29 octobre 2020

Le courrier des stratèges

Prenez de l'avance sur l'actualité

🎖Coronavirus : la Chine veut déracialiser la médecine et critique l’allopathie

L'épidémie de coronavirus cache une autre bataille : celle de la géopolitique sanitaire que la Chine veut gagner en déracialisant la médecine et en valorisant ses propres traditions médicales. L'affrontement promet d'être rude. Un journaliste de CNN vient d'en faire les frais. L'épidémie de coronavirus devrait rapidement, après les angoisses sanitaires qu'elle procure, tourner à la rivalité géopolitique entre la Chine et l'Occident. Il suffit de lire les réactions des officiels chinois à l'occasion de l'épidémie en Italie pour comprendre que le débat va rapidement se déplacer sur le terrain des théories médicales et de leur signification politique. L'épidémie de coronavirus et l'allopathie occidentale Comme nous l'avons indiqué à plusieurs reprises, la Chine a en permanence communiqué sur les bienfaits de la médecine traditionnelle chinoise (la MTC selon l'OMS) pour lutter contre le coronavirus. Ce débat a largement échappé à l'opinion publique occidentale, qui se focalise sur le risque qu'elle encourt et n'a pas encore saisi l'importance géopolitique de cette affaire. Mais dans le projet politique global chinois, qui vise à contester le leadership américain, le rôle de la médecine traditionnelle native est à la fois emblématique et structurant. Affirmer que le coronavirus serait une maladie chinoise que seul un médicament occidental peut soigner serait une défaite politique. D'où une communication à double détente : aff
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de ce contenu.