lun. Août 3rd, 2020

Affaire Benalla: nouveaux rebondissements cet été impliquant Brigitte Macron?

Dans l'affaire Benalla, le Parquet a classé sans suite les signalements du Sénat imputant de fausses déclarations à trois hauts fonctionnaires de l'Élysée, dont le Préfet Patrick Strzoda, directeur de cabinet du Président (lequel Strzoda demande désormais d'hallucinantes excuses au Sénateur Bas qui présidait la commission d'enquête qui l'a chargé). Mais au-delà de cette anecdote qui ne manquera pas de nourrir le soupçon de politisation du Parquet que nous alimentons régulièrement dans nos colonnes, le feuilleton Benalla pourrait repartir de plus belle cet été. En mettant cette fois-ci en cause celle qu'on appelle parfois (et à tort) la première Dame. Dans l'affaire Benalla, je demande cette fois Brigitte Macron. Selon des révélations du Parisien, le téléphone portable que Benalla a prétendu avoir perdu a connu en réalité un destin un peu plus compliqué que le garde du corps du Président n'a bien voulu le dire. Il semblerait que, lors de son audition par la police judiciaire, Alexis Kohler, secrétaire général de l'Élysée, ait livré le numéro de téléphone à partir duquel Alexandre Benalla lui a révélé s'être mis en difficulté le 1er mai 2018. Grâce à cette révélation, les enquêteurs ont pu remonter une bien étrange piste: Grâce au numéro fourni par le bras droit d'Emmanuel Macron, les enquêteurs retracent l'historique du téléphone personnel de Benalla. Ils découvrent que le portable prétendument égaré émet le mati
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de ce contenu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter