dim. Mai 24th, 2020

Assurance-vie: la baisse des rendements ouvertement actée

L'assurance-vie souffre des taux négatifs mis en place par la Banque Centrale Européenne (BCE). La baisse des rendements est inévitable. Le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, vient de le reconnaître ouvertement dans une interview donnée à la presse. Tout laisse donc à penser que le marché de l'épargne en France entre dans une phase critique. L'assurance-vie devrait connaître une baisse substantielle de ses rendements. Alors que ceux-ci ont atteint 1,8% en moyenne en 2018, le passage à des taux négatifs sur le marché du refinancement devrait propager son onde de choc aux contrats en euros et provoquer un décollecte nette dans les prochains mois. Comme nous l'indiquions ces derniers jours, les assureurs vie sont impactés par le phénomène des taux négatifs, tout comme les banques elles-mêmes. Dans la pratique, de nombreux assureurs craignent un phénomène mécanique bien connu de cession massive de contrats en cas de remontée des taux qui les mettrait en difficulté. D'ici là, les chiffres globaux montrent que si la collecte se tasse, les sorties de contrats suivent le même mouvement: Les sommes déposées sur ce placement très prisé ont atteint en août un peu plus de 10 milliards d'euros. Ce qui, pour le coup, constitue un montant nettement inférieur à celui des mois précédents. Les sommes retirées par les assurés ont également affiché un net ralentissement: environ 8 milliards ont été ponctionnés par
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de ce contenu.

2 thoughts on “Assurance-vie: la baisse des rendements ouvertement actée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter