Emploi: l’effondrement français face à l’Europe

Eurostat a publié les chiffres de l’emploi en France et en europe en 2017. Les résultats français inquiètent tant ils sont en retrait par rapport à l’Allemagne. La carte officielle fait clairement apparaître les grandes zones de prospérité dans l’Union auxquelles ni la France, ni la Grande-Bretagne, ni l’Italie, ni la Pologne n’appartiennent…

La lecture du graphique est sans équivoque. Certains pays voient leur taux d’emploi fortement progresser. C’est le cas des Pays-Bas, de la Roumanie, de l’Espagne, de l’Irlande, de la Suède. De la Mer du Nord à la Mer Noire, un arc de prospérité se dégage. 

Mais, à mesure que l’on s’éloigne de cet arc, le nombre de régions en souffrance augmente. Dans quatre régions françaises, l’emploi a reculé entre 201§ et 2017. C’est aussi le cas dans deux régions polonaises, dans six régions italiennes, dans une région en Grèce ou en Bulgarie. C’est aussi le cas dans près d’une dizaine de régions britanniques. 

Il n’est pas inutile de se demander s’il existe ou pas un lien entre le “populisme” et le déclassement des citoyens. 

Dans le cas de la France, la contre-performance inquiète. Selon Eurostat, le taux d’emploi a progressé de 1,6 %  dans l’Union entre 2016 et 2017, mais de seulement 1,1% en France. C’est un nouveau signal du décrochage français dans ce domaine. 

About Post Author

0 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer