20 octobre 2020

Le courrier des stratèges

Prenez de l'avance sur l'actualité

Masques FFP2 : chronologie d’un crime d’État

Les informations sur la calamiteuse, et probablement fautive, gestion des masques, qu’ils soient chirurgicaux ou FFP2, en France, donne lieu à des informations périodiques comportant chaque fois des éléments nouveaux. J’ai essayé de dresser ici une synthèse du déroulement des événements aussi précise que possible. 

Pour ce faire, j’ai largement puisé dans quelques enquêtes journalistiques de premier ordre. De mon point de vue, la meilleure d’entre elles, et la mieux informée lorsqu’elle a été écrite, est celle parue dans Libération de Charlotte Belaïch. Mais le long papier documenté de Mediapart apporte des éléments très importants. Enfin, je signale les papiers de Davet et Lhomme, dans Le Monde, de Marc Endeweld, dans La Tribune, et de Laurent Fargues, dans Challenges. 

Si des lecteurs ont d’autres papiers de qualité à me soumettre, n’hésitez pas à le faire, j’enrichirai ainsi ce petit document récapitulatif. 

Je voudrai retenir un point de tous ces éléments. Il s’agit de la déclaration essentielle de l’ancien directeur général de Santé Publique France, François Bourdillon : « Le fait que les masques chirurgicaux soient destinés à la population, et que le ministère de la santé n’était pas convaincu de leur utilité pour le grand public – on l’a vu en 2020 –, je pense que ça a dû jouer dans la prise de décision de ne pas reconstituer les stocks »

Depuis longtemps, le gouvernement profond considère que les Français ordinaires n’ont pas à être équipés de masques FFP2 pour se protéger des pandémies. Ce dogme idéologique méritera bien des explications à l’avenir. 

Jérôme Salomon alerte Macron sur les stocks de masques

L’ex-conseiller de Marisol Touraine avertit dans une note au candidat Macron que « la possibilité de survenue d’un événement naturel d’ampleur, avec un impact sur un grand nombre de personnes, des dommages matériels importants, un impact financier et d’image, et des capacités de réaction dépassées (…) doit être sérieusement envisagée et anticipée. La France n’est pas prête. Notre pays doit adapter ses organisations aux spécificités des crises majeures à venir ».

5 septembre 2016

La DGS s'inquiète du stock des masques

La DGS demande à Santé Publique France de « lancer un programme de contrôle de la qualité et de l’efficacité des 616 millions de masques acquis en 2005-2006 ».

Avril 2017

Macron nomme Salomon à la DGS

Le nouveau Directeur Général de la Santé a suivi les questions de masques FFP2 pour Marisol Touraine alors ministre de la Santé.

8 janvier 2018

600 millions de masques envoyés au pilon

Le directeur de Santé Publique France constate qu'ils sont hors date de péremption et décide de les faire détruire. 

Second semestre 2018

Des experts de Santé Publique France veulent 1 milliards de masques

Un comité d’experts réunis par Santé Publique France alertait sur le stock de masques, descendu à 100 millions seulement quand le comité jugeait qu’il était nécessaire d’en avoir un milliard à disposition pour équiper la population française en cas d’épidémie.

19 mai 2019

Buzyn prend conscience du risque

Selon ses déclarations publiées par le Monde, la ministre Buzyn "prend conscience" de ce qui se passe en Chine...

20 décembre 2019

Premières alertes au ministère de la Santé

Fin décembre, la cellule de veille et de sécurité sanitaire du ministère de la Santé détecte les premiers signaux : des cas d’infections respiratoires aiguës ont été diagnostiqués chez des personnes ayant fréquenté un marché de fruits de mer à Wuhan.

Fin décembre 2019

Mise en place d'une veille renforcée au ministère

Le Centre opérationnel de régulation et de réponse aux urgences sanitaires et sociales (Corruss) active donc une veille renforcée

2 janvier 2020

Buzyn minimise le risque

En conférence de presse, elle déclare : «Le risque d’introduction en France de ce virus est faible mais ne peut pas être exclu»

21 janvier 2020

Confirmation de la transmission humaine

Jusqu'ici, la communauté scientifique ne tenait pas cette donnée pour acquise. 

22 janvier 2020

Buzyn persiste dans la minimisation

Elle s’appuie alors sur une étude de l’Inserm qui estime le risque d’introduction du virus en France entre 5% et 13%. Quelques heures après sa déclaration, trois premiers cas sont annoncés en France, des patients de retour de Chine.

24 janvier 2020

Buzyn rassure sur les masques FFP2

Agnès Buzyn assure : «Nous avons des dizaines de millions de masques en stock, en cas d’épidémie, ce sont des choses qui sont d’ores et déjà programmées. Si un jour nous devions proposer à telle ou telle population ou personne à risque de porter des masques, les autorités sanitaires distribueraient ces masques aux personnes qui en auront besoin.» L'inventaire n'a pourtant pas été réalisé (voir le 28 janvier)

26 janvier 2020

L'inventaire des masques est dramatique

L’inventaire des stocks de masques, antibio, antiviraux et des capacités de prises en charge ne sera réalisé que deux jours plus tard, le 28 janvier, selon le point de situation que s’est procuré Libération. Il révèle que l’Etat ne dispose que de 117 millions de masques chirurgicaux et aucun masque FFP2.

28 janvier 2020

L'OMS lance l'alerte et recommande des mesures

Un rapport de l’OMS affirme que l’épidémie est une «urgence de santé publique de portée internationale». Mais pour l’organisation mondiale, «il est encore possible d’interrompre la propagation du virus [si] les pays prennent des mesures fortes pour détecter rapidement la maladie, isoler et traiter les cas, rechercher les contacts et réduire les contacts sociaux dans une mesure adaptée au risque».

30 janvier 2020

Buzyn alerte Philippe sur les municipales

Buzyn avertit Edouard Philippe «que les élections ne pourraient sans doute pas se tenir». «Elle a dit "si le pic arrive"», précise a posteriori l’entourage du chef du gouvernement. La ministre pense donc qu’il peut y avoir un pic. Mais «un certain nombre de scientifiques n’étaient pas d’accord», s’est ensuite défendu Edouard Philippe sur France 2.

30 janvier 2020

La DGS veut que SPF commande 1 million de masques

Mediapart publie une note de la DGS demandant à Santé Publique France de commander 1,1 millions de masques FFP2...

30 janvier 2020

La DGS demande à SPF de commander 28 millions de masques

Nouvelle demande de la DGS à SPF. Il s’agit cette fois d’acquérir 28,4 millions de masques FFP2, à travers « une procédure accélérée d’achat », en contactant seulement les trois gros producteurs français. Du côté des masques chirurgicaux, aucune commande supplémentaire n’est passée. 

7 février 2020

SPF tarde à commander les masques

sur les 28,4 millions de FFP2 demandés, SPF n’en a reçu que 500 000 et en a commandé 250 000 autres, pas encore livrés. Et sur les 160 millions de chirurgicaux espérés, 30 millions manquent encore, commandés mais toujours pas livrés. 

12 février 2020

Agnès Buzyn annonce une commande européenne

Agnès Buzyn annonce lors d’un point presse sur le Covid-19 un grand « marché public européen » pour un approvisionnement massif de masques, plutôt que chaque pays s’équipe séparément.

13 février 2020

Buzyn assure que la France est prête

«Vu la sévérité de l’épidémie chinoise, vu le nombre de cas en Asie du Sud-Est, il est très probable que nous ayons de nouveaux cas». Mais assure en même temps que «nous sommes prêts».

14 février 2020

Premier mort en France

Il s'agit un touriste chinois qui était hospitalisé à l’hôpital parisien Georges-Pompidou.

15 février 2020

Buzyn se contredit sur l'état de préparation

Elle affirme qu’il «faut préparer notre système de santé à une éventuelle diffusion pandémique du virus»

16 février 2020

Buzyn quitte le gouvernement

Selon ses déclarations au Monde, elle affirme alors savoir que "la vague du tsunami est devant". 

17 février 2020

Véran assure que la France est prête

Olivier Véran, nouveau ministre, claironne, à plusieurs reprises au micro de France Inter, que la « France est prête » face au « risque pandémique ».

18 février 2020

La France commande 200 millions de masques

Selon le successeur d’Agnès Buzyn, 250 millions de masques avaient été commandés à la date du 21 mars, dont 200 millions le 23 février. Au maximum, Agnès Buzyn en aurait donc commandé 50 millions quand elle était encore en poste.

23 février 2020

Véran compte qu'il faut moins de 200 millions de masques

Réunion à Matignon. Selon la réponse du ministère de la santé à Mediapart, un « besoin » supplémentaire de 175 millions de masques FFP2 est identifié « sur la base d’une épidémie de 3 mois ». Toujours selon le ministère, Olivier Véran mandate le même jour Santé publique France afin que ces masques soient commandés.

25 février 2020

Une nouvelle cellule pour acheter des masques

Face à l'incompétence de Santé Publique France, la CCIL (pour « cellule de coordination interministérielle de logistique »)est officiellement « activée ». Avec, en son sein, un service dédié aux achats de masques, chargé de faire remonter les stocks par tous les moyens possibles.

4 mars 2020

Le gouvernement réquisitionne la production de masques

«Il aurait fallu le faire avant et solliciter les entreprises qui pouvaient réorienter leur production», estime Christophe Prudhomme, porte-parole de l’Association des médecins urgentistes de France. Face à la pénurie, des grandes marques du textile se sont mises d’elles-mêmes à la confection de masques. «On a découvert très tard le niveau de consommation des masques», admet-on au cabinet d’Edouard Philippe.

6 mars 2020

La France commande 175 millions de masques

Le ministère indique à Mediapart avoir passé une commande 175 millions de masques, sans préciser si elle incluait les volumes achetés aux producteurs français.

11 mars 2020

Premier tour des élections municipales

Emmanuel Macron décide de maintenir le premier tour des élections municipales en France. 

15 mars 2020

Activation de la cellule de crise interministérielle

Ce choix tardif est assumé par l’exécutif, qui a préféré laisser la Santé gérer pour ne pas affoler les Français : la CIC, c’est l’instance qui a géré les attentats de 2015. Un affichage anxiogène. Et puis, «il faut qu’on puisse graduer, on sait qu’il va falloir gérer cette crise dans la durée», explique à l’époque un conseiller de l’exécutif.

17 mars 2020

Bercy veut des masques Made In France

Bercy a demandé au Comité stratégique de filière mode et luxe de structurer le projet et d’encadrer la mobilisation de la filière. L’objectif : fabriquer deux types des produits aux caractéristiques proches des masques chirurgicaux et FFP2, en version légèrement dégradée. L’État a défini des normes et mobilisé un laboratoire de l’armée pour tester les prototypes. 179 entreprises ont répondu à l’appel ; 81 prototypes ont été validés. 

18 mars 2020

Véran reconnaît la pénurie de masques

Il explique, avec près de deux mois de retard, que l’État n’avait que « 150 millions » de masques chirurgicaux et aucun FFP2 en stock fin janvier.

19 mars 2020

Sibeth Ndiaye dit que le masque n'est pas utile

Elle affirme que « le président de la République n’est pas muni d’un masque, tout simplement parce qu’il n’y a pas besoin d’un masque quand on respecte la distance de protection vis-à-vis des autres ».

25 mars 2020

La France a péniblement trouvé 40 millions de masques

La CCIL activée le 4 mars a trouvé 40 millions de masques en 15 jours... Un échec patent. 

21 mars 2020

Le gouvernement annonce une commande de 1 milliard de masques

près d’un mois après la création de la cellule interministérielle, il indique que l’État est enfin parvenu à commander « plus de 250 millions de masques » à des fournisseurs chinois. La commande ne cesse d’enfler la semaine suivante par voie de presse : 600 millions de masques le 27 mars selon Le Monde, et 1 milliard le lendemain, le samedi 28 mars, selon France Info. Mais aucune date d'arrivée n'est fixée. 

28 mars 2020