30 novembre 2020

Le courrier des stratèges

Prenez de l'avance sur l'actualité

Laïcité, dissuasion nucléaire : ces promesses de big-bang que Macron ne tient pas

Depuis plusieurs mois, Emmanuel Macron doit s'exprimer sur la laïcité et sur la dissuasion nucléaire. Mais, comme le révèle Jean-Dominique Merchet dans l'Opinion, le discours sur la dissuasion nucléaire pourrait être reporté. Pendant que le discours sur la laïcité se fait toujours attendre, laissant aux marcheurs le soin de se déchirer sur la question de l'Islam et du voile. En principe, Emmanuel Macron aurait dû s'exprimer depuis longtemps sur la laïcité et sur la dissuasion nucléaire. Mais le Président semble hésiter à poser sa doctrine sur ces sujets et retarde sans cesse le moment où il tranchera le débat. La remise à plat de la dissuasion nucléaire attend toujours Quelle est la doctrine française de la dissuasion nucléaire dans un monde qui entame une phase de réarmement ? La question est loin d'être neutre quand on songe que les Etats-Unis et la Russie s'équipent désormais d'armes capables d'opérer sur un seul champ de bataille, et même sur une portion seulement de celui-ci. Ces mini-nukes, que doivent transporter (et lancer) les F-35 américains, mais qui ont leur équivalent dans l'armée russe, bouleversent la doctrine traditionnelle de l'arme nucléaire, dans la mesure où le recours à celle-ci n'entraîne plus forcément une escalade jusqu'à la disparition complète de l'adversaire. Comment la France adapte-t-elle sa doctrine à cette situation nouvelle ? Prétendons-nous toujours frappé Moscou au cœur si une arme nucléaire
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de ce contenu.