29 septembre 2020

Le courrier des stratèges

Prenez de l'avance sur l'actualité

🎖Avec la fin du secret sur les coffre-forts, Bercy prépare un hold-up sur votre argent liquide

Bercy vient de supprimer le secret sur les coffre-forts. Désormais, la banque fournira au fisc vos coordonnées si vous en détenez un. Et, dans le cadre d'une enquête, la justice pourra avoir accès à son contenu. Encore une mesure liberticide qui restreint un peu plus l'utilisation du cash... et prépare le fichage généralisé de l'argent, au nom, bien entendu, de la lutte contre la corruption. En apparence, Bercy a produit un arrêté ministériel abscons, mystérieux, anodin, purement technique, qui modifie les articles 164 FB et suivants de l'annexe IV du code général des impôts, ce qui ne change pas grand chose à la réalité. Mais une fois décodé le texte, on comprend sa portée : il prévoit tout simplement la fin du secret sur les détenteurs de coffre-fort dans les banques. Cet événement est loin d'être anodin dans la vie des épargnants... Le secret bancaire réduit à néant Au nom de la lutte contre le blanchiment, l'évasion fiscale, et autres prétextes moralement inattaquables, le secret bancaire était déjà bien réduit dans nos "démocraties" si habituées à dénoncer les violations de la vie privée chez les autres pour mieux oublier les leurs. Mais la France, de conserve avec l'Union Européenne, vient de franchir une nouvelle étape dans la "transparence" (de la vie privée des épargnants bien sûr, pas dans la prise de décision publique) avec cet arrêté de Bercy qui transpose une directive européenne, en l'espèce la directiv
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de ce contenu.