ūüéĖBanques et assurances tentent un baroud pour limiter la casse de la “solidarit√©”

Les banques et les assurances sont √† la manoeuvre pour colmater les br√®ches de leur forteresse, alors que la col√®re monte contre les conditions de leur participation √† l’effort collectif. Pour l’instant, les assureurs ont affich√© des op√©rations dont certaines sont totalement artificielles mais permettent d’apaiser les passions. C’est au tour des banques d’entrer dans la m√™l√©e, avec une issue incertaine.

transparence financière

Les banques et les assurances en font-elles assez pour faire face √† la crise du confinement et de la pand√©mie ? Le d√©bat est probablement loin d’√™tre clos.¬†

Banques et assurances somm√©es d’√™tre plus diligentes

Nous avons √©voqu√© hier les conditions dans lesquelles les assureurs ont d√Ľ d√©bourser un milliard suppl√©mentaire pour apaiser les lobbies patronaux en col√®re. Alors que les banquiers avaient pris soin de bien communiquer d√®s les premiers jours pour √©viter d’√™tre corn√©ris√©s comme l’ont √©t√© leurs cousins assureurs, les conditions dans lesquelles ils accordent les pr√™ts garantis par l’√Čtat semblent les remettre dans le m√™me viseur.¬†

D’o√Ļ une multiplication des initiatives √† moindre co√Ľt pour donner l’illusion que l’effort consenti est beaucoup plus important qu’il n’y parait.¬†

Les assureurs annoncent 1,5 milliard d’investissement dans PME de la sant√©

Pour grossir les chiffres d√©j√† acquis, les assureurs ont annonc√©, tonitruants, qu’ils consentiraient √† des investissements profitables √† la collectivit√©. √Ä ce stade, personne n’a jug√© utile de v√©rifier si ce 1,5 milliard √©tait inclus ou non dans les compartiments de l’euro-croissance et autres promesses √©ternelles faites de consacrer un segment de l’assurance-vie au d√©veloppement des PME, vieille lune qui ne fonctionne jamais mais que le gouvernement adore afficher comme un troph√©e.¬†

En entendant, l’engagement des compagnies permet √† Bruno Le Maire de triompher…¬†

Les banquiers dans le collimateur ?

Il faut dire que la pol√©mique sur l’assurance se calme aussi parce que l’orage s’approche des banques. 30% des entreprises, en l’esp√®ce les plus fragiles, n’ont pas eu acc√®s aux pr√™ts garantis de l’√Čtat. Apr√®s l’affichage d’un engagement solidaire, ce r√©sultat d√©ceptif risque de jouer un vilain tour √† la profession. Les assureurs ont eu au moins la franchise de dire non clairement !¬†

Pour l’heure, l’√Čtat d√©bloque 500 millions pour faire des avances √† ces entreprises fragilis√©es qui ont de fortes probabilit√©s de ne pas passer le cap de la crise. Mais la pol√©mique devrait ne pas en rester l√†.¬†

Je veux recevoir la newsletter quotidienne
Loading
0 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer