrants) à la Commission des Finances de l’Assemblée. Mais on apprend au détour d’une interview d’un autre député, Cédric Villani, qu’elle a failli n’être que suppléante.

On lira avec intérêt l’interview de Cédric Villani dans Le Parisien. Celui-ci y évoque son entrée en politique et les coulisses de sa candidature. On retiendra entre autres cette confidence:

Il forme au départ un ticket avec une certaine Amélie de Montchalin, pressentie au départ comme sa suppléante. Mais cette « marcheuse » se montre si prometteuse qu’elle sera finalement elle aussi candidate heureuse sur la 6ecirconscription de l’Essonne et deviendra l’une des figures de la nouvelle majorité à l’Assemblée nationale.

Compte tenu de la carrière qu’Amélie de Montchalin réalise avec En Marche, on peut dire que l’élève a dépassé le maître…

La confidence sur les méthodes de recrutement d’En Marche mérite en tout cas d’être retenue. 

About Post Author

0 Shares:
1 commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer