Castaner: affaire de boîte nuit ou conflit d’intérêt?

Christophe Castaner s’est fait épingler dans la presse people pour sa participation nocturne à une fête dans une boîte de nuit des Champs Élysées, il y a huit jours. Beaucoup se sont indignés que le ministre de l’Intérieur fasse la fête sans gardes du corps immédiatement après une mobilisation des Gilets Jaunes dans la rue. Cette polémique paraît incontestablement exagérée. Mais l’affaire se précise: la jeune femme avec laquelle il dansait intéresse la presse…

Ancien activiste du Média, Alexis Poulin a retrouvé l’identité de la jeune femme avec qui Christophe Castaner dansait cette nuit-là. Le ministre a soutenu qu’il s’agissait d’une ancienne collaboratrice. C’est en réalité un peu plus que ça. Il s’agit de la dirigeante d’une start-up appelée Cityzee. Or, cette start-up semble bénéficier de marchés publics qui ne sont pas sans lien avec sa proximité avec le ministre de l’Intérieur. 

Ainsi Cityzee semble avoir fait affaire avec la mairie de Forcalquier, tenue par Castaner avant son atterrissage place Beauvau. Cette coïncidence troublante valait bien une invitation à un anniversaire sur les Champs-Élysées, Gilets Jaunes ou pas. Il faudrait être mauvais coucheur pour y voir malice. 

Si cette affaire venait à prospérer, elle pourrait fragiliser un ministre qui ne semble guère maîtriser l’ordre depuis son arrivée à la tête de ce grand ministère régalien. Sa démission est régulièrement demandée par l’opposition. Les nombreuses condamnations de sa “manière forte” en France comme à l’étranger pourraient, tôt ou tard, rendre son siège très éjectable. 

0 Shares:
1 commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer