25 novembre 2020

Le courrier des stratèges

Prenez de l'avance sur l'actualité

Non, la réforme Macron ne profitera pas aux fonds de pension ni à Black Rock… et c’est dommage

Les fonds de pension ont-ils inspiré la réforme des retraites voulues par Emmanuel Macron ? C'est ce que beaucoup pensent, et avec une vraie maladresse, Emmanuel Macron a nourri ce fantasme en attribuant la Légion d'Honneur à Jean-François Cirelli en ce début d'année, après l'avoir reçu au sein même de l'Élysée en 2019. Une analyse simple des taux de cotisation pour les cadres dans le système actuel et dans le futur système montre que les fonds de pension ne tireront aucun profit massif de cette réforme. Les fonds de pension seront-ils les grands gagnants de la réforme Macron qui peine tant à sortir et qui bloque le pays? Un comparatif des futurs taux de cotisation montre le contraire. En effet, en l'état, les cotisations pour les salariés dans le régime actuel sont fixées à des niveaux différenciés selon les salaires. Au-dessous du plafond annuel de la sécurité sociale, fixé pour 2020 à un peu plus de 41.000 €, les cotisations se répartissent de façon assez simple pour la "vieillesse". Elles sont de 17,75% du salaire pour le régime général (dont plus de la moitié payée par les employeurs), et de 7,75% pour le régime complémentaire (ARRCO). Le total est donc de 25,5% pour le commun des mortels... à peu près équivalent à ce que Jean-Paul Delevoye a annoncé en septembre (25,31% du salaire). Pour les non-cadres, la réforme devrait donc être financièrement neutre, sachant que les cotisations ARRCO (et AGIRC...) sont appelées
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de ce contenu.