🎖Signaux angoissants émis par la finance américaine…

La finance américaine, malgré le rebond de Wall Street, est-elle au bord du gouffre ? Plusieurs signaux sont désormais émis qui laissent penser au pire et devraient conduire les investisseurs et les épargnants à prêter attention à la suite prochaine des événements. 

Ce mercredi, une multitude de signaux anxiogènes concernant la finance américaine sont parvenus des États-Unis. Ils méritent d’être pris au sérieux et devraient retenir fortement l’attention. 

Vers une paralysie générale de la finance américaine ?

On se demande pourquoi, mais les officiels américains ont lancé une étrange alerte aujourd’hui sur les risques d’une paralysie financière… à cause d’un piratage nord-coréen. Selon cette déclaration venue de nulle part, les Nord-Coréens seraient en capacité, par du hacking, de bloquer les systèmes informatiques bancaires et financiers.

Faut-il y voir un prétexte artificiel pour suspendre prochainement les cours ?

Baisse historique de la production manufacturière

Au mois de mars, la production manufacturière s’est repliée de 6,3%. Jamais une telle baisse ne s’était produite depuis 1946. De leur côté, les ventes de détail ont baissé de près de 9%. 

Ces mauvais chiffres ont inversé la tendance sur laquelle certains pariaient : Wall Street, qui avait regagné du terrain depuis dix jours, a commencé un net repli…

Bank of America provisionne près de 4 milliards de pertes

Plusieurs résultats trimestriels étaient annoncés aujourd’hui. Le marché a particulièrement subi le choc des annonces de Bank Of America, dont le bénéfice est amputé de moitié pour provisionner des pertes probables. La banque s’attend à près de 4 milliards de défaut de la part de ses emprunteurs. 

Ses concurrentes (dont JP Morgan) pourraient vivre une situation pire.

Goldman Sachs se prépare à des faillites en cascade

Le ton était le même pour les résultat de Goldman Sachs, amputés de moitié par des provisions pour risque. Officiellement, la banque s’attend à des défauts de la part de ses emprunteurs, particulièrement des entreprises. 

Goldman Sachs Group Inc’s (GS.N) quarterly profit nearly halved, as it set aside more money to cover for corporate loans expected to go bust in the coming months and booked heavy losses on its debt and equity investments.

Rappelons que l’angoisse majeure des marchés est un effondrement du crédit. Face au surendettement mondial, et singulièrement au surendettement des entreprises, l’interruption d’activité due au confinement pourrait causer des défaillances en série. Nul ne sait où cet effet de domino s’arrêtera. 

Je veux recevoir la newsletter quotidienne
Loading
0 Shares:
1 commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer