mar. Mai 26th, 2020

Exclu : « trier » les vieux malades du coronavirus, les instructions de la FHF publiées

Faut-il envoyer les vieux malades du coronavirus aux urgences pour les sauver ? La FHF, association qui regroupe les directeurs d'hôpitaux publics, ne dit pas seulement non, elle l'écrit. Nous publions ce soir les notes officielles de cette association envoyées aux établissements pour personnes âgées sur le sujet. Explosif ! Les petits vieux malades du coronavirus hébergés en EHPAD ne seront pas conduits aux urgences pour être intubés. Les instructions officielles de la FHF viennent de tomber. Les directeurs d'EHPAD ont reçu ce document terrible qui donne l'instruction claire et nette de ne pas "emboliser le standard téléphonique du SAMU pour des patients qui n'iront pas à l'hôpital". Le document joute à cette catégorie les personnes âgées pour qui "l'hospitalisation ne serait pas bénéfique". La phrase suivante lève toute ambiguïté sur le sens de ces phrases sybillines: les patients âgés dans un tel contexte épidémique, ne relèveront pas de la réanimation, ne seront ni intubés, ni ventilés. On ne peut pas être plus clair : les personnes âgées hébergées en EHPAD meurent à l'EHPAD et n'ont aucune chance d'être prises en charge à l'hôpital. La suite des instructions précisent les modalités de recours aux soins palliatifs dans les établissements. En particulier, l'association rappelle les modalités d'utilisation de la grille LATA, qui permet de pratiquer une euthanasie douce et qui ne dit pas son nom. Cette grille objectiv
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de ce contenu.

42 thoughts on “Exclu : « trier » les vieux malades du coronavirus, les instructions de la FHF publiées

  1. Bonjour. Connaissez vous la réalité de la vie des résidents en ehpad ? Savez vous comment leur fin de vie se passe en temps.normal ? Êtes vous informé au sujet des soins palliatifs ?
    Le document que vous affichez est censé. En fonction des chances de survie à quoi cela sert il d’envoyer une vieille personne mourir seule dans un hôpital entourée de soignants inconnus ? Car l’amener aux urgences ne garantira rien. Dans.les ehpad on peut leur assurer une fin de vie digne . Avec des soignants qui les connaissent depuis des années parfois. Les ehpad ont tout ce qu’il faut pour assurer confort, absence de douleur, temps et bienveillance.
    Au plaisir d’en échanger davantage .

      1. Et si c’était un ancien memère du gouvernement on ferait tout pour le sauver même si cette personne avait 95 ans c’est une honte

        1. Qu’est ce qui est une honte, de ne pas avoir des moyens illimités ?
          Beaucoup de services de réanimation sont maintenant saturé malgré l’ouverture massive de lits.
          On ne peut pas accueillir plus de patient qu’il n’y a de place.
          Donc oui on privilégie les jeunes aux vieux ça me parait à la fois logique, souhaitable et éthique.

          1. Selon vous, il vaut mieux privilégier un jeune dealer de banlieue qui a refusé de se confiner face à une grand mère de 72 ans qui a respecté la loi et qui était en parfaite conditions physique ?

            Vaut il mieux sacrifier une personne de 71 ans qui encore une famille à charge, pour laisser sa place à un migrant clandestin ?

            La question de la préférence nationale, aussi, se pose t’elle ?

            Doit on soigner en priorité ceux qui ont cotisé toute leur vie vs ceux qui n’ont jamais financé le système ?

            Le débat ne fait que commencer.

          2. Oui mon chère monsieur ou madame je ne sais pas comment vous voyer ça mais ça m’a rappel une certaine façon de faire des SS dans les camps de consentration les jeunes et les vieux à éliminé à l’arrivée pas productifs et pour les vieux souvent diminué phisiquement la question ne se posait meme pas !!!!!! Voilà ma réflexion. je vous souhait une bonne journée et surtout rester jeune……

    1. Pour moi, il est nécessaire d’avoir l’accord du patient de mourir dans la dignité.( ADMD )
      Si cet accord n’existe pas ( les directives anticipées ) çà ressemble à de l’abatage…

    2. Le seul problème ici repose sur le personnel qui vieille sur eux la nuit. Je suis aide soignante de nuit, dans une maison de retraite médicalisée où il n’y a ni médecin ni infirmière la nuit alors comment fait on en cas de soucis medicaux ?

    3. Vos commentaires sont à vomir accepter ce genre de pratique relève du nazisme mais nous devenons fou accepter d’euthanasier nos anciens
      Le monde est fou

  2. Aucun médecin digne de ce nom ne pouvant accepter de ne pas sauver un malade, c aux directeurs d’ehpad que l’on s’adresse….

    1. Nous sommes dans l’UE celle imaginée par Hitler en 1936 pour sa prévisible victoire ! Nous savons ce que cela veut dire . Les monstres sont dans l’ UE – dans le mondialisme , et ils ont des ordres , comme en 1940 ! et nous avons un chef « guerrier » Macron , qui a démontré ce qu’il savait faire, dans la continuité ! …

  3. COMME LE DEMANDE ELISSIA IL N EST PAS POSSIBLE DE PRENDRE EN COMPTE UN ARTICLE AFFIRMANT DES MESURES AUSSI GRAVES SANS EN AVOIR LES REFERENCES EMANANT DU MINISTERE DE LA SANTE.
    NOUS SOMMES UNE ASSOCIATION DE FAMILLES DE PERSONNES EN EHPAD ET AU TITRE DE RESPONSABLE DE CETTE ASSOCIATION JE NE PEUX REPANDRE CES INFORMATIONS SANS EN AVOIR TOUTES LES JUSTIFICATIONS.
    MERCI

    1. ce message reçu d’une amie infirmière travaillant dans un EHPAD est encore plus désespérant qu’un papier daté du ministère de la santé au service de la macronie que vous réclamez. Ouvrez les yeux,
      ! j’ai encore une autre message d’une autre personne dont le père vient d’être détecté leucémique et qui ne sera pris par aucun hôpital pour subir la chimio nécessaire.
      Francis si tu savais..
      Le seul traitement que nous avons c’est de l’hypnovel, un sédatif puissant. On devra l’administrer pour ne pas que les gens atteints, se sentent partir en étouffant. On été prévenu qu’aucun résident, (quand on voit le prix qu’il paye… ) n’aura accès à l’hôpital et des soins hospitaliers. C’était dur mais on leur a dit qu’ils ne pourraient pas aller à l’hôpital. Ils ont accepter. Eux aussi s’inquiètent pour leurs propres enfants. On se protège et on gagne du temps en espérant que la chloroquine arrive. Prenez soin de vous aussi.

      1. la chloroquine n’arrivera pas car ils ont organisé la rupture de stock de ce médicament en janvier, quand les chinois leur ont dit que c’est un traitement efficace

        1. Sauf que les études chinoises ont clairement montré l’inefficacité de cette molécule ; Ceci est clairement documenté ; Veuillez vous renseigner s’il vous plaît

          1. renseigner vous mieux. cela ne marche pas car la dose préconnisée par Raoult est supérieure de +50% (600mg/j au lieu des 400mg/j de l’étude). Il combien en plus avec le zothromax. Les Chinois ont eut leur premiers résultats préliminaires positifs avec des doses de 2x500mg/j. Dans le traitement des maladie autoimmune c’est 400 à 600mg pendant de longues périodes avec ensuite diminutions progressive sur des années

      2. Bravo, bel exemple de désinformation vite fait mal fait. Je travaille aussi dans un EHPAD, jamais nous n’avons eu ce genre de consigne, bien évidemment…Et moi, je ne le tiens pas dune « amie infirmière », ayez honte de ce que vous propagez….Au fait, vous attaquez Macron: publiez vos obédiences: FN, LFI? Ce que je vois, ce que nous voyons tous, c’est que le gouvernement fait tout ce qui est en son pouvoir, comme tous les gouvernements du monde, et que leur tâche n’est pas facile…Mais, ça, ça vous passe au dessus de la tête….

  4. Ce qui compte dans une vie, ce n’est pas le temps qu’elle dure, c’est ce qu’on en fait.
    Il faut réfléchir avant d’envoyer quelqu’un en réanimation. J’ai 65 ans, j’ai peut-être encore quelques années de bonne santé devant moi, mais si je devais aller en réanimation avec la quasi-certitude d’en ressortir grabataire, alors c’est clair, je dis NON tout de suite. Mieux vaut une fin rapide que des années de souffrances.
    Je me méfie de la fausse vertu des partisans de l’acharnement thérapeutique. C’est facile de se donner de grands airs de dignité outragée et de dire que « la vie n’a pas de prix ».
    La vie est sacrée, oui. Mais pas survie, la fausse vie ou la non-vie. Avant de réanimer un malade ou un blessé dans un état grave, il faut penser à ce qu’on va lui offrir comme vie. Les soins intensifs devraient avoir pour seul but de prolonger la vie, mais surtout pas de prolonger la détresse.

    1. C’est gênant cette approche, car le refus de la « fausse-vie » comme vous dites conduirait à liquider les handicapés et la plupart des vieux, les prisonniers, et bientôt les pauvres et autres indésirables.
      Bien sûr, le choix de chaque personne pourra toujours être de se foutre en l’air plutôt que de supporter un calvaire sans espoir, mais il est fort dangereux que la puissance publique puisse prendre cette décision d’euthanasier.
      On observera que si la situation catastrophique de certains services de Réanimation (du pays et d’ailleurs) conduit à des choix (de guerre !) inhumains, elle découle aussi de décisions politiques d’économies sur la Santé publique, comme en témoigne le meilleur taux de guérison dans d’autres pays. Premier de cordée, ou rien ?

  5. Ceux sont ceux qui habituellement sont contre l’euthanasie, qui aujourd’hui sont pour laisser les vieux mourir dans les EHPAD sans leur prodiguer des soins afin que nos personne âgées meurent dans des souffrances incroyables. Une société complètement pourrie.

  6. C’est de la désinformation totale …. il est indiqué que les personnes âgées ne seront pas prises en charge EN RÉANIMATION. Ce qui est différent de « pris en charge à l’hôpital ». Il est également fait mention de pouvoir recourir à l’hospitalisation à domicile… J’ai plusieurs amis qui bossent à l’hôpital, ils ont plein de personnes âgées pour CoVid, non intubés en réanimation mais pris en charge à l’hopital !

  7. Bonjour,
    Pourriez-vous s’il vous plait indiquer la source de ce document ?
    Je ne le retrouve nulle part ailleurs que sur votre site ou sur des sites qui ont fait un copier/coller du votre.
    Je vous en remercie

  8. C’est quoi cette pub pour les médecines « traditionnelles » et autres pseudo-médecines ? C’est quoi ce papier qui semble être un ramassis de fantasmes ?
    J’avais une bonne opinion du Média et de son équipe mais sur ce coup, je vais regarder tout ça d’un œil un peu plus circonspect, désormais.
    Je suis très déçu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter