Le deuxième sommet des Routes de la Soie met en lumière la domination chinoise dans le monde

La domination chinoise s’affirme de plus en plus en alternative à la Pax Americana régulièrement contestée partout dans le monde. Le deuxième sommet des Routes de la Soie le prouve. Organisé par le président chinois à vie Xi Jinping, ce sommet est d’abord une manifestation de puissance. Selon le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, 126 nations et 29 organisations internationales ont déjà signé des accords de coopération avec Pékin. L’ensemble a drainé 85 milliards € d’investissements chinois et le triple en prêts bancaires. Les États-Unis boycottent ce sommet.

La Chine s’affirme de plus en plus comme une puissance mondiale alternative aux États-Unis, avec son projet de Nouvelles Routes de la Soie qui vise à “connecter” l’ensemble de la planète à la Chine par des voies de transport plus rapides. En particulier, la Chine envisage de développer des lignes de transport reliant 65 pays autour d’elle. Le sommet tenu à Pékin a montré toute l’importance de ce projet sur la scène internationale aujourd’hui.

Le président russe Vladimir Poutine et le Premier ministre pakistanais Imran Khan, proches alliés de la Chine, sont présents, en compagnie de 35 autres chefs d’Etat et de gouvernement originaires d’Europe, d’Asie, d’Afrique et d’Amérique latine, ainsi que les patrons de l’ONU et du FMI.

Mais la plupart des pays d’Europe de l’Ouest, prudents face au projet chinois, n’ont envoyé que des ministres, et les Etats-Unis n’ont dépêché personne. La France est représentée par son chef de la diplomatie Jean-Yves Le Drian. L’Italie a toutefois envoyé le Premier Ministre Conte.

Au total, le forum, qui a duré jusqu’à samedi, réunit des participants de 150 pays, y compris de la Corée du Nord voisine.

Cette impressionnante démonstration de puissance souligne une fois de plus l’influence grandissante de la Chine sur les relations internationales, qui devrait prochainement signer un accord commercial avec les États-Unis. On signalera que, pendant ce temps, la France provoquait la Chine en envoyant une frégate dans le détroit de Taïwan…

0 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer