mar. Août 4th, 2020

🎖Gilles Le Gendre veut encore pousser ses réseaux au coeur de l’État

Gilles Le Gendre, président du groupe LREM à l'Assemblée Nationale, est décidément un indécrottable lobbyiste. Les propositions qu'il a glissées à Macron pour constituer sa nouvelle équipe montrent combien l'homme est fidèle à ses réseaux, et plus généralement aux réseaux.  Gilles Le Gendre a toujours le mot pour rire. La note, citée par Marianne, qu'il a adressée à Emmanuel Macron pour le remaniement ministériel l'a prouvé une nouvelle fois. L'intéressé montre ce que les petits marquis parisiens peuvent produire de mieux dans le mélange des genres où les "amitiés" personnelles se confondent avec l'intérêt général, et prennent d'ordinaire le pas sur lui. Gilles Le Gendre fait du Sciences Po putassier pur sucreLa presse a beaucoup ironisé sur l'arrogance de cette note validée par Philippe Grangeon, l'éminence grise de Macron. Il faut dire que le président du groupe majoritaire s'en est donné à coeur joie. Il a d'abord montré tout son mépris pour Édouard Philippe, ce qui ne paraît guère habile de la part d'un courtisan supposé faire front avec le gouvernement (mais il semblerait qu'Édouard Philippe lui rende volontiers la monnaie de sa pièce). Le Gendre a en particulier souligné que le gouvernement n'avait jamais formé un collectif. Mais il ne s'est pas montré plus habile avec les successeurs possibles de Philippe. Le Drian ? "il appuiera peu l’élan que nous souhaitons donner." Bruno Le Maire
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de ce contenu.

2 thoughts on “🎖Gilles Le Gendre veut encore pousser ses réseaux au coeur de l’État

  1. Cela veut dire que tous ces salopards qui ont coulé la FRANCE espèrent encore durer …..
    Peut-être que les FRANCAIS comprendront qu’il faut dégager ces incompétents qui mène la FRANCE dans le mur !!!

  2. On voit bien à la sortie du confinement que toute cette stratégie n’a été que pour casser les mouvements mondiaux, de protestation et d’écologie. Ils veulent relancer l’économie toujours avec la même recette. Maintien des salaires au minimum, geler toute augmentation et faire tourner l’économie artificiellement, sans autre but que le profit. Qu’importe la dégradation, la disparition des espèces et les écarts entre « castes » . Car la consommation est l’antidote à la contestation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter