Notre pari sur le candidat le plus déterminé à succéder à Wauquiez

Wauquiez est en danger. Les élections européennes n’en finissent pas de dynamiter les Républicains (LR), abusés un temps par les bons sondages qui créditaient François-Xavier Bellamy de 14%. Nous avons été nombreux pourtant (dont le Courrier des Stratèges) à prévenir que faute d’une réorientation libérale du parti, le pire était à craindre. Ce qui devait arriver arriva: le parti s’effondre et les appels à la démission de Laurent Wauquiez se multiplient désormais. La situation au sein du parti est d’autant plus tendue que les gaullistes sociaux tentent d’en reprendre le contrôle. Mais une figure pointe son nez en coulisses… sur laquelle nous parions.

On ne compte plus le nombre d’appels à la démission de Laurent Wauquiez, ni les appels à ouvrir le parti bien au-delà de son périmètre actuel. Pour le président en titre des Républicains, la situation semble désormais désespérée.

Le coup le plus dur est venu de Gérard Larcher, président du Sénat et deuxième personnage de l’État, à ce titre, qui n’a pas hésité à déclarer:

“Je vais proposer aux présidents de groupe parlementaire, aux présidents des trois grandes associations d’élus […] que nous nous retrouvions la semaine prochaine” pour “engager une démarche au travers des territoires pour reconstruire un projet qui rassemble la droite et le centre”, a indiqué le président du Sénat et ancien maire de Rambouillet (Yvelines), ce mardi matin 28 mai 2019, sur France Info.

Mais il n’est pas acquis que le personnage incarne complètement le renouvellement du parti. D’autres personnalités pourraient émerger. Nous parions ici sur Guillaume Larrivé, successeur de Jean-Pierre Soissons à Auxerre, et énarque de son état. Son récent activisme dans les médias et sur les réseaux sociaux devraient annoncer une belle candidature qui pourrait être soutenue par Nicolas Sarkozy. Larrivé est en effet suffisamment conservateur pour plaire à l’aile droite du parti, et suffisamment élitiste pour rameuter des juppéistes. Pas sûr qu’il gagne, mais sa candidature s’annonce grosse comme une maison.

On notera que Larrivé vient de regretter publiquement que LR ait soutenu l’appel au referendum contre la privatisation d’Aéroports de Paris, ce qui devrait lui valoir quelques beaux soutiens parmi les puissants.

0 Shares:
1 commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer