30 novembre 2020

Le courrier des stratèges

Prenez de l'avance sur l'actualité

🎖Les assureurs-crédits bientôt sommés de mettre de l’argent au pot

Les assureurs-crédits seront prochainement sommés de participer très activement à la "solidarité" face au coronavirus. Et, selon une règle désormais d'ordre commun dans l'assurance, le "bis repetita placent" devrait montrer toute sa puissance. Après avoir raté leur séquence de communication sur la perte d'exploitation, les mêmes causes produisant les mêmes effets, l'opération devrait se reproduire à l'identique sur le crédit. Peu à peu se réunissent les conditions pour des mesures d'étatisation autoritaire lorsque la situation économique se durcira. Les assureurs-crédits devraient prochainement être mangés tout crus par les pouvoirs publics dans la lutte contre le coronavirus. Plusieurs signaux viennent d'être émis prévenant de mesures autoritaires pour augmenter leur participation à "l'effort de guerre" demandé par le général en chef Macron, très soutenu en son temps par la profession... On notera par exemple cette tribune de Yann Trichard, président de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Saint-Nazaire, dans Ouest-France (dont on rappellera qu'il est le quotidien le plus lu de France...), intitulée : Assureurs-crédits : « J’en appelle à votre responsabilité ». On y lit notamment : Les réponses de l’État et des banques en matière de crédit bancaire sont en œuvre. Il est indispensable, qu’en matière d’assurance-crédit le soutien soit tout aussi rapide, massif et à la hauteur des enjeux. Il y va de la survi
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de ce contenu.