Après l’OCDE, le FMI soutient les réformes d’Emmanuel Macron

Le FMI vient d’apporter un important soutien à Emmanuel Macron dans le maintien de son cap face à la contestation intérieure. Dans le cadre de la présentation du rapport annuel sur les perspectives de l’économie mondiale, les dirigeants du FMI, Christine Lagarde en tête, ont dit tout le bien qu’ils pensaient de l’élève Macron. Voilà une consolation qui est aussi un signal possible d’intérêt marqué par Christine Lagarde pour la Commission Européenne…

Les réformes d’Emmanuel Macron ne font pas l’unanimité en France. Mais elles trouvent d’importants, d’influents et d’utiles partisans dans les instances internationales. Alors que l’OCDE s’est exprimée en faveur de celles-ci, le FMI en faisait de même mardi à l’occasion de la sortie de son rapport annuel sur l’économie mondiale

Dans un contexte économique morose (le rapport annuel est intitulé: “croissance ralentie, reprise précaire”), le FMI a soutenu les réformes d’Emmanuel Macron

« Jusqu’à présent, il y a eu des succès notables », a affirmé le chef économiste du FMI, Maurice Obstfeld, au cours d’une rencontre avec la presse à Paris. Il a rappelé que son institution soutenait le programme de réformes « ambitieux » mis en place par le président français depuis son arrivée à l’Elysée.

Ledit chef économique a pris soin d’ajouter:

Notre espoir est que les obstacles politiques (auxquels il fait face) ne deviennent pas trop rigoureux, de sorte qu’il puisse appliquer complètement son programme afin de rendre l’économie française plus efficace.

Chacun comprendra dans cette phrase ce qu’il voudra. À n’en pas douter, les contempteurs de la mondialisation y liront une pression amicale pour tenir compte le moins possibles des oppositions politiques aux réformes. 

On notera que Christine Lagarde elle-même a donné de la voix pour soutenir Emmanuel Macron. Les mauvais esprits ne pourront s’empêcher de penser que note Christine nationale, dont le mandat se termine en principe en 2021, pourrait jeter un oeil intéressé à la constitution de la prochaine Commission européenne… et ne négligerait pas un soutien français. 

 

0 Shares:
1 commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer