Laïcité, dissuasion nucléaire : ces promesses de big-bang que Macron ne tient pas

Depuis plusieurs mois, Emmanuel Macron doit s’exprimer sur la laïcité et sur la dissuasion nucléaire. Mais, comme le révèle Jean-Dominique Merchet dans l’Opinion, le discours sur la dissuasion nucléaire pourrait être reporté. Pendant que le discours sur la laïcité se fait toujours attendre, laissant aux marcheurs le soin de se déchirer sur la question de l’Islam et du voile.

En principe, Emmanuel Macron aurait dû s’exprimer depuis longtemps sur la laïcité et sur la dissuasion nucléaire. Mais le Président semble hésiter à poser sa doctrine sur ces sujets et retarde sans cesse le moment où il tranchera le débat.

La remise à plat de la dissuasion nucléaire attend toujours

Quelle est la doctrine française de la dissuasion nucléaire dans un monde qui entame une phase de réarmement ? La question est loin d’être neutre quand on songe que les Etats-Unis et la Russie s’équipent désormais d’armes capables d’opérer sur un seul champ de bataille, et même sur une portion seulement de celui-ci. Ces mini-nukes, que doivent transporter (et lancer) les F-35 américains, mais qui ont leur équivalent dans l’armée russe, bouleversent la doctrine traditionnelle de l’arme nucléaire, dans la mesure où le recours à celle-ci n’entraîne plus forcément une escalade jusqu’à la disparition complète de l’adversaire.

Comment la France adapte-t-elle sa doctrine à cette situation nouvelle ? Prétendons-nous toujours frappé Moscou au cœur si une arme nucléaire tactique à l’impact faible était utilisée ? Ces questions n’ont pas encore trouvé de réponse, et il n’est pas sûr qu’Emmanuel Macron soit prêt à en donner. En particulier, la réticence allemande à partager un parapluie nucléaire avec la France pose un problème pour définir la doctrine française en matière d’aviation et de frappe au sol.

Selon Jean-Dominique Merchet, le Président trancherait avec la tradition en reportant la définition de sa nouvelle doctrine… aux calendes grecques.

Le Président sait-il ce qu’il veut sur la laïcité?

Autre point problématique rappelé à l’occasion du déplacement d’Emmanuel Macron à Mayotte : la conception présidentielle de la laïcité paraît bien floue. Certes, Macron prononce quelques discours martiaux annonçant son intention de combattre l’islamisme. Mais on attend des détails, et ils ne viennent pas.

Ce combat passe-t-il par une interdiction du voile ou des listes communautaires aux élections? Certains, dans son camp, le souhaitent. Mais le Président ne s’est pas clairement exprimé pour l’instant. Et En Marche en est réduit à organiser des médiations entre Jean-Michel Blanquer et Aurélien Tâché sur le sujet.

Au fond, Emmanuel Macron peine à fier un cadre sur les grands sujets du pays, et cette indécision (qu’on retrouve dans sa difficulté à nommer des gens aux postes-clés) est un frein à la résolution des conflits.

0 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer