ūüéĖGr√Ęce au coronavirus, les mutuelles d’entreprise vont faire une ann√©e record

Les mutuelles d’entreprise devront-elle affronter la m√™me bataille que la perte d’exploitation, voire l’assurance automobile ? Selon les derni√®res informations sur la baisse de consommation durant le confinement, la question risque d’√™tre pos√©e, surtout dans les grands comptes o√Ļ l’assurance sant√© repr√©sente un budget non n√©gligeable…

Les mutuelles d’entreprise pourraient tout √† fait vivre la m√™me tourmente que la perte d’exploitation. Comme l’annonce le quotidien Les √Čchos, la consommation de soin donnant lieu √† remboursement compl√©mentaire √† en effet chut√© de plus de 75% durant le confinement. Pour les assureurs sant√©, cet effondrement constitue donc un gain majeur qui risque de ne pas passer entre les mailles du filet. ¬†

Les mutuelles d’entreprise, poules aux oeufs d’or du coronavirus

Le paradoxe de la pand√©mie ne lanque pas d’amuser. Alors que le pays s’est arr√™t√© pour une raison d’urgence sanitaire, les assureurs sant√© viennent de s’enrichir brutalement. Pendant huit semaines, en effet, la vie du pays s’est focalis√©e sur le virus venu du Chine, et brutalement toutes les autres maladies semblent avoir disparu : plus de crises cardiaques, plus de diab√®te, plus de jambes cass√©es, plus de rages de dents. ¬†

Sur les grands postes qui co√Ľtent cher, comme les soins dentaires ou l’optique, les assureurs sant√© ont d√©croch√© la timbale : la fermeture des cabinets ou des enseignes a permis d’√©pargner des sommes consid√©rables, avec une chute de la consommation proche de 100%… Soit pr√®s de 15% pr√©visibles d’√©conomie, au minimum, sur ces postes de d√©penses, pour l’ann√©e 2020.¬†

Une bénédiction pour les courtiers gestionnaires

Dans la cha√ģne de valeur que constitue la compl√©mentaire sant√© d’entreprise (qui g√©n√®re, rappelons-le, un chiffre d’affaires proche des 15 milliards ‚ā¨ annuels), un autre type d’acteur devrait √©galement tirer son √©pingle du jeu : ce sont les courtiers gestionnaires, qui g√®rent les contrats et les sinistres pour le compte des assureurs, et dont l’implantation est rarement remise en cause par les clients, m√™me en cas de changement d’assureurs. Ceux-l√† devraient enregistrer une belle progression de leur chiffre d’affaires gr√Ęce √† cet arr√™t brutal des maladies en France…¬†

À lire aussi

Elisabeth Borne Première ministre : le gouvernement profond prend le pouvoir

Très forte abstention en Allemagne pour les élections régionales en Rhénanie du Nord Westphalie

Vaccins Covid : comment les nanoréseaux intracorporels sont-ils alimentés en énergie ?

Véran toujours opposé à la réintégration des soignants non-vaccinés

Reconnaissance faciale : le Sénat s’oppose à une société de surveillance, mais recommande une expérimentation de 3 ans

[PAYANT] – Viktor Orban et le Fidesz: enqu√™te au coeur d’une droite qui gagne les √©lections (I)

[PAYANT] Comment faire sécession de la sécurité sociale ?

Vaccins Covid : qu‚Äôest-ce qu‚Äôun WBAN ou ¬ę nano r√©seau intracorporel sans fil ¬Ľ ?

Guerre d’Ukraine: Jour 78-79 – Nouvelle menace d’escalade: une adh√©sion de la Finlande √† l’OTAN provoquera in√©vitablement des repr√©sailles de Moscou

L’OMS r√©v√®le enfin ses techniques de manipulation des masses pour faire accepter le vaccin

Aucun geste commercial annoncé à ce stade

De fa√ßon assez miraculeuse, aucun assureur (et aucun courtier gestionnaire) n’a jug√© utile d’annoncer un geste commercial √† ce stade. Pourtant, si l’on admet l’hypoth√®se que le coronavirus ne permette une mod√©ration de 10% des sinistres en 2020, on parle tout de m√™me d’un petit milliard et demi √† r√©injecter dans l’√©conomie. Voil√† une nouvelle qui mettrait pas mal de beurre dans les √©pinards de certaines entreprises, particuli√®rement dans le commerce, touch√©es par la crise. ¬†

Vers des actions de groupe ?

Sur ce point, la profession peut donc se f√©liciter qu’aucun Que Choisir ou qu’aucun 60 millions de consommateurs ne se soit avis√© pour l’instant de pointer du doigt cette petite particularit√© qui fait du bien aux comptes de r√©sultat des assureurs et des courtiers, mais qui peut soulever certaines difficult√©s morales. En effet, pendant que les assureurs dommages refusaient de couvrir les pertes d’exploitation, les assureurs sant√© continuaient sereinement √† encaisser les primes de leurs assur√©s… ¬†

Par les temps qui courent, c’est quand m√™me un comportement qui risque de susciter pas mal de protestations s’il devait entrer dans le scope de l’opinion publique. On peut se demander quelle sera la r√©ponse de la profession face √† des revendications qui seront l√©gitimes.¬†

Tenter le coup ou prendre les devants ? L’√©ternel dilemme

Pour l’instant, personne n’a r√©agi, parmi les assureurs sant√©, pour proposer un geste de bonne volont√©. On comprend le dilemme qui se pose. Le premier qui proposera un geste commercial attirera l’attention du public sur des gains discrets que personne n’a remarqu√© pour l’instant. Il ouvrirait l√† un dangereux pr√©c√©dent qui pourrait √©veiller des app√©tits et des revendications.¬†

Dans ces moments-l√†, il peut √™tre tentant de rester tapi dans l’ombre en br√Ľlant un cierge pour que le pot-aux-roses ne soit pas d√©masqu√©. Cette strat√©gie est payante lorsqu’elle fonctionne, c’est-√†-dire lorsque, par chance, personne ne voit rien. En revanche, une fois qu’elle est d√©masqu√©e… elle co√Ľte beaucoup plus cher √† endosser.¬†

13 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer