Une prime de 11 million € par cadre dirigeant distribuée par Xavier Niel

Xavier Niel vient de faire un très beau cadeau aux cinq cadres dirigeants les plus capés d’Iliad, en leur distribuant (en actions d’Iliad) un pactole d’actions de 11 millions chacun, selon le Financial Times. Cette distribution inquiètent les analystes, notamment anglo-saxons, notamment parce qu’elle est déconnectée des résultats réels d’Iliad, dont les performances déçoivent, et qu’elles illustrent une financiarisation à outrance d’un groupe dont la poule aux oeufs d’or fut longtemps Free.

Xavier Niel sait se montrer généreux avec ceux qui l’entourent. Le Financial Times affirme avoir consulté les documents du conseil d’administration d’Iliad, la holding du groupe de Xavier Niel, qui s’est tenu le 14 juin. Selon le quotidien britannique, ce conseil a autorisé un échange d’actions Free, détenues par les cadres du groupe, contre des actions Iliad pour un montant d’environ 100 millions d’euros, et bénéficiant à 23 salariés. Le journal, qui cite des avis de l’Autorité des marchés financiers (AMF), affirme que plus de la moitié de cette somme est allée à cinq hauts dirigeants : le président du conseil Maxime Lombardini, le directeur général délégué Rani Assaf, le secrétaire général Cyril Poidatz, le directeur général délégué Antoine Levavasseur et le directeur général Thomas Reynaud. Une paille!

On félicitera les heureux élus, qui transforme ici un essai prévu depuis plusieurs années. En 2010 et 2011, un programme d’attribution gratuite d’actions représentant 5% de Free Mobile, filiale mobile non cotée du groupe qui a débuté ses activités en 2012, avait été mis en place pour les salariés d’Iliad. Ce plan donnait la possibilité aux bénéficiaires d’être réglé en cash ou en titres Iliad à un prix fixé par un expert indépendant. En l’espèce, le tarif retenu est le cours de… 2011, et non celui d’aujourd’hui.

Entretemps, Iliad a perdu plus de la moitié de sa valeur. On appréciera cette excellente façon de récompenser les services rendus par les dirigeants: les voilà payés au tarif de 2011, pour un échange de titres qui a lieu en 2019.

0 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer