🎖La SuĂšde et le Danemark pas loin de quitter l’Union EuropĂ©enne

Ni vu ni connu, la SuÚde et le Danemark, qui ne font pas partie de la zone euro et ne bénéficient donc pas des largesses de la BCE et de Christine Lagarde, viennent de rentrer dans une zone monétaire en pleine ébauche autour du dollar américain. Ou comment l'Europe commence à perdre ses membres, sans hùte et sans le voir clairement.

La SuĂšde et le Danemark viennent d’entrer subrepticement dans une zone monĂ©taire qui ne dit pas son nom. Elle est crĂ©Ă©e par la RĂ©serve fĂ©dĂ©rale amĂ©ricaine, qui propose des “swaps”, c’est-Ă -dire une convertibilitĂ© automatique des monnaies nationales en dollar amĂ©ricain. Cette convertibilitĂ© doit permettre aux pays concernĂ©s d’avoir accĂšs aux 450 milliards que la Fed ouvre pour Ă©viter le naufrage des dettes souveraines. 

Voici la liste des pays qui peuvent bénéficier de ces swaps :

Ces “swaps”, par lesquels la Fed accepte d’autres devises en collatĂ©ral en Ă©change de dollars, concernent les banques centrales de l’Australie, du BrĂ©sil, de la CorĂ©e du Sud, du Mexique, de Singapour, de la SuĂšde, du Danemark, de la NorvĂšge et de la Nouvelle-ZĂ©lande.

Et voici comment deux États-membres de l’Union EuropĂ©enne, non membres de la zone euro, se retrouvent arrimĂ©s aux États-Unis, dans le dos de leur continent d’origine. Il est  vrai qu’entretemps, l’Union EuropĂ©enne a annulĂ© sine die la rĂ©union de coordination de ses ministres de l’Économie. Cette incapacitĂ© Ă  agir ne donne pas trĂšs envie de rester…

Ostéo? Naturo? Homéo? Sophro?

Cosmico vous aide Ă  savoir le vrai, et Ă  choisir les bons. Et c'est gratuit...
NOUVEAU
691 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez Ă©galement aimer