sam. Mai 30th, 2020

🎖Avec la fin du secret sur les coffre-forts, Bercy prĂ©pare un hold-up sur votre argent liquide

Bercy vient de supprimer le secret sur les coffre-forts. DĂ©sormais, la banque fournira au fisc vos coordonnĂ©es si vous en dĂ©tenez un. Et, dans le cadre d'une enquĂȘte, la justice pourra avoir accĂšs Ă  son contenu. Encore une mesure liberticide qui restreint un peu plus l'utilisation du cash... et prĂ©pare le fichage gĂ©nĂ©ralisĂ© de l'argent, au nom, bien entendu, de la lutte contre la corruption. En apparence, Bercy a produit un arrĂȘtĂ© ministĂ©riel abscons, mystĂ©rieux, anodin, purement technique, qui modifie les articles 164 FB et suivants de l'annexe IV du code gĂ©nĂ©ral des impĂŽts, ce qui ne change pas grand chose Ă  la rĂ©alitĂ©. Mais une fois dĂ©codĂ© le texte, on comprend sa portĂ©e : il prĂ©voit tout simplement la fin du secret sur les dĂ©tenteurs de coffre-fort dans les banques. Cet Ă©vĂ©nement est loin d'ĂȘtre anodin dans la vie des Ă©pargnants... Le secret bancaire rĂ©duit Ă  nĂ©ant Au nom de la lutte contre le blanchiment, l'Ă©vasion fiscale, et autres prĂ©textes moralement inattaquables, le secret bancaire Ă©tait dĂ©jĂ  bien rĂ©duit dans nos "dĂ©mocraties" si habituĂ©es Ă  dĂ©noncer les violations de la vie privĂ©e chez les autres pour mieux oublier les leurs. Mais la France, de conserve avec l'Union EuropĂ©enne, vient de franchir une nouvelle Ă©tape dans la "transparence" (de la vie privĂ©e des Ă©pargnants bien sĂ»r, pas dans la prise de dĂ©cision publique) avec cet arrĂȘtĂ© de Bercy qui transpose une directive europĂ©enne, en l'espĂšce la directiv
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de ce contenu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous Ă  notre newsletter