🎖Les députés marcheurs satisfaits de la réponse des assureurs à la crise du coronavirus

Les députés marcheurs sont contents. L'annonce faite hier par Bercy d'un accord minimal avec les assureurs (avec une participation à hauteur de 200 millions € à un fonds de solidarité) soulage la majorité présidentielle, qui peut afficher son souci de partager les efforts sans trop brusquer le secteur. L'obscur groupe de travail parlementaire "assurances" à l'Assemblée Nationale vient de se féliciter de ce résultat.

Les députés marcheurs se sont félicités de la survenue de l’accord entre les assureurs et Bercy. La députée Valéria Faure-Muntian a semblé aux anges à l’idée que la profession apporte 200 millions au fonds de solidarité prévu par le gouvernement pour les entreprises en difficulté, assortis de facilité de paiement pour les primes professionnelles.  

Cet accord, qui semble modeste, permet de faire de l’affichage, c’est grande manie contemporaine, et donne l’illusion que tout le monde participe à l’effort. Il faut dire que les assureurs sont aussi mal lotis que les banquiers. Les rumeurs de nationalisation imminente ou prochaine vont bon train.  

Qui sont les députés-marcheurs du groupe de travail ?

Ce moment de congratulation est l’occasion de mettre en lumière ce groupe de travail méconnu des assureurs eux-mêmes.  

Il est essentiellement composé de députés marcheurs, socialistes et républicains. Il est curieusement co-présidé, à la fois par une députée marcheuse et par une députée socialiste.  

La députée marcheuse n’est autre que Valéria Faure-Muntian, députée de la Loire née en Ukraine. Détentrice d’un BTS banque assurance du CFA banque de Strasbourg, elle est passée par la Société Générale, la SMABTP puis Groupama où elle était chargée de clientèle. Elle est également très investie sur les questions d’économie numérique.  

L’autre co-présidente est Marietta Kamanli, députée socialiste de la Sarthe… née à Athènes. Élue à l’Assemblée depuis 2007, elle n’a pas eu de carrière dans l’assurance.  

Ce groupe de travail dispose de 5 vice-présidents, dont 3 marcheurs. Parmi eux, figure le désormais bien connu Jacques Maire, ancien d’Axa et toujours détenteur d’un joli paquet d’actions de l’entreprise. Les deux autres vice-présidents marcheurs sont Nadia Hai, ancienne de HSBC et de Barclays, et Cédric Roussel, qui fut gestionnaire de patrimoine.  

Le groupe de travail dispose d’un vice-président MODEM. Il s’agit de Jean-Luc Lagleize, député de Haute-Garonne, fondateur d’Info Patrimoine. Le cinquième vice-président est le député socialiste atypique Jérôme Lambert, élu en Charente, lointain neveu de François Mitterrand et fondateur, dans les années 80, du mouvement des motards en colère.  

Ostéo? Naturo? Homéo? Sophro?

Cosmico vous aide à savoir le vrai, et à choisir les bons. Et c'est gratuit...
NOUVEAU
1 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer