28 novembre 2020

Le courrier des stratĂšges

Prenez de l'avance sur l'actualité

🎖La SuĂšde et le Danemark pas loin de quitter l’Union EuropĂ©enne

Ni vu ni connu, la SuĂšde et le Danemark, qui ne font pas partie de la zone euro et ne bĂ©nĂ©ficient donc pas des largesses de la BCE et de Christine Lagarde, viennent de rentrer dans une zone monĂ©taire en pleine Ă©bauche autour du dollar amĂ©ricain. Ou comment l'Europe commence Ă  perdre ses membres, sans hĂąte et sans le voir clairement. La SuĂšde et le Danemark viennent d'entrer subrepticement dans une zone monĂ©taire qui ne dit pas son nom. Elle est crĂ©Ă©e par la RĂ©serve fĂ©dĂ©rale amĂ©ricaine, qui propose des "swaps", c'est-Ă -dire une convertibilitĂ© automatique des monnaies nationales en dollar amĂ©ricain. Cette convertibilitĂ© doit permettre aux pays concernĂ©s d'avoir accĂšs aux 450 milliards que la Fed ouvre pour Ă©viter le naufrage des dettes souveraines. Voici la liste des pays qui peuvent bĂ©nĂ©ficier de ces swaps : Ces “swaps”, par lesquels la Fed accepte d’autres devises en collatĂ©ral en Ă©change de dollars, concernent les banques centrales de l’Australie, du BrĂ©sil, de la CorĂ©e du Sud, du Mexique, de Singapour, de la SuĂšde, du Danemark, de la NorvĂšge et de la Nouvelle-ZĂ©lande. Et voici comment deux États-membres de l'Union EuropĂ©enne, non membres de la zone euro, se retrouvent arrimĂ©s aux États-Unis, dans le dos de leur continent d'origine. Il est  vrai qu'entretemps, l'Union EuropĂ©enne a annulĂ© sine die la rĂ©union de coordination de ses ministres de l'Économie. Cette incapacitĂ© Ă  agir ne donne pas trĂšs envie de rester...
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de ce contenu.